Archives de catégorie : VTT

Sortie VTT du 21 novembre

Ça y est, j’ai fini ma sieste et suis prêt à vous relater notre périple de ce jour. Nous sommes douze ce matin; le temps est frisquet devant chez le « Bob » et à peine 50 m d’effectué, la chaine du vélo « Moustache tout neuf » de Didier casse… Attache rapide et c’est reparti. Mais comme disait un célèbre président « les emmerdes ça vole toujours en escadrille », ce qui se vérifiera pour la famille Lor durant notre sortie. Arrivés sur le plateau ils sont mal guidés par l’Ancêtre qui a raté un single, malgré un GPS ultra performant (il suffit de zoomer pour voir le détail du parcours). Bref on récupère le groupe et poursuivons vers le « val des Nonnes », sans incident… enfin presque. C’est Robert qui va valser dans les ronces, après s’être pris les pédales dans celles-ci, qui bordaient le chemin pourri de ce site. Sur le plateau nous discutons avec un chasseur fort sympa (et oui il y en a et il faut le dire) qui nous conseille de contourner le secteur, ce que nous faisons pour rejoindre le single qui va à « Laneuveville ». Peu après, nous nous apercevons que Pierre manque à l’appel; il a raté une bifurcation. Après quelques minutes d’angoisse on le retrouve. Soulagement de son papa, mais ça ne dure que quelques minutes, car il fait une chute spectaculaire dans la descente du « Tancul »(véridique), le « doc »du groupe vérifie que rien de grave ne lui est arrivé et nous repartons pour…. un petit kilomètre et c’est encore Didier qui recasse la chaine, re-maillon de douze et nous arrivons chez Robert pour fêter cette sortie avec 21 km mais 376 m de dénivelé quand même. Une sonnerie de téléphone vient perturber notre réunion… C’est le Jean-Marie qui a pris le téléphone de sa femme (en plus du sien) qui vibre ? « Etait-ce son .. amoureux… ? », mais ça ne nous regarde pas.
Jacques

Sortie VTT du 14 novembre

Que dire de ce matin ? Même le Jean Nari (vu sa tronche) n’est pas disposé à descendre de sa voiture pour enfourcher sa » bailciclette ». Faut dire que la flotte en a rebuté plus d’un et, malgré tout, nous sommes huit à braver les éléments, sachant que la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin, ce que se vérifiera peu après, la pluie s’estompe. Le chemin qui longe la Moselle ressemble à une piscine. Au moins la boue ne colle pas aux pneus ! Un petit tour dans les bois de « Villey » avant de rejoindre Francheville par le tracé de l’ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Toul à la base de Rosières. Un chemin complétement à découvert nous mène à « l’Ouvrage de Francheville », vestige du temps passé, pour longer celui du « Ropage ». Et peu avant la « ferme de Sébastopol, nous contemplons l’usine de méthanisation crée par « erdf ». Le retour se fait par le tour du « mont St Michel  » et arrivons au local avec des vélos bien crottés et pas que. Heureusement, nous pouvons tester la station de lavage du club et profiter d’une bonne pression offerte par Bernard de l’Embanie. Notre président s’est joint à nous pour l’occasion.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 11 novembre

Très frisquet ce matin au départ de Domgermain, plus brouillard à couper au couteau. Il y a onze courageux (malgré les absences de ceux qui doivent se « recycler » pour la bonne cause) à se diriger vers « les chambrées », celle du Jean-Marie a dû subir un coup de compresseur, sa chambre n’ayant plus beaucoup d’air et après la « côte sans joie », nous bifurquons, avec joie (pas pour tous), vers le plateau, où un soleil radieux illumine le site. Puisque nous sommes tout près de la fameuse cheminée, nous en profitons pour voir ce que cela donnera quand le temps le permettra pour effectuer cette descente…. à voir. On se dirige vers la source qui alimente les étangs du « val de Passey », et passé ce lieu, dans une montée abrupte, le seul Bernard du jour, fait un salto arrière, provoqué par un imprudent. Eh oui, l’âge émousse les réflexes!!! La vallée des « quatre vaux » est avalée rapidement car il y fait un froid de canard. Heureusement, la « tranchée du nord » dans la forêt de l’Essart est en plein soleil et nous permet de nous réchauffer. Retour en passant »au cul du mont de la rue » puis à Charmes avec 27 km et 535 m de dénivelé.
Amicalement Jacques

VTT et marche du dimanche 7 novembre

Ce dimanche matin j’ai compté quatorze casques et six bonnets au rendez-vous de Bulligny.
On y remarquait aussi des machines rutilantes et bichonnées, une pourtant maculée de boue séchée attestait d’un usage sévère dans des conditions certainement difficiles….
A la nudité de certains, tous les mollets ne redoutaient pas également la morsure réelle du froid. Les vététistes ont ouvert la route vers les bois, les marcheurs ont enchaîné par un chemin dans les vignes où un brouillard s’évaporant lentement glaçait le bout des doigts.

