Archives de catégorie : VTT

Sortie VTT du 15 mai

Aujourd’hui, pour la première fois, nous avons un départ depuis Andilly. Malheureusement, la rando se fera sans le résident du lieu, en effet, lors de notre dernière sortie à Laxou, suite à une chute anodine sur le moment, celle ci s’est révélée plus handicapente, bref, William ne nous accompagne pas ce matin, mais il va se rattraper en nous concoctant un apéro à l’issue de la sortie digne de « top chef ». Le photographe attitré étant de retour après son intronisation « tête de veau » de la semaine dernière, (peut être aura t’on une photo de l’événement!!!, va pas se dégonfler l’ancêtre…). Nous sommes onze à sillonner le parc naturel de la forêt de la reine, avec de grandes allées, mais aussi quelques chemins défoncés par des débardeurs peu scrupuleux de l’environnement. Après une vingtaine de kilomètres de quasiment plat, nous passons à proximité de l’abbaye de « Rangéval » et le terrain change avec du dénivelé, montées, descentes, monotraces pour rejoindre Lagney et ses vergers. Le retour se fera par l’ancienne voie du « Thiaucourt » et arrivons à Andilly ou nous sommes accueillis comme des rois par nos hôtes de ce jour après 45 kms, encore merci pour ce bon moment.
Jacques

Sortie VTT du 08 mai

Pas mal , pour cette sortie à Laxou « par monts et jardins », malgré les absences de Gérard, parti sur les chemins de « Stephenson », du photographe de service, parti à la rencontre de la « confrérie de la tête de veau ». Nous sommes huit « vététistes » plus une marcheuse, plus un cyclo routier, par ce beau dimanche, et le tracé de cette rando, sera apprécié à l’unanimité, terrain sec, pas trop de technique, juste ce qu’il faut, et malgré un fléchage au top, quatre d’entre nous ont réussi à se perdre.., et finalement retrouver le bon chemin pour rejoindre l’arrivée, ou Christophe nous à offert un verre pour baptiser son nouveau VTTAE, merci à lui.
Jacques

Sortie VTT du 24 avril

Nous sommes donc dix à pied d’œuvre sur le plateau de Ludres pour faire la rando préparée par le club local. Finalement c’est un choix de trois boucles qui reviennent au même endroit ce qui simplifie les ravitaillements. Nous démarrons par la boucle « A » de 16 km qui va s’avérer très technique et provoquer des chutes assez sévères pour quelques uns d’entre nous. La boucle »B » choisie par le groupe fait 12 km et sera un peu plus tranquille et ça sera tout pour aujourd’hui pour le vélo. Nous en profitons pour savourer le moment de convivialité d’autant que Gérard est connu comme le loup blanc, ce qui facilite le relationnel.
Amicalement Jacques

Sorties VTT des 17 et 18 avril

Encore un temps super ce jour, nous sommes dix avec les retours des « jurassics » et de Didier. « La mobylette n° 1 a ressorti un vestige des années 2013- 2014 » autant dire un vélosolex, mais qui va lui permettre d’aller sans se perdre !!! jusqu’au point sublime de Pagny la Blanche Côte, il est vrai que la vue est magnifique avec ce temps, et la descente à flan de coteau pour rejoindre Pagny est aussi un bon moment de VTT . Direction « Vannes » après avoir contourné « la tête des Rousseaux » lieu d’envol pour les parapentistes et traversé « la Viole » sans se mouiller les pieds. S’en suit une grimpette pour rejoindre les »quatre bans » et de plonger sur Blénod au bout de 40 km et 751m.

_____________________

Sept ce jour de ramassage d’œufs de pâques, un temps superbe et direction l’usine de Foug, en pensant qu’il y avait un chemin pour… mais force est de constater que tout est bloqué. Mais on a quand même découvert un sentier qui longe la voie ferrée et j’en profite pour faire une chute (sans gravité avec le mulet). Je laisse le groupe poursuivre le parcours prévu pour les rejoindre dans le le « val de l’âne » et apparemment, aucun incident à relater sur ce tronçon et le retour en passant par la source « du gros chêne » se fera sans problème pour arriver chez Marie-Anne, qui avait mis les petits plats dans les grands et Jean-Luc qui avait sorti la boisson pour nous accueillir en ce beau jour.
Bien amicalement JM

