Archives de catégorie : VTT

Sortie VTT du 27 novembre

Après une AG du club fort réussie (malgré la concurrence du mondial foot) et des agapes qui ont suivies, nos valeureux vététistes avaient envie (en tout cas pour certains) de prendre un bon bol d’air. C’est donc à quatorze que nous quittons Bicqueley pour rejoindre « la Croix Fiscale » au dessus du « site de Vaux » et à partir de là, nous empruntons un monotrace sur la crête de la côte de Lingoutte qui sera pour le plus grand nombre, une découverte, et au bout de 2 km de ce chemin, nous pensions en avoir fini des difficultés… Que nenni, le chemin en montée pour rejoindre le » Haut de Gare le Cou » est quasiment impraticable, tellement il est boueux, on va pas se plaindre on est là pour en baver. On repasse à Bicqueley pour longer la rive droite de la Bouvade, qui n’est pas à sec et de rejoindre le  » bois de Moutrot » avec une petite escapade « inédite » dans le bois des Carrières. Il nous faut penser au retour, ce que nous faisons en suivant la vallée du « Chahalot » à fond les manettes, puis la rive gauche de la Bouvade. Arrivés à notre but suite à 22 km et 333 m , notre nouveau membre du CA, William, brillamment élu, nous offre le débrif sur le « parking des Anges », et aucun diable n’était déguisé en Prada.
Jacques

Sortie VTT du 20 novembre

Nous sommes au complet pour ce jour d’ouverture du mondial .. onze a passer devant chez « notre Paulette » pour rejoindre le plateau et l’ancien fort de Bruley , nous l’aimons tellement ce fort que nous en faisons de tour inférieur et ensuite le tour supérieur, des motards en font de même, c’est vous dire si il y avait du monde de sortie en ce beau dimanche. Le Jean marie, nous fait faire un petit raccourci à travers bois pour retrouver notre trace pour rejoindre « la croix Arnoux », nous empruntons les nombreux mono traces qui nous mènent vers le « bois de domfontaine, que nous contournons par un single assez dur et long de plus de 2km qui débouche sur la « source du goulot ». Eh! les mecs vous vouliez des mono traces, alors on continue pour rejoindre Lucey, le tracé emprunté, bien boueux et glissant à souhait pour la suite, va avoir raison de poursuivre plus loin l’expérience et nous mettons un terme à cette sortie au bout de 22 km et 479 m de dénivelé, et sans débrif.. svp..(a signaler quelques chutes sans gravité).
Jacques

Sortie VTT du 13 novembre

Par ce super temps d’automne, nous sommes dix vététistes et seulement une courageuse marcheuse, qui attendait du renfort pour pédestrer… Que faut-il faire pour faire bouger les amicalistes!!. N’ayant pas de porte bagages sur nos vélos…, Antoinette, la mort dans l’âme a dû regagner ses pénates et, dans sa grande générosité, nous a laissé le casse croute qui va bien à l’issue de ces rencontres, (voir les clichés réalisés à l’issue). Pour notre part on fait les petits singles du Bois sous Roche, avant de contourner le fort de Villey le Sec et de rejoindre le barrage sur la Moselle et de faire un détour dans la forêt domaniale de Bois l’Évêque. Jusque la tout va bien, pas un chasseur sur notre parcours. Il n’en sera pas de même pour la suite. En effet après avoir contourné la ferme des Gimeys, nous sommes escorté par un escadron, que dis-je un bataillon de chasseurs et ce jusqu’à la fontaine de la Deuille d’Ochey, nous suivons le lit du Larot, semé d’embuches, pour rejoindre notre but du jour, au bout de 31 km et 500 m de dénivelé. Et encore merci à Antoinette et Michel pour notre débrif.
Jacques

Sortie VTT du 11 novembre

Retour ce jour de l’ancêtre, il a encore vaincu la maladie, et dire que notre Jean-Marie à fait l’acquisition d’une mini pelle mécanique (espérons qu’elle ne serve pas à creuser nos tombes!!). Nous sommes neuf au départ de Domgermain et fendons le brouillard pour rejoindre le plateau où brille un franc soleil et la rosée qui recouvre la végétation donne une couleur inhabituelle au paysage. Après un tour dans le « bois du Grand Bourguignon, nous empruntons le « chemin du Blaireau »il fait de plus en plus de terriers et ce chemin mériterait un petit rafraichissement. Nous écourtons notre rando. En effet, un de nos copains reçoit un appel l’informant d’un accident survenu dans son foyer et le groupe décide de l’accompagner au plus vite au point de départ.
Jacques