Nous sommes 14 vététistes et 6 marcheurs au RDV de Bulligny, le temps est plutôt maussade alors on débute par une petite grimpette pour rejoindre les vignes sur le coteau de « la blaissière », et après avoir suivi le ruisseau « du boucher » pas celui du Jean Marie, d’ailleurs, il aurait pu en profiter pour laver son vélo (c’est à lui celui qui est sur la photo), on fait un petit tour dans le bois de « charmonde » arrosé par la bouvade, avant de rejoindre Barisey et de gravir par un chemin de découverte, le site du télescope. Les bois environnants sont remplis de champignons de toutes sortes (pied bleu, gris de la st martin, lactaires délicieux, etc..). Mais au fait, il manque l’ancêtre, me fait remarquer quelques uns, eh bien pour notre ancien, tous ces champignons ne sont que du « pipi de chat », Monsieur est invité par une confrérie à déguster des truffes, voila le motif de son absence. Nous regagnons notre point de départ après avoir traverser le « bois brulé » au bout de 24 kms et 555m de dénivelé et partageons un petit réconfort avec nos copains marcheurs.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 1er novembre

 

Décidément, nous sommes abonnés à onze. Il y a les titulaires et les intermittents. L’équipe « number one » s’élance vers le plateau de Bruley avec une gentille grimpette au départ suivie d’un peu plus loin d’une sévère grimpette pour atteindre l’ancien fort de Bruley. Le cheminement jusqu’à Lucey par de sympathique singles, se fera sans problème. Ah, si! l’Ancêtre s’est retrouvé par terre suite à une glissade non contrôlée, sans dommage physique. Par contre, est-ce cette chute qui a provoqué un bruit suspect sur sa roue arrière? (ou un défaut d’entretien, ça serait étonnant), nous aurons le verdict demain suite à sa visite chez le vélociste. Nous poursuivons vers l’ancien fort de Lucey et le bois de Donfontaine avec sa source captée et passons devant la ferme du « faux moulin ». Laneuveville est derrière nous quand on gravit la « côte du bulletin » et avant le « bois de mortemoselle ». Bernard de l’Embanie, nous rejoint. « Chicouf », il a fini la garde de ses petits enfants, venus passer les vacances de Toussaint. Retour vers Pagney par le plateau d’Ecrouves et en passant devant « chez Paulette » au bout de 26 km et 505 m de dénivelé, et petite (elle l’était) mousse offerte par Yves à l’arrivée.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 31 octobre

Ce jour, nous sommes onze au départ de Bicqueley, avec nos trois « apprentis » Didier, Laurent et Eric. Direction le haut de « gare le cou » et au bout de 2 km, Didier casse la chaine.. que faire? bien sûr un maillon rapide suffira pour faire la réparationlors l’ancêtre (pour les nouveaux, c’est Yves) toujours prêt pour rendre service, se propose de donner un maillon… « J’ai un de 8 vitesses, un autre de 10 un autre de 9 et un autre de 12… » Manque de pot, c’est un de 11 vitesses qu’il fallait avoir et il n’en avait pas. C’est donc, notre « bon doc Michel » qui va réussir à dépanner Didier. Nous poursuivons par le bois de Gye, avant d’aller vers la ferme de l’ancien candidat à « l’amour est dans le pré ». C’était sans compter que nos agriculteurs venaient juste de récolter les maïs et ont mis pas mal de boue sur le chemin. Galères pour certains d’entre nous (crevaisons, roues bloquées par la boue). Bref, après avoir découvert des nouveaux chemins vers Moutrot, nous rentrons vers Bicqueley, sans autre incident, et avons même rencontré des chasseurs sympa, au bout de 32 km et 310 m de dénivelé.