sortie VTT du 10 avril

Ça caille ce matin moins 3° et des « brouettes », d’après les relevés d’Emilio et nous sommes sept..absences de Seb, suspicion de Covid, de Williams également Covid, Gérard, Bernard, Robert, occupés à s’occuper des jeunes pour une semaine dans le Jura…Bref, c’est parti, la « Bouvade » est presque sortie du lit et il en sera de même pour le ruisseau du » chahalot » avec beaucoup d’ail des ours. Nous contournons la base militaire d’Ochey avant de vouloir traverser  » l’ar » ruisseau qui d’habitude est à sec, mais est en crue en ce jour, heureusement, le spécialiste du GPS trouve le bon chemin à prendre, non sans avoir constaté plusieurs chutes (moi, Jean Marie, Jean Luc) sans gravité..Nous passons au dessus du village de Viterne pour rejoindre les sources de »ste Anne et ste claire », avant de contourner « les gimeys », puis de plonger ver la »deuille d’ochey ». On décide de rentrer par la côte, au lieu de suivre le ruisseau du »larot ». Notre périple se termine à 12 h avec un pot improvisé par Dom et Jean Marie, après 38 km et 588 m de dénivelé. Et n’oubliez pas d’aller voter!!!!!! sinon pas de commentaires et de contestations après…….
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 27 mars

Encore un super temps pour cette sortie bien matinale pour cause de changement d’heure. Nous sommes dix ce jour avec la présence de Dominique et du Jean-Marie, avec un moral dans les chaussettes, à l’assaut du « fort paint de Blénod « . Une fois maitrisé, direction la » source de Meine » et avant de rejoindre « Vannes ». Nous décidons d’occulter une montée, pour épargner « les musculaires ». Après Vannes et avoir franchi le ruisseau de « la Viole » nous empruntons un super « single », suggéré par Didier (absent ce jour) pour rejoindre Saulxures, petite pause avant d’accéder à Housselemont et la « chapelle de notre dames des Gouttes ». Petit arrêt à Barisey, pour saluer Marcel et Mauricette, en plein travaux de printemps. Retour le long du ruisseau du « Boucher » et la côte du Chatillon, déblayée de l’arbre qui encombrait ce lieu avant de rejoindre le haut de « Bulligny » où nous constatons l’absence d’Emilio qui a préféré rentrer directement. Les monotraces entre Bull et Mont vont laisser quelques souvenirs et le pot offert à l’issue sera apprécié et mérité. Ce jour 38.5 km et 800 m et des brouettes de dénivelé.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 20 mars

Zut.. ce matin le temps est plutôt maussade, après un super soleil hier et un autre demain… Bernard, Robert et Gérard sont absents pour cause de « critérium jeune » à Ludres, d’autres sont absents sans trop d’excuses, le Jean-Marie, peut être trop fatigué, suite aux incessants travaux de construction, mais surtout, notre Dominique… Peut être que son vélo est rouillé ou a t-il des travaux pressants de finition à effectuer !! Toujours est-il qu’il nous tarde de le revoir parmi nous. C’est donc à huit que nous empruntons le chemin au-dessus des grottes de Pierre la Treiche. Un arbre à moitié façonné, obstrue ce sentier, alors Jean-Luc se dévoue en chef de chantier et en deux temps trois mouvements, aidé par quelques uns, la voie est libre pour poursuivre le périple. Nous traversons la Moselle au barrage de Villey pour rejoindre le sentier des bornes. Une fois dépassées, on emprunte le mono trace du « bois de l’Hôpital » et comme il n’y a pas d’urgence, nous poursuivons jusqu’au point de vue « de la Dent de le Roche » au-dessus de Maron. Un peu après, certains d’entre nous vont essayer de se faire les dents sur une grimpette. Le retour se fait par le chemin qui mène devant le « chalet de Beaurivage » et l’Ancêtre insiste pour nous offrir un pot. Merci à lui. Nous constatons que le lieu n’est plus ce qu’il a été : être commerçant ne s’improvise pas… Ce jour 37 km et 562 m de dénivelé.

Amicalement – Jacques

Sortie VTT du 13 mars

Bon, aujourd’hui, finalement le temps n’est pas si mauvais qu’annoncé, bref un temps idéal pour faire du VTT. Jean Luc est présent avec dérailleur et chaine neuve, Gérard a retrouvé ses billes et Seb a remis une chambre à air toute neuve. C’est donc à onze que nous nous dirigeons vers la « fontaine du Tronc » et passons au dessus des « vignes de la Châtelaine » puis de « la chapelle st Maurice » et de rejoindre l’ancien fort de Domgermain qui nous a permis de nous réchauffer. La descente et le « chemin des ânes », partiellement déblayé des arbres couchés par votre narrateur, nous permet d’atteindre « la Viergeotte » et les ascensions commencent à peser pour quelques uns. Aussi nous occultons une autre montée pour rejoindre le site des quatre vaux, suivie d’une nouvelle ascension vers « la Camardière » avant de plonger vers Gibaumeix. La suite va faire mal aux gambettes pour gravir « la vigne la Dame » Seb n’appréciera pas la « piquette » servie par cette dame, Emilio et Gérard ont préféré prendre la route pour nous attendre à Rigny. L’équipe est de nouveau au complet pour rentrer par le « bois de Rigny » et l’ancienne route de Vaucouleurs. Crevaison du pneu arrière de Seb, lui aussi est à plat. Le groupe est disloqué mais nous nous retrouvons à Domgermain avec 39 km et 800 m de dénivelé (quand même).
Bien amicalement Jacques