Sortie VTT du 6 novembre

On peut pas être partout, les vieux , après un repas pour les « anciens » organisé par la municipalité, ont besoin de récupérer. Donc hier dimanche, si mes souvenirs sont exacts, nous étions neuf à arpenter » les haut culs » avant de rejoindre « les grandes raies »(j’invente pas), puis le « bois de Chaudeney ». Nous contournons le fort de Villey le sec et notre Bernard lui prend l’idée de rouler sur la voie ferrée, peut être était ce pour tester ses suspensions, après Villey, nous passons devant une ruine qui fut dans les années 80 un haut lieu de débauches…Un petit tour dans la forêt de Gondreville avant de descendre la « montée du Jean Marie pour rejoindre la pension pour chiens de Maron. Retour par le chemin « inédit » qui longe la D909, et d’emprunter le « chemin des laveuses » plus connu de la plupart d’entre nous, sous le nom « du chemin du calvaire de notre ex président »!!Le notre étant fini,on termine notre périple avec 31 km et 486m au compteur.
Jacques

Sortie VTT du 1er novembre

Encore un temps a faire pâlir des mecs qui vont aux Baléares pour revenir « bronzés » suite à ces vacances de « Toussaint ». Heureusement, il reste dix autochtones et quelques uns en cuissard court pour ce parcours allant vers « Grandmenil » et « la ferme du Point du Jour » On se dirige vers la fontaine de « Renevaux à Foug », de se taper la cote du « Tancul » et de faire un petit détour par le « Haut de Curemont », (quand je vous disais que nos anciens avaient de l’imagination pour désigner les lieux-dits). Le plus dur du parcours étant effectué, nous poursuivons par le Bois de Romont pour rejoindre Trondes, un soleil radieux nous accompagne en passant devant la ferme « du Faux Moulin » avant de rejoindre Lagney et ses vergers, puis Lucey en passant derrière la gare du Thiaucourt, rendue célèbre et incontournable pour de nombreux gastronomes du coin et qui est maintenant à l’abandon… Ça ne fait rien, car on passe à Pagney devant « chez la Paulette » toujours debout, comme disait Renaud, avant d’atteindre notre but chez Dominique, qui s’est plié en quatre pour un petit débrif, suite à 29 km et 450m de dénivelé
Jacques

Sortie VTT du 30 octobre

Encore un super temps en ce beau matin d’octobre où sept téméraires (pas mercenaires), s’élancent à l’assaut de la « côte Labeur » pour rejoindre le plateau au dessus de Charmes, les musculaires sont déjà en sueur. Nous rejoignons « le Cul du Mont de la Rue » avant de descendre la « vallée de Mon Plaisir », (ils avaient de l’humour ceux qui ont trouvé ces noms de lieux-dits) et le nôtre sera de faire la montée au dessus du « moulin des Onze Fontaines ». Un panneau chasse en cours, nous oblige à faire un détour pour la contourner, (on est téméraires, mais quand même) et de poursuivre dans la belle forêt de Meine et après avoir traversé le bois et l’étang d’Allamps. Des chasseurs encore, nous obligent à re-modifier le parcours, pour rejoindre la cabane de chasse au dessus de Bull, où les bons et les mauvais chasseurs vont se retrouver à midi… Le single qui suit sera fatal à Dominique qui « casse « sa chaine. C’est l’occasion pour notre Jean-Marie de tester son nouveau matos de réparation. Celui-ci étant convainquant, il ne le jettera pas en pâture aux sangliers. Ceci fait, on poursuit notre chemin et nous nous engageons sur un grand chemin sans signalisation de chasse en cours, quand nous sommes invectivé par un « mauvais chasseur » qui nous ordonne de rebrousser chemin, et voyant que le dialogue sera impossible nous décidons de faire demi-tour pour rejoindre Mont par la route. Ce jour étant mon anniv, nous dégustons pression et amuses-gueule sur la terrasse en profitant de ce doux soleil d’automne.
Jacques

Sortie VTT du 23 octobre

Est-on fin octobre ce matin pour ce rdv à Choloy? Nous sommes douze à nous poser cette question… Bref direction « la Voie des Ânes ». Pas vus ce matin, il n’y avait que des moutons, c’est vous dire si ils suivent… puisque nous empruntons « la Voie des Bœufs » après avoir passé devant notre buvette… Il était trop tôt pour un arrêt! Le point culminant de notre parcours étant atteint, nous poursuivrons dans les « bois de Rigny » avant d’essayer de rejoindre un chemin qui devait nous mener à « la chapelle de Massey ». Après plusieurs essais infructueux, on fait un petit détours par la D36 sur 900m pour rejoindre notre chapelle. Retour le long du canal depuis Pagny sur Meuse avant d’arpenter le plateau au dessus de Foug et de rejoindre notre havre de paix chez Jean Luc (merci pour ce… festin, 70 et des brouettes, ça se fête) suite à 30 km et 573 m de dénivelé.
Jacques