Sortie VTT du 24 octobre

Contrairement à ce qu’on dit quelques langues de p… ce midi et malgré que ce soit mon anniv, je suis encore en forme et dans les temps pour relater le périple de ce jour, où nous nous retrouvons à douze par une température affichée sur le compteur d’Emilio de – 3,5°?. Donc pour nous réchauffer, on monte par le Montignon et Haye de l’écluse pour rejoindre Blénod par la côte Bigot. Là, on commence à avoir chaud mais ce n’est pas fini, car la « côte du Blarin » qui nous mène jusqu’au « mont gaillard », va rester dans les souvenirs de certains. D’ailleurs, deux d’entre nous ont préféré passer par la route. Le chemin qui va jusqu’à l’ancien terrain de foot de Bull, va avoir raison, à cause des branches tombées dernièrement, du dérailleur de Dominique, et de se résigner à nous abandonner. Bref, poursuite par le chemin qui longue les vignes des coteaux de Bulligny, où Jean Marie, voulant « sauter »(mais il y a un temps pour tout) un tronc d’arbre obstruant le chemin, s’est retrouvé par terre, et heureusement sans gravité. Le retour vers Mont se fera sans problèmes particuliers avec 25 km et 572 m de dénivelé( pas mal), pour passer un bon moment convivial chez votre narrateur par un temps de »curé ».
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 17 octobre

Nous avons le plaisir d’accueillir un petit « nouveau » ce matin. Eric vient se joindre à notre groupe, pour voir!… ce qu’a fait Laurent la semaine dernière et qui en redemande. C’est une équipe de onze qui se dirige vers la forêt de Gondreville et Bernard, habitué des faits, en profite pour percer de la roue arrière, mais il l’assure, c’est la dernière fois, car il va passer en « tubeless » pour les prochaines sorties. Nous longeons la réserve naturelle de Monvaux, suivie d’une sévère descente (chute d’Eric, sans gravité) pour rejoindre le carrefour du « Gros Charme » puis le « Fond de la Crédence et les « Baraques ». Le single qui longe l’autoroute et bien sympa, avant une petite galère dans le bois des 3 Fourchons. Le retour vers Sexey aux Bois se fait (véridique) par la « route des navets » et à Sexey, on en a rencontré un mec, qui conduisait un gros camion, pas sympa le mec (il devait être en colère de travailler le dimanche!). Notre périple se termine chaleureusement chez « les Piazu » au bout de 36 km et 360 m de dénivelé Amicalement Jacques

Sortie VTT du 10 octobre

Temps superbe mais première gelée blanche ce matin au départ de Choloy où nous avons le plaisir d’accueillir trois nouveaux, Didier, Pierre et Laurent, (ce sont des jeunes et on espère les garder longtemps). C’est donc à 14, enfin presque car un petit dernier, en l’occurrence, Robert, arrive avec son pneu avant dégonflé et malgré notre insistance, il ne veut pas réparer. Têtu le gars (on dirait notre président !). Nous gravissons la 1ère côte de l’ancienne route de Vaucouleurs, suivie de la traversée du bois de Grammont où nous retrouvons nos amis les chasseurs qui nous obligent à modifier un peu le parcours. La deuxième grimpette avant de rejoindre Ugny, va laisser un souvenir amer à nos jeunes recrues. La descente qui suit va leur permettre de se refaire la cerise avant de rejoindre le château de Combervaux. Bernard de Bois le Comte en profite pour réparer une crevaison, enfin à moitié car quelques kilomètres plus loin il a fallu regonfler. Le retour se fait en longeant le canal de Pagny à Lay St Remy et une dernière montée avant de rejoindre Choloy au bout de 43 km et 663 m de dénivelé et suivie d’un débrif chez Jean-Luc. Et bienvenue aux jeunes.
Amicalement Jacques

 

Sortie VTT du dimanche 03/10

Depuis Mont, même pas un coup de pédale pour aller au lieu de rdv de ce matin, c’est vous dire si le vent soufflait! Jean-Marie et Bernard, qui d’habitude, viennent à vélo à ce lieu de départ, ont pris leur voiture et vu la « sale mine » qu’ils font, ont se doute qu’ils n’ont pas trop envie d’en découdre avec le parcours prévu, surtout si il pleut… Manque de pot, il n’est pas tombé une seule goutte ce matin, donc c’est à neuf que nous partons à 8h32 (pour les retardataires), direction le bois du Tillot. C’est à cet endroit, que l’ancêtre, s’aperçoit qu’il a oublié son sac, contenant, entre autre sa carte bleue et papiers d’identité. Prudent, Bernard de Bois le Comte, lui conseille de téléphoner à Édith (pas encore réveillée, mais avec sa grande voix, elle l’a été) pour qu’elle puisse récupérer le magot, ce qui fut fait. Merci Édith. Nous allons vers Ochey, quelques fois par de chemins découverts, où nous devons faire face à un vent à décorner les… Mais ça ira beaucoup mieux pour le retour vers Bicqueley, par des singles bien sympas. Après 40 km et 350 m de dénivelé, Bernard et Édith ont la gentillesse de nous proposer un petit réconfort. Avec Yves, on était bien contents d’avoir l’assistance pour rentrer .
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 26 septembre