Sortie VTT du 06 mars

Rappelez-vous. Il y a quelques années en arrière, à cette époque, nous organisions « la Viergeotte » et force de constater que le climat à bien changé car ce jour, le temps est magnifique, après un temps de curé il y a 3 semaines, un temps de cardinal il y a 1 semaine, c’est un temps de « pape » ce jour, pour nos quatorze valeureux pédaleurs qui s’élancent à l’assaut du mont « Bonnet » par la chemin qui mène à l’observatoire du « Maurice ». Mais nous empruntons sur la droite un chemin pentu et merdique pour nous diriger vers « Housselmont ». C’est à ce moment que William a la bonne idée de percer du pneu arrière. La réparation effectuée, nous allons vers Saulxures en longeant un des ruisseaux qui se jette dans l’Aroffe et Gérard est victime de billes qui se coincent dans la roue libre, l’obligeant à rebrousser chemin. Faut dire qu’il est coutumier du fait, car l’an passé lors d’une sortie dans le même endroit et suite à un oubli de recharger sa batterie, il avait dû abandonner ses copains. Plus que treize à arpenter le « bois de la Folie » dont certains se souviendront du mur de « Grimonterme » (comme celui de Grammont ou Huy), pour rejoindre la route de Saulxures-Mont l’Étroit. Ah, j’oubliais, le Jean-Marie, avec son beau VTTAE, a fait une chute qui lui causera un incident sur la patte de dérailleur mais sans conséquence pour la suite du parcours. Il n’en sera pas de même pour Jean-Luc qui, en descendant pour rejoindre le ruisseau de la « Viole », se prend… un gourdin de bois (fantasmait-il pour rejoindre ce lieu…) dans le dérailleur, le cassant net. Dérive-chaine pour raccourcir celle-ci, etc. plus chambres à air, pour le tirer… d’affaire. Le chemin qui suit la « Viole » est par endroit rempli d’eau et, finalement, nous arrivons à bon port où Michel et son épouse nous offrent de quoi oublier tous ces incidents .
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 27 février

Alors si il y a quinze jours c’était un temps de curé, que dire de ce jour, …un temps d’évêque, de cardinal, toujours est’il qu’il faisait bon pour notre sortie de ce matin. Quatorze au départ, a arpenter les hauteurs du »st mich » et d’en faire le tour avant de longer le ruisseau de « longeau » pour rejoindre sa ferme. Un panneau « chasse en cours » ne nous fait même pas peur, vu la pression médiatique qu’ils subissent en ce moment, et nous continuons sur chemin blanc pour rejoindre « l’ouvrage de Francheville », transformé en un lieu de « paint ball », par un club de Bicqueley!!!. Passé ce lieu, nous contournons Francheville pour rejoindre le « pont de Jaillon » et les méandres du Terroin, qui nous offrent du superbes points de vues et quelques monos traces pour rejoindre la carrière de « Villey ». Le retour par l’ouvrage du vieux canton, puis du refuge du mordant, nous permettra de rejoindre notre local après 43kms ( n’est ce pas Pierre??? c’est dur le VTT) , mais la récompense est la, avec une bonne pression offerte par Bernard de l’Embanie. (A noter, aucuns incidents ce jour, mis à part quelques erreurs d’interprétations de lecture de leur GPS, par certains d’entre nous, et je ne pense pas que cela va s’améliorer avec le temps!!)
Bien amicalement Jacques

Sortie VTT du 21 février

Comme d’habitude, ce jour , je vais vous relater notre sortie , mais je n’ai pas l’inspiration, tant le drame qui nous touche de plein fouet , me laisse sans réaction , comme une âme en peine… De plus nous ne sommes que cinq « peut être inconscients » à faire cette sortie, et c’est en pensant pendant tout ce cheminement, que je me souviens de Francis, d’abord quand nous étions très jeunes, lui de Bulligny, moi de Mont. Nous étions et sommes cousins. Nous nous recevions chez nos parents respectifs, notamment lors des fêtes de nos village, et ensuite au club de foot de l’USBB, en cadet, lui arrière droit, moi gardien de but. Nous étions les rois!!! Et puis nos destins se sont séparés pour nous retrouver au club de l’Amicale laïque en 1978, où il m’avait convaincu à cette époque de ces valeurs qui nous unissent encore de nos jours… Depuis cette date, mon « frère », mon cousin, mon ami, nous sommes restés proches l’un de l’autre. Aussi en ce moment, je voudrais te saluer, toi, l’artiste, qui a voulu partir en plein lumière, devant les projecteurs, et comme nous tous, j’en suis persuadé, au sein de notre association, voudrions quitter ce monde incertain. Je veux, bien sûr et au nom de tous nos copains, présenter à Nicole et la famille de nos plus sincères amitiés.
Bien amicalement
Jacques

Sortie VTT et marche du 13 février

Un temps de curé, ce matin pour le grand rdv marche et vtt devant le domicile de notre ex-président. Pas moins de 9 marcheurs et 13 vététistes, prêts à arpenter la forêt de Dommartin et de rejoindre celle de Pierre la Treiche. C’est à ce moment que notre jeune fougueux Pierre décide de prendre la poudre d’escampette (c’est vrai qu’on était pas loin de l’ancienne poudrière de « Bois sous Roche »), obligeant son papa à aller rattraper son fiston pour le mettre dans le droit chemin (belle leçon générationnelle en ces temps incertains). S’en suit un monotrace bien sympa pour rejoindre Villey le Sec et le site de la « Sabotière ». Un panneau « chasse en cours », nous fait changer un peu notre tracé prévu. C’est alors qu’un premier incident intervient. Sébastien se prend une branche dans la roue avant et sectionne sa durite de frein avant. Un peu plus loin au lieu dit « la pierre le Jau, c’est Gérard qui fait un double axel avec une mauvaise réception, sans gravité. Encore plus loin, c’est au tour de Didier de casser sa chaine et plus en avant c’est William qui perce de la roue arrière. Et malgré tous ces incidents, nous arrivons tous ensemble vers 11h45 chez Gégé et Nénette avec 29 km et 357 m de dénivelé.Les marcheurs sont déjà à pied d’œuvre, mais nous allons vite rattraper notre retard, dans un calme « olympien » et pour cause: il nous manque l’Ancêtre, retenu pour cause de déménagement (il va empocher beaucoup, les heures de dimanche… c’est double).
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 06 février

Grand jour en ce « beau dimanche », Robert fait maintenant partie des septuagénaires du club et également grand moment quand arrive Jean-Marie avec devinez quoi… un beau VVTAE tout neuf. Il est pas peu fier et fait parti maintenant des « mobylettes ». Est-il si lointain le temps où j’ai troqué mon VTT musculaire pour un assisté? Les copains m’avaient surnommé la « mobylette » et c’était il y à 8 ans. Depuis les choses ont évolué, la preuve : ce matin, nous sommes 12 au départ dont 9 VTTAE. Et c’est parti, direction l’ancien fort de Bruley et empruntons des monotraces bien creusés par des motos. Après la « croix Arnoud » on fait le tour du fort de Lucey et crevaison roue arrière de Christophe. Il trouve l’origine de l’incident, une énorme épine plantée dans le pneu, mais comme le dit l’adage (il faut tourner 7 fois sa langue avant de parler) « c’est pas parce que on a trouvé une épine que l’on est sûr qu’il n’y en a pas d’autres… » Christophe, va l’apprendre à ses dépends à Laneuveville. Regonflage, mais rien à faire il faut démonter et réparer (il y avait encore deux épines). Pendant ce temps, notre Jean Marie fait des essais avec son joujou et voulant grimper une butte, se retrouve les quatre fers en l’air. Ah, l’assistance ça s’apprivoise. La pluie et le vent annoncés sont bien au rendez vous et nous rentrons au plus vite avec 22 km et 330 m de dénivelé. Merci à Robert et Christiane pour le réconfort.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du dimanche 30 janvier

Au départ de ce matin, nous sommes accueillis par Emilio, en costume de ville. Que ce passe t’il ? Le bougre a reçu une rincée d’acide dans l’œil (non… non, mauvaises langues, ce n’est pas son épouse qui lui a mis une… pêche) l’obligeant à un repos forcé; donc pas de VTT pour lui ce matin. C’est donc à neuf comme nos vélos et vêtements que nous sillonnons la forêt de Haye, bien boueuse par endroit (n’est ce pas! Seb ?). Passé « les Baraques » qui portent bien leur nom, un petit single sympa, nous mène jusqu’au parc de Haye que nous longeons jusqu’au carrefour des 4 marronniers, pour rejoindre Velaine, puis le bois Tambour et de Fontenoy. Nous arrivons chez Emilio toujours endimanché, avec 36 km et 321 m au compteur.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 23 janvier