B D M…..c’est pas possible… Il fait un temps extra toute la semaine et ce matin, la flotte juste de 7 heures à 9 heures, exprès pour embêter le monde. Enfin pas tous car nous sommes six à 8h30 au Val de Passey, et en attendant la fin le l’averse, nous aidons les propriétaires du lieu à mettre en place les tables dans le chalet destiné à nous accueillir pour ce midi. Nous partons vers Rigny st Martin par le « chemin des bœufs « , puis la Viergeotte avant d’emprunter la voie de Vaucouleurs, récemment refaite. Arrivés à Rigny, nous essuyons une averse qui nous oblige à nous mettre à l’abri dans les locaux de l’entreprise Laurent où le maitre des lieux nous a donné des nouvelles de son fils Maxime qui fut , il y quelques années, membre assidu de l’école cyclo. La pluie s’arrête, alors on repart pour rejoindre les étangs du Val, où nous retrouvons tous nos amis qui ont répondu présent pour participer à la journée conviviale, initiée par notre président et les membres du CA. Journée réussie, le repas était fort bon et même le soleil s’est mis de la partie.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 19 septembre

Huit aujourd’hui au départ d’Ecrouves? Robert, le maitre de ces lieux nous accueille en pyjama. Il ne roule pas ce matin, anniversaire à fêter à Épinal ce midi. Nous qui pensions avoir un pot à l’issue… pas de pot… Heureusement, le Dom, nouveau résident de ce lieu, a tout prévu. Alors on arpente le chemin qui nous emmène à Grandménil, l’ancêtre a besoin d’un petit coup de pompe pour son pneu arrière, vite dépanné, puis direction Foug, et notre président s’aperçoit que son pneu arrière est un peu dégonflé. Malgré plusieurs réparations faites cette semaine, ça a eu le don de le « gaver » et comble de malchance, son axe de roue n’a pas pu être desserré même avec l’assistance de nombreux spécialistes. La mort dans l’âme (enfin presque) Gérard, énervé, décide de nous abandonner. Nous passons la côte du cimetière de Foug qui est en réparation pour rejoindre les bois « le juré et la taille des loups » après un belle descente. Seuls Dom et JM le maçon ont osé rester sur le biclou. Retour vers Trondes, (Seb en profite pour percer de la roue avant), puis Laneuville et l’ancien fort d’Ecrouves au bout de 33 km et 550 m de dénivelé. Et encore merci à Dom pour le débrif.
Jacques

Sortie VTT du 05 septembre

Peu de monde au départ du parking rue Pierre-Aimé Bouge à Toul (c’est le local club). Les départs en vacances des uns et des autres nous font rouler à six sur un parcours décidé au dernier moment. Jean-Marie, usé par des semaines de maçonnerie intensive, est un peu dans le gaz mais au moins il ne nous emmènera pas dans des zones impossibles à la pratique du VTT. Après les petits singles dans la ville de Toul, on rejoint le début du tour du St Mich à la Croix de Metz pour revenir vers Ecrouves puis attaquer la montée de la Côte Barine selon les désirs de Jean-Marie qui ne se sent plus de joie à refaire son parcours d’entrainement de l’an dernier. Après avoir admiré les Côtes de Toul et les vignobles de Bruley, on redescend sur Bautzen par les Oiseleurs et nous diriger vers Pagney. Pour rouler, ça roule et plutôt vivement sur le plat. Sur Bruley on peut voir des vignes magnifiques et d’autres plutôt maigre, en parlant des grappes, bien sûr. Le Languin, les Valottes puis Lucey et un beau parcours pour monter vers les Trois Chênes et rejoindre le Val des Nonnes, la ferme du Point du Jour, Grandménil et Ecrouves par l’église. Le single Les Longs de Charme a failli voir une chute qui aurait pu être mémorable de Sébastien dont la roue arrière s’est levée de plus de 50 cm dans la partie la plus pentue. Retour par Pagney et chemin inverse pour aller faire un bisou (à distance) à Agnès qui avait déjà préparé les verres. 34 km au compteur et près de 700 m de dénivelé. C’était bien suffisant pour un dimanche matin.
Gérard

Sortie VTT du 29 août

On est sept en ce dernier jour… d’automne. Direction Charmes par la « côte labeur » pour atteindre le plateau et emprunter le « chemin du blaireau » où la végétation commence à envahir la trace. Après avoir traversé la D960 petite grimpette suivie d’une autre, avant d’arriver à Uruffe. On voit moins les musculaires devant; ils font moins les malins que la semaine dernière… d’autant qu’à la sortie d’Uruffe, nouvelle ascension pour aller dans le « bois des Ascensés » et rejoindre la « forêt de l’Essart » puis le « champ de l’alouette » et enfin le but de notre sortie après 34 km et 652 m de dénivelé, sans aucun incident. Ça méritait bien un petit réconfort offert par Michel et Françoise.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 22 août