Nous sommes quinze ce matin au départ de « Bois le Comte ». Nous avons le plaisir d’accueillir un petit nouveau, William D, dont les parents ont bien connu le club et les anciens de Kléber; l’Ancêtre en fait partie. Jean-Marie est là, on peut décoller via le quartier de Gama et le plateau St Georges. Petit tour dans les bois du « Thillot ». Après « Gare le Col », c’est une découverte pour certains. On passe à Mont par quelques endroits inédits. C’est probablement dans ces lieux que Sébastien a récolté une épine dans son pneu avant. Réparation faite, nous escaladons le plateau de Domgermain, et l’Ancêtre nous abandonne (la St Vincent n’attend pas), le chemin des Ânes fera une autre victime; c’est Gérard qui se retrouve avec une énorme épine dans le… pneu. Au bout d’un quart d’heure de gonflage avec un compresseur et réussi à mettre 1,5 bar dans une chambre à air de section 23 c, nous pouvons rejoindre notre point de chute de ce jour avec 26 km et 380 m de dénivelé. Merci à nos hôtes de ce jour et bon anniversaire à Bernard qui entre dans une nouvelle décennie.
Amicalement – Jacques

Sortie marche et VTT du 16 janvier

Belle affluence ce matin pour la rencontre « marche 7 contre vtt 15 ». Yes on est plus fort… Le temps est plus que frisquet, voir même glissant par endroit, et après un parcours relativement plat jusqu’au lotissement des Sources de Foug, la montée qui longe l’autoroute va laisser des souvenirs amers à quelques uns (voir Pierre, entre autres). La suite sera plus accidentée et nous croisons nos copains marcheurs dans la Côte Barine. Comme prévu nous arrivons chez Agnès et Jean Marie devant un feu de bois qui fait du bien et pas que… Merci à eux pour ce bon moment.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 10 janvier

Dix, pas dégonflés ce matin, (n’est ce pas les chochottes qu’une pov’ bruine rebute). Même pas peur de longer la « Bouvade » qui sort de son lit. Et de la flotte, on en aura tout au long du parcours de ce jour. On a eu quelques montées impossibles aussi, traversé le  » bois du Grand Juré puis du Petit Juré » et après le « bois de Moncel », pataugé dans le ruisseau du « Chahalot » et rencontré deux vététistes qui contemplaient la résurgence au débit impressionnant. Nous prenons le chemin du retour, quand vers « le coin Thiébaut », votre narrateur casse sa chaine (rassurez vous, ce n’est que celle de son vélo). Dérive-chaine et maillon rapide 12v, la réparation effectuée par Bernard, le spécialiste et c’est reparti. A l’arrivée à Bicqueley, nous avons aidé Michel le toubib à écluser son trop plein de carburant. Merci à lui.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 02 janvier

Tous d’abord meilleurs vœux à vous et vos proches pour cette nouvelle saison, en souhaitant que ce p… de Covid nous foute la paix.

Nous sommes dix en ce doux matin quand au bout de 1 km, nous nous apercevons qu’il manque Bernard de Bois le Comte. Le téléphone de l’Ancêtre est mis à contribution pour savoir ce qui se passe. En fait la chaine s’est coincée entre les plateaux et impossible de débloquer la situation. C’est sans compter sur la « force herculéenne » de Dominique, qui d’un seul coup d’un seul, rétablit la situation,(c’est quand même pas compliqué la mécanique). Entre temps nous avons croisé nos copains de Lucey, qui avaient envie d’éliminer les excès de ces derniers jours. Après avoir dépassé la ferme de « Savonnières », nous suivons le single qui nous mène au « val de l’âne » puis à Lay St Remy. Petite grimpette pour rejoindre le plateau au dessus de Foug et peu après « la voie de morts », nous perdons Michel mais rassurez vous c’est pas pour cette fois et la miraculeuse cabine téléphonique de l’Ancêtre va faire que tout rentrera dans l’ordre. Le retour se fera en passant par le futur point de ravitaillement (si tout va bien), et arrivons chez Jean-Luc au bout de 32 kms. Robert arrive avec son beau vélo (il devait être avec nous au départ, mais quand on se réveille à 9 heures… le train est déjà parti). Merci à nos hôtes pour le débrif.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 26 décembre

Pas de pluie ce matin (pour l’instant) mais un brouillard à couper au couteau (il parait que ça marche!), donc c’est à dix que nous gravissons « le st mich »et huit courageux vont tester le « single du Jean Marie, les deux autres les rejoindrons au bas de ce « mono trace » bien glissant au demeurant, un petit tour sur « la côte Barine » et première crevaison de Sébastien, réparation faite on se dirige vers le plateau d’ Ecrouves et deuxième crevaison de Seb et la pluie se met de la partie, petit tour sur le plateau et retour au local au bout de 22 km et 400m de dénivelé c’est l’anniversaire de Sébastien, décidément il est à l’honneur en ce lendemain de Noël.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 19 décembre