Le temps maussade de ce matin n’a pas atteint le moral de nos dix valeureux qui arpentent les sous-bois du « bois l’Évêque », avant de redescendre (de grade) par le « bois l’Abbé » et de nous retrouver à Maron. Le chemin, par endroit très pierreux, est bien sympa au-dessus de Maron et les nombreux singles dans la forêt de Haye, sont avalés par nos « copains musculaires » comme si ils avaient un moteur, ce qui nous permet, après avoir passé devant le camping de Villey, de rallier notre point de chute vers 11h 15 après 35 km et 470 m de dénivelé, où Michel le doc, avait prévu le médoc qui va bien pour nous rétablir avant la sieste de l’après midi.
Amicalement

Jacques

Sortie VTT du 15 août

On est sept devant « chez la châtelaine » pour le traditionnel pèlerinage vers la « chapelle de Massey ». On commence tranquille par l’ancienne route de Vaucouleurs et le bois du Grammont, à partir du lieu dit » la haie du Chenet », sur les conseils mal éclairés de votre serviteur, (mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs!!…). On a quelque peu galéré pour rejoindre notre fameuse chapelle. Manque de pot, elle n’est ouverte que le dimanche… suivant le 15-Août. Ça fait rien, car nous on a prié pour vous, alors on continue pour rejoindre Lay St Rémy avec une autre énorme galère (voir Michel sur photo). Il semblerait que la carrière de Pagny, gagne du terrain tous les ans!! Passé Lay St Rémy on rejoint la tranchée des Dames et ensuite la voie des Morts (véridique). C’est là que deux de nos copains se retrouvent dans de beaux draps, heureusement sans gravité. La suite se fera sans autre incident et c’est chez Jean-Luc que se termine notre périple. La petite fille de nos hôtes, Roxane (quinze ans, arrière-centrale de l’équipe de foot de Saulxures, titulaire d’un brevet de stage citoyen effectué pendant ses vacances) nous a préparé une brochette melon jambon, hum! excellent. Marie-Anne n’a pas été en reste avec une tartelette tomates épices de Provence et en plus on a bu. Et devinez qui nous a rejoint, notre ami franco-marocain, Bada, et pour lui aucun interdit (jambon, bière), c’est comme ça qu’on l’aime..
Amicalement

Jacques

Sortie VTT du 08 août

Bon, on a de la chance ce matin. Quelques rayons de soleil mais ils ne suffiront pas à assécher les chemins détrempés par les nombreux orages de ces derniers jours et c’est à neuf (avec des tenues toutes neuves) que nous allons à Choloy en longeant la rigole d’alimentation du canal de la « Marne au Rhin » où on a un petit aperçu de l’état des chemins. On continue vers « Grandménil ». Le chemin est tellement boueux qu’il n’y a que les bords herbeux qui sont praticables, quand soudain Jean Luc disparait dans le fossé où coule l’Ingressin qui a un fort débit. Plus de peur que de mal. Nous aidons Jean-Luc à émerger (voir photos) et par précaution Jean-Luc, trempé jusqu’aux os, décide de rentrer sagement. Nous poursuivons en passant devant la « ferme du Point du jour » et rejoindre Foug, puis attaquer la côte du cimetière puis celle qui longe l’autoroute et enfin celle de la tranchée du « maire Royer ». Le retour se fera après 30 km et 650m. Emilio a prévu le petit remontant de fin de sortie.

Merci à lui.
Amicalement,Jacques

Sortie VTT du 1er août

Impeccable, ce matin on est onze, et cela ne sera pas difficile de faire moins bien que l’ASNL, qui a perdu 4-0, d’autant plus que de nombreux titulaires, sont revenus, soit suite à congés ou blessures ou pépins divers. Alors on va commencer par la « côte du foyer rural » pour se mettre en jambe, suivie de celle du « moulin des onze fontaines ». Là, on est chaud, même le Jean-Marie est prêt pour l’acquisition du VTTAE… Nous longeons le ruisseau de la Deuille pour rejoindre Uruffe, puis petite grimpette pour aller dans le bois de Pagny (chemin de découverte). S’ensuit la longue montée qui nous mène à Meine, jusqu’à sa source et, en parlant de source, il est temps de regagner Mont pour constater qu’elle n’est pas tarie, la pression étant toujours là et bienvenue après 35 km et 722 m de dénivelé et pour la seconde fois consécutive, aucun incident à signaler.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 25 juillet