En ce jour mémorable, et malgré un temps très brumeux, nous sommes douze a gravir la côte qui nous mène à l’ancien de fort de Blénod, et Bernard de « Bois le Comte » me fait une remarquer « Pourtant on n’ a pas vu de panneau chasse en cours, me dit-il et pourtant on entend des voix de « rabatteurs » de gibier » En fait, ce ne sont que l’Ancêtre et Jean Marie qui discutent.., (postulent-ils pour « the voice » ou seront-ils futurs chasseurs?). Le « mono trace » dans le bois de Sorvigne est une découverte pour certain d’entre nous, avant de rejoindre la source de Meine et la sommières des Chauffours, où nous perdons quatre copains (tellement le brouillard était épais à cet endroit). Bref, nous sommes résignés à poursuivre notre périple sans eux, quand soudain, au détour d’un chemin, nos quatre lascars apparaissent. Le groupe ainsi reformé, poursuit vers le « mont Gaillaud et son éperon barré, vestige de l’âge de fer », c’est dire que c’était bien avant que l’Ancêtre ne chute dans les fourrés et heureusement, sans gravité. D’ailleurs, peu après il nous a accueilli dignement, après 28 km et 526 m de dénivelé, pour fêter ses 81 printemps. Merci à lui.
Amicalement Jacques.

Sortie VTT du 12 décembre

Belle affluence ce matin pour notre sortie. C’est donc à douze que nous empruntons le chemin qui longe « le Larot » par les chalets de Pierre la Treiche dont certains sont en piteux état. Nous remontons vers le « bois du Chanot » où nous rencontrons un groupe de chasseurs sympa qui nous indique la direction où il ne chasse pas et un peu plus long après le « bois de l’Enfoux, un deuxième groupe de chasseurs sympa, nous laisse passer dans le fond de la vallée avant de rejoindre la feuille. Ce chemin laissera de mauvais souvenirs à certains, notamment Christophe qui doit utiliser toutes « gourdes » disponibles pour enlever la boue qui obstrue son plateau de pédalier. C’est à ce moment là que l’ancêtre s’aperçoit qu’il a perdu son compteur (ça ne vous rappelle rien.., peut être qu’en regardant sur le bon coin le retrouvera-t-il!). Nous faisons un détour dans la forêt domaniale de « bois l’Évêque » avant de revenir par le chemin qui longe la Moselle, sans autre incident, si ce n’est une chute sans gravité de Christophe (c’était pas son jour).
Bien amicalement Jacques

Sortie VTT et marche du 5 décembre

Avec une météo alarmiste pour ce dimanche matin, nous nous y sommes rendus en traînant les pieds. Et pourtant, un temps idéal, du beau soleil même si les chemins étaient boueux et le château de Loevenbrück nous proposant sa cave climatisée naturellement pour notre casse-croûte au retour. Prenant bien soin de ne pas déranger les pipistrelles qui y ont élu domicile, nous avons pu goûter au pâté de lapin, au soufflé au gruyère, à la quiche lorraine et aux desserts confectionnés par nos marcheuses, arrosés d’une Crinoline qui laissera le meilleur souvenir et incite à y revenir.
2ni

Un peu déçu du manque de participants ce matin, pourtant le ciel était plutôt clément ( 4 marcheurs et huit VTT). Et pourtant tout était prévu pour un accueil chaleureux dans l’immense cave du château, prêtée par Catherine et Philippe pour nous retrouver et partager un bon moment et comme d’hab . Pour notre périple, nous nous dirigeons vers » la voie de ânes »pour passer au dessus du »Val de Passey »(sans halte, pas soif!). Nous contemplons les fameux « bois de Berthe » et Jean-Marie en remet une couche pour savoir si ceux-ci peuvent être cédés pour le franc symbolique!! Ah, ces terriens, ils veulent tout pour rien. Nous passons près de « la Viergeotte » et l’Ancêtre en profite pour rebrousser chemin, « contrainte familiale oblige ». Le chemin qui nous amène vers l’ancienne route de Vaucouleurs est plutôt boueux et chaotique, creusé par des eaux de ruissellements. Après une très sévère montée pour rejoindre la « tranchée du Grammont », nous sommes « stoppés » par un chasseur, plutôt irascible et sommes contraints de rebrousser chemin, car le dialogue avec ce « zouave » semble voué à l’échec (il y en a des… 10%, environ). Le reste du parcours, après quelques modifications, se fera sans problèmes avec 28 km et 350 m de dénivelé, suivi de……
Amicalement.

Jacques

 

Sortie VTT du 28 novembre

En ce matin douloureux pour quelques uns, c’est à neuf (comme l’élection du nouveau bureau) que nous arpentons les chemins de la forêt de Chaudeney et comme vous pouvez le voir, la neige était bien au rendez-vous. Sébastien en profite pour tester son nouveau « Cube » tout suspendu en carbone, mais sans assistance, (il faut dire que lui est encore jeune) et il semblerait que le test soit réussi. Bref nous tournicotons dans ces bois, quitte à passer trois fois au même endroit, à faire tourner la tête du Jean-Marie (peut être était-ce les restes de vin blanc d’hier soir) et au bout de 28 km, nous rejoignons notre point de chute où nous sommes accueillis par notre futur « ex président » et sa charmante épouse qui nous offrent de quoi nous réchauffer.
Jacques

Sortie VTT du 21 novembre

Ça y est, j’ai fini ma sieste et suis prêt à vous relater notre périple de ce jour. Nous sommes douze ce matin; le temps est frisquet devant chez le « Bob » et à peine 50 m d’effectué, la chaine du vélo « Moustache tout neuf » de Didier casse… Attache rapide et c’est reparti. Mais comme disait un célèbre président « les emmerdes ça vole toujours en escadrille », ce qui se vérifiera pour la famille Lor durant notre sortie. Arrivés sur le plateau ils sont mal guidés par l’Ancêtre qui a raté un single, malgré un GPS ultra performant (il suffit de zoomer pour voir le détail du parcours). Bref on récupère le groupe et poursuivons vers le « val des Nonnes », sans incident… enfin presque. C’est Robert qui va valser dans les ronces, après s’être pris les pédales dans celles-ci, qui bordaient le chemin pourri de ce site. Sur le plateau nous discutons avec un chasseur fort sympa (et oui il y en a et il faut le dire) qui nous conseille de contourner le secteur, ce que nous faisons pour rejoindre le single qui va à « Laneuveville ». Peu après, nous nous apercevons que Pierre manque à l’appel; il a raté une bifurcation. Après quelques minutes d’angoisse on le retrouve. Soulagement de son papa, mais ça ne dure que quelques minutes, car il fait une chute spectaculaire dans la descente du « Tancul »(véridique), le « doc »du groupe vérifie que rien de grave ne lui est arrivé et nous repartons pour…. un petit kilomètre et c’est encore Didier qui recasse la chaine, re-maillon de douze et nous arrivons chez Robert pour fêter cette sortie avec 21 km mais 376 m de dénivelé quand même. Une sonnerie de téléphone vient perturber notre réunion… C’est le Jean-Marie qui a pris le téléphone de sa femme (en plus du sien) qui vibre ? « Etait-ce son .. amoureux… ? », mais ça ne nous regarde pas.
Jacques

Sortie VTT du 14 novembre

Que dire de ce matin ? Même le Jean Nari (vu sa tronche) n’est pas disposé à descendre de sa voiture pour enfourcher sa » bailciclette ». Faut dire que la flotte en a rebuté plus d’un et, malgré tout, nous sommes huit à braver les éléments, sachant que la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin, ce que se vérifiera peu après, la pluie s’estompe. Le chemin qui longe la Moselle ressemble à une piscine. Au moins la boue ne colle pas aux pneus ! Un petit tour dans les bois de « Villey » avant de rejoindre Francheville par le tracé de l’ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Toul à la base de Rosières. Un chemin complétement à découvert nous mène à « l’Ouvrage de Francheville », vestige du temps passé, pour longer celui du « Ropage ». Et peu avant la « ferme de Sébastopol, nous contemplons l’usine de méthanisation crée par « erdf ». Le retour se fait par le tour du « mont St Michel  » et arrivons au local avec des vélos bien crottés et pas que. Heureusement, nous pouvons tester la station de lavage du club et profiter d’une bonne pression offerte par Bernard de l’Embanie. Notre président s’est joint à nous pour l’occasion.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 11 novembre

Très frisquet ce matin au départ de Domgermain, plus brouillard à couper au couteau. Il y a onze courageux (malgré les absences de ceux qui doivent se « recycler » pour la bonne cause) à se diriger vers « les chambrées », celle du Jean-Marie a dû subir un coup de compresseur, sa chambre n’ayant plus beaucoup d’air et après la « côte sans joie », nous bifurquons, avec joie (pas pour tous), vers le plateau, où un soleil radieux illumine le site. Puisque nous sommes tout près de la fameuse cheminée, nous en profitons pour voir ce que cela donnera quand le temps le permettra pour effectuer cette descente…. à voir. On se dirige vers la source qui alimente les étangs du « val de Passey », et passé ce lieu, dans une montée abrupte, le seul Bernard du jour, fait un salto arrière, provoqué par un imprudent. Eh oui, l’âge émousse les réflexes!!! La vallée des « quatre vaux » est avalée rapidement car il y fait un froid de canard. Heureusement, la « tranchée du nord » dans la forêt de l’Essart est en plein soleil et nous permet de nous réchauffer. Retour en passant »au cul du mont de la rue » puis à Charmes avec 27 km et 535 m de dénivelé.
Amicalement Jacques