Le rendez-vous de ce jour nous incite à refaire le parcours prévu en juin ou nous avons eu beaucoup de déboires, mais cette fois on occulte le « tour de la côte barine » et bien nous en a pris, car au terme de la sortie, aucun incident à déplorer. Suite aux chemins bien connus passants au dessus de Bruley, nous nous dirigeons vers Lagney par l’ancien tracé du Thiaucourt en passant derrière le resto du « pressoir », rebaptisé « le quai voyages et saveurs » par le nouveau propriétaire du lieu. Aussi, nous attendons les commentaires par les futurs testeurs de cet estaminet. Les chemins qui nous mènent vers Menil la Tour et ensuite à Bouvron, sont bordés, soit de pieds de maïs hauts de 2m50 ou de blés non encore récoltés. Finalement la pluie de ces derniers jours, arrange bien nos cultivateurs. On traverse la D611 après le « bois du Ropage » et nous sommes dans la forêt de « Villey » et nouvelle trouvaille de girolles et cèpes. Et non, le Jean-Marie n’a pas tout ramassé lors de sa dernière visite du coin. Retour vers Toul par le chemin qui longe la piste cyclable, qui ressemblait plus, par endroit, à une piscine, mais ça lave les pneus. Arrêt, rue de Briffoux pour dé-briffer suite à 42 km et 470 m de dénivelé.
Jacques

Sortie VTT du 18 juillet

Aujourd’hui, c’est la grand bleu, et malgré ce temps exceptionnel, nous ne sommes que sept par ce beau matin à gravir l’ancienne route de « Vaucouleurs » et, visiblement, Emilio semble payer les efforts de la veille (il a retourné, à la bêche, svp, sa pelouse hier). Alors son genou est douloureux; il ne souhaite pas aggraver la situation, alors, il décide de rebrousser chemin. Sage décision. Nous poursuivons vers les bois au dessus de Rigny, où nous rencontrons quelques chercheurs de champignons. Rien à signaler au sein de notre groupe et de traverser « Rigny St Martin, avant de d’atteindre le haut de Chalaines où nous profitons d’une vue exceptionnelle sur la crue de la Meuse qui recouvre sur des kilomètres les prairies en contre-bas (voir photo). Le chemin que nous empruntons nous mène jusqu’à la ferme de la « Bicquotte ». Ce chemin est presque « sec » enfin en temps normal et ce n’est rien à coté d’un autre chemin, longeant un champ de blé, où nous avons dû , avec nos chaines et dérailleurs, effectuer la fenaison. Nettoyage sommaire fait, on poursuit et quelques mètres plus loin… le chemin que nous devions prendre est barré par de la rubalise et un arrêté municipal nous informant que ce chemin est strictement interdit, car il y a une espèce de crapaud « le crapaud sonneur à ventre jaune », merde alors! qui est protégé. Alors on dévie de notre parcours afin de ne pas écraser ces « pov’bêtes » pour aller à Uruffe et remonter la vallée de Tirva. Bernard le doué, en profite pour réparer son pneu arrière suite à crevaison; le compresseur fera son office et nous continuons par le bois de St Fiacre pour rejoindre « sèche fontaine », mais Bernard, la bb s’aperçoit qu’il a perdu son GPS… Alors, qu’il avait l’occas revenir cet après-midi pour essayer de retrouver son bien, c’est sans crier gare qu’il a dû rebrousser chemin à la rechercher du GPS perdu… Pour le reste de la troupe, grosse montée pour, enfin, rejoindre la ferme St Fiacre et le « cul du mont de la rue »pour aller à Choloy en passant par le « val de Passey » avec 37 km et environ 700 m de dénivelé.
Amicalement

Jacques

Sortie VTT du 14 juillet

C’est le 14 juillet aujourd’hui… Nous pensons que c’est le 14 degré, avec un temps gris du 14 novembre, mais nous avons de la chance… il ne pleut pas ce matin. Alors profitons en, les neuf valeureux s’élancent pour un périple en passant vers la base d’Ochey (normal en ce 14 juillet) histoire de vérifier si les avions ont encore du kérosène dans le réservoir, eh ben! nous, juste après le « bois du manteau rouge »( perdu par le chaperon), on n’a pas assez d’essence pour monter la côte et c’est à pied que nous la gravissons pour rejoindre « la croix des aviateurs ». C’est un jour de commémoration, aussi nous passons au dessus du village de « Viterne » où l’ancêtre immortalise l’endroit de la fameuse chute de votre narrateur… Le retour par le bois de Viterne et Bainville se fait par des chemins quelque peu détrempés avec de belles mares testées par un certain nombre d’entre nous. On arrive à Bicqueley et Christophe, profitant de sa dernière année de cinquantenaire, nous offre le fût de l’amitié, juste avant la flotte…
Jacques