VTT et marche du dimanche 7 novembre

Ce dimanche matin j’ai compté quatorze casques et six bonnets au rendez-vous de Bulligny.
On y remarquait aussi des machines rutilantes et bichonnées, une pourtant maculée de boue séchée attestait d’un usage sévère dans des conditions certainement difficiles….
A la nudité de certains, tous les mollets ne redoutaient pas également la morsure réelle du froid. Les vététistes ont ouvert la route vers les bois, les marcheurs ont enchaîné par un chemin dans les vignes où un brouillard s’évaporant lentement glaçait le bout des doigts.

Nous sommes 14 vététistes et 6 marcheurs au RDV de Bulligny, le temps est plutôt maussade alors on débute par une petite grimpette pour rejoindre les vignes sur le coteau de « la blaissière », et après avoir suivi le ruisseau « du boucher » pas celui du Jean Marie, d’ailleurs, il aurait pu en profiter pour laver son vélo (c’est à lui celui qui est sur la photo), on fait un petit tour dans le bois de « charmonde » arrosé par la bouvade, avant de rejoindre Barisey et de gravir par un chemin de découverte, le site du télescope. Les bois environnants sont remplis de champignons de toutes sortes (pied bleu, gris de la st martin, lactaires délicieux, etc..). Mais au fait, il manque l’ancêtre, me fait remarquer quelques uns, eh bien pour notre ancien, tous ces champignons ne sont que du « pipi de chat », Monsieur est invité par une confrérie à déguster des truffes, voila le motif de son absence. Nous regagnons notre point de départ après avoir traverser le « bois brulé » au bout de 24 kms et 555m de dénivelé et partageons un petit réconfort avec nos copains marcheurs.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 1er novembre

 

Décidément, nous sommes abonnés à onze. Il y a les titulaires et les intermittents. L’équipe « number one » s’élance vers le plateau de Bruley avec une gentille grimpette au départ suivie d’un peu plus loin d’une sévère grimpette pour atteindre l’ancien fort de Bruley. Le cheminement jusqu’à Lucey par de sympathique singles, se fera sans problème. Ah, si! l’Ancêtre s’est retrouvé par terre suite à une glissade non contrôlée, sans dommage physique. Par contre, est-ce cette chute qui a provoqué un bruit suspect sur sa roue arrière? (ou un défaut d’entretien, ça serait étonnant), nous aurons le verdict demain suite à sa visite chez le vélociste. Nous poursuivons vers l’ancien fort de Lucey et le bois de Donfontaine avec sa source captée et passons devant la ferme du « faux moulin ». Laneuveville est derrière nous quand on gravit la « côte du bulletin » et avant le « bois de mortemoselle ». Bernard de l’Embanie, nous rejoint. « Chicouf », il a fini la garde de ses petits enfants, venus passer les vacances de Toussaint. Retour vers Pagney par le plateau d’Ecrouves et en passant devant « chez Paulette » au bout de 26 km et 505 m de dénivelé, et petite (elle l’était) mousse offerte par Yves à l’arrivée.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 31 octobre

Ce jour, nous sommes onze au départ de Bicqueley, avec nos trois « apprentis » Didier, Laurent et Eric. Direction le haut de « gare le cou » et au bout de 2 km, Didier casse la chaine.. que faire? bien sûr un maillon rapide suffira pour faire la réparationlors l’ancêtre (pour les nouveaux, c’est Yves) toujours prêt pour rendre service, se propose de donner un maillon… « J’ai un de 8 vitesses, un autre de 10 un autre de 9 et un autre de 12… » Manque de pot, c’est un de 11 vitesses qu’il fallait avoir et il n’en avait pas. C’est donc, notre « bon doc Michel » qui va réussir à dépanner Didier. Nous poursuivons par le bois de Gye, avant d’aller vers la ferme de l’ancien candidat à « l’amour est dans le pré ». C’était sans compter que nos agriculteurs venaient juste de récolter les maïs et ont mis pas mal de boue sur le chemin. Galères pour certains d’entre nous (crevaisons, roues bloquées par la boue). Bref, après avoir découvert des nouveaux chemins vers Moutrot, nous rentrons vers Bicqueley, sans autre incident, et avons même rencontré des chasseurs sympa, au bout de 32 km et 310 m de dénivelé.