Sortie VTT du 11 juillet

Étape assez courte 33.5 km mais très vallonnée 773 m et en plus bien boueuse, pour ce jour sans pluie, les neuf courageux s’élancent à l’assaut du plateau de Domgermain, puis descente vers le « ruisseau de met fontaine » et remontée vers la « Viergeotte » par le » chemin des bœufs », avant une longue descente tranquille, enfin ce qui devait être, c’est sans compter avec les orages de ces derniers jours qui ont raviné ce chemin, le rendant plutôt pénible à négocier et en bas de cette descente, l’eau et la boue se sont agglutinées, piégeant Sébastien (voir la photo) qui s’est retrouvé dans un bain de boue. Et dire qu’il y a beaucoup de personnes qui sollicitent des cures!! On remonte pour rejoindre le bois d’Ugny par le « val de l’âne », et, au détour du chemin, un rond de girolles. On va quand même pas les laisser… d’autant que nous en retrouverons un peu plus loin. Retour par le bois du Grammont et le Moulin St Pierre. Reste plus que du plat et descente pour rejoindre Domgermain.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 04 juillet

Finalement, le temps étant très incertain ce matin, personne n’a osé aller à Badonvillers pour la rando des lacs, et nous sommes dix à partir direction sud est , suivant les conseils de Sébastien, qui a chaussé un pneu tout neuf suite à ses déboires de la semaine dernière. Après avoir passé sur le pont qui enjambe l’autoroute et enlevé le paquet d’herbes fraichement coupé et enroulé sur les galets de nos dérailleurs, on se dirige vers Bicqueley avec arrêt sous un abri pour cause de pluie, et comme la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin, on continu vers le « bois de Crézilles » avec un arrêt à la  » résurgence de la Deuille », presque à sec « étonnant!, avec ce qui tombe en ce moment .L’ancêtre , qui s’est proposé en photographe reporter en l’absence du titulaire, se retrouve presque à plat.. le compresseur est de nouveau sollicité pour pallier à l’incident. Petit détours par Blénod, puis le chemin « de la femme tuée » pour clore ce parcours, sans débrif, svp……
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 27 juin

Ce matin… s’annonçait comme une journée mémorable, d’une part par le nombre important de vététistes, avec (c’est vous dire si le virus recule dans notre pays) la présence d’un revenant, Bernard la BB. Mémorable aussi par le nombre de candidats pour offrir le débrif de fin de sortie (pas moins de trois). C’est bien, on a de quoi faire… Après avoir salué nos amis routiers, nous partons par les petits chemins nous menant vers le « St Michel » et déjà, une crevaison. C’est Christophe qui étrenne la longue série de ce jour. Le compresseur portatif est déjà en service et n’y fera rien sur un pneu en montage tubeless. Nous sommes plus que douze à poursuivre vers le tour de la  » côte Barine » et Bernard la BB se prend un bout de bois mort qui lui explose le dérailleur. Pour un retour après plus d’un an d’absence, c’est gagné. Bref, nous ne sommes plus que onze à poursuivre, mais pas pour longtemps, car à la sortie du semblant de chemin, pléthore de crevaisons. C’est Bernard le lapin et Sébastien qui en sont victimes, le compresseur est sollicité. Prêts à repartir, c’est Emilio qui est également (son pneu arrière ) à plat. A cette allure, on est pas sûr de faire le parcours prévu, d’autant que vers Pagney, les 3 concernés par les crevaisons sont obligés de réparer (ils ont dû mettre des chambres à air pré-crevées). Bernard et Sébastien décident de quitter le groupe et nous nous retrouvons à 9 pour rallier Lucey et décidons de couper le parcours pour rejoindre Bouvron, mais c’est sans compter sur une nouvelle crevaison, cette fois c’est Gérard, l’élu en ce jour d’élection. C’en est trop. Nous décidons de regagner la capitale du Toulois, où nous sommes accueillis chez Dominique pour une super collation. Quand on vous dit mémorable, ce fut une journée mémorable. Bilan 28 km et 371 m de dénivelé , un dérailleur foutu, un pneu hs et 6 crevaisons : le mini compresseur sort vainqueur de la sortie.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 13 juin

Le temps est splendide ce matin. En route vers Lucey par les chemins au dessus des vignes, superbes vues sur la plaine de la Woevre et pour rejoindre « la croix Arnoux » au dessus de Lucey, le chemin a visiblement été oublié par les vététistes du club de Lucey car jonché d’arbres en travers de ce chemin. On se dirige vers Laneuveville après avoir justement, rencontré nos amis de Lucey et sans tronçonneuse. Le beau temps de ces derniers jours a permis d’assécher le chemins et nous en profitons pour emprunter les « monotraces » du secteur. Malheureusement, Michel a fait une chute dans un devers et lors de celle-ci, il a perdu un verre de ses lunettes. Malgré les recherches minutieuses du coin, nous n’avons pas retrouvé le verre. Aussi, le célèbre proverbe convient parfaitement à la situation (autant chercher une anguille dans une motte de soins). Avant Grandménil, nous avons l’occasion de tester le mini compresseur pour regonfler le pneu arrière de Dominique. L’ essai est concluant… Arrivée à Pagney en passant devant « chez Paulette », c’était chouette. Au bout de 30 km et 582m de dénivelé.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 06 juin

On est pile poil 10 au départ de Gondreville et les orages de ces derniers jours ont rendu les chemins plutôt boueux et même très glissants. Jean Luc en a fait la triste expérience en se retrouvant à terre à quelques centimètres d’une grosse mare remplie d’eau. Plus de peur que de mal. Cette fois pas besoin du 15… Nous poursuivons par delà la forêt de Haye pour atteindre « les fonds de Toul » par des singles « sympas », et atteignons « Clairelieu », après avoir traversé (j’invente pas), le  » bois Mengin » et vous assure qu’il ne m’appartient pas ni à ma famille. Après le carrefour du « gros charme »on rejoint la route de Villey le Sec et, suite à quelques escapades dans le « bois l’Évêque », (décidément, il est partout celui-là) on arrive à Gondreville avec 43 km et 606m de dénivelé.

Merci à Emilio, revenu tout bronzé de sa semaine de vacances, pour le débrif traditionnel.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 30 mai

En ce beau dimanche ensoleillé et depuis que le temps que l’on attendait… Mais certains d’entre nous ont préféré fêter les mères !! Et comme les absents ont toujours tort, nous partons vers le » bois du Chanot » et le ruisseau de la Deuille, pour emprunter un chemin inconnu qui longe la « vallée de la Charmotte » pour atteindre les environs de la » ferme des Gimeys ». Tout va bien, par delà les bois de « Maizieres -Xeuilley et Pont st Vincent », où nous passons devant le fort Pelissier. Petite halte pour admirer le panorama et l’aérodrome, décollage des amateurs de planeurs.

Et c’est à quelques encablures de ce lieu, à proximité de Viterne (à 10h29 et à 26 km/h, c’est ce que le GPS indique !) que votre narrateur a fait un super vol plané en passant au dessus de sa mob, pour s’écraser( je vais pas être vulgaire, vous me connaissez!!). Ouah, la vache, sonné le mec… Le casque a explosé, le genou, refait à neuf avec un prothèse, est bien éraflé. Vu l’état de la bête, Bernard et Jean-Marie m’interdisent de remonter sur le vélo et décident d’appeler, les pompiers… enfin le 15, Ils arrivent rapidement, ceux de Viterne et Neuves-Maisons et m’embarquent vers les urgences de « Nancy Central ». Je suis pris en charge et après examens divers, je peux quitter les lieux vers 15h30, sans rien payer( j’avais aucuns papiers sur moi). Elle est pas belle notre France? Chapeau à nos pompiers, soignants etc. qui travaillent le dimanche, pendant que des… (je vous laisse le soin d’extrapoler).

Allez, salut les amis et merci pour votre dévouement, je vais aller me reposer et à bientôt pour de nouvelles aventures.
Bien amicalement

Jacques

Sortie VTT du 24 mai

Il n’y avait que les retraités ce lundi de Pentecôte. Les actifs étaient au travail!!!! On démarre par la « voie des ânes » et n’y voyez aucune allusion…  pour nous retrouver devant un « rond de sorcières » rempli d’avrillots (voir les photos) le sac à dos de l’Ancêtre servira à transporter la cueillette. Ceci fait, Bernard prend les commandes du groupe dans une longue descente qui aboutit dans une sorte d’oued, où l’on galère pendant plus d’un kilomètre. Grosse grimpette pour rejoindre l’ancienne voie de Vaucouleurs, répertoriée GR5 qui relie la mer du nord à Nice sur plus de 2200 km. Et nous rencontrons un pèlerin parti de Lille pour rejoindre Genève en complète autonomie, avant de rejoindre St Jacques de Compostelle ! Chapeau l’artiste. Bref, pour nous, on termine à Choloy, chez Jean Luc où Robert nous a rejoints pour le débrif.
Jacques