Sortie VTT du 16 octobre

Pas très encourageant, le temps de ce matin, mais encore une fois les absents ont eu tort, car non seulement on a pas eu de pluie, mais il faisait une douceur… hum!!! C’est parti pour les neuf enfin presque. Vers Crézilles et après avoir passé  » la fontaine de l’eau salée » et celle de la « Deuille de Crézilles », nous atteignons le « Vau de Tournepierre » et premier arrêt pour remettre un peu d’air dans le pneu d’Emilio. Ceci fait, nous longeons le tracé de l’ancienne voie ferrée qui alimentait la base d’Ochey en carburant, à l’époque ou il n’y avait pas de pénurie… (c’était Elf et ses ronds rouges, à l’époque). Nous traversons le « bois de Giromchamp » et après avoir galéré dans celui de « Farquemont », nous nous apercevons qu’il manque Eric dans le groupe. Coup de grelot de l’ancêtre pour savoir ce qui s’est passé. En fait Eric a dû réparer une crevaison et celui-ci est tellement discret qu’il n’en a pas informé le groupe. Il a préféré rebrousser chemin. Pour info, et dans la mesure du possible, nous essayons de ne pas laisser un copain dans le pétrin et, si le bigophone passe, prévenir dés que possible d’un incident. Nous nous approchons du bois de Chevaumont, lorsque Bernard de l’Embanie, nous interpelle pour admirer un groupe de sangliers « bruns » qui se nourrissaient à l’orée du bois. En fait, en s’approchant du troupeau, nous constatons que ce ne sont que des beaux bœufs bruns. Heureusement que notre Bernard n’est pas chasseur!! ou peut être devrait’il d’arrêter l’herbe. Nous traversons Mont l’Étroit et attaquons une montée avec du 20%, suivie d’un petit tour dans le « bois de Saulxures » avant de prendre le single pour rejoindre Allamps, dernière grimpette dans le bois brulé pour rejoindre Bull suite à 41 km et 635 m de dénivelé.
Jacques

Sortie VTT du 09 octobre

Ce jour, départ devant chez le Bernard de l’Embanie, nous sommes dix au départ et sur la première photo prise par un nouveau reporter, il fait 1°, c’est qu’en même pas chaud… , quand arrivent deux étourdis, Jean Luc, qui est allé à l’espace Dedon et Dominique( tant pis, c’est pour toi la vanne), juste guérit du Co.. vit, ou de la co.. vite, ou peut être des co…vides!!!, mais ça nous regarde pas. Bref nous sommes douze a emprunter les chemins qui nous mènent jusqu’à la croix de Metz en passant sous un pont et d’escalader un escalier.. surprise inédite!..Nous traversons le « bois la ville », de nombreux champignons jalonnent ce parcours. Nous rejoignons Villey st Étienne et au détour d’une épingle à cheveux… qui rencontrons- nous?.. notre président et son épouse.. Je vous passe les commentaires des uns et des autres..Allez les mecs, on continue le long des lagunes de Villey .pour rejoindre la forêt de villey puis celle de Liverdun. Le domaine des eaux bleues franchies, une sévère grimpette(inédite) calmera les ardeurs de certains, et avant de redescendre, deux fougueux se prennent une gamelle ,,, sans gravité. On longe le golf  » pas très clair » d’Aingeray (hommage à Baschung) et de rejoindre Sexey aux bois, le retour sera effectué le long de la Moselle par un temps de « curé » au bout de 45 kms et.. et .. notre Bernard de L’Embanie a fêté dignement ses .. enfin , il est encore vert!
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 02 octobre

Une petite ‘ ta flotte’ , a découragé de nombreuses « tafiottes » à se joindre aux cinq ‘téméraires’ , Charles revient! au secours… fait pas suer mec, il y en a un chez les « rosbifs »… Bref on part sur le parcours prévu , et comme nous avons oublié de mettre une pellicule dans nos appareils photos, vous n’aurez pas de super vues de ce périple. ( Nous sommes à la recherche de reporters photos pour la suite de nos randos). Nous passons devant « la croix fiscale », sans payer et voulant emprunter le chemin au dessus du « site de vaux », quelle surprise!.. ce chemin « monotrace » qui était autrefois , emprunté par des locos genre  » decauville » pour rejoindre le fort du « chanot » , et est maintenant aussi large que la 31 , certainement pour des travaux d’adduction d’eau. Bref on continue dans les sous bois pour rejoindre la « fontaine de la deuille » et elle y est. Nous contournons  » les Gimeys  » avant de cheminer dans les bois de « Sexey » par des nouveaux chemins. Après avoir traversé le village de Sexey, rude montée pour rejoindre les bois de « Pont st vincent ». Nous faisons un arrêt un peu avant la vallée de « la charmotte » devant un impressionnant « rond de sorcières » formé par de très nombreux rosés , que faisaient’ils dans les bois? Encore un coup du dérèglement climatique!! Le retour sur Bicqueley se fera finalement pratiquement sans pluie , au bout de 34 km et 690 m de dénivelé.
Jacques

Sortie VTT du 18 septembre

Ce matin… il fait 6° sur mon thermomètre et nous sommes quinze avec l’apport de deux nouveaux, venus se tester sur recommandation de notre Président « Eric ». Nous suivons notre guide, Emilio? qui nous fait découvrir des petits sentiers inédits!!! pour rejoindre Fontenoy pour de suivre l’ancienne voie ferrée qui reliait Aingeray à la base de Verlaine, à l’époque occupée par les « amerloques » ( Claude Nougaro… où es tu ) de 1950 à 1966 et suite à la décision du « Grand Charles », (pas le III) le nôtre, cette base qui employait bon nombre de nos concitoyens fut fermée. Bref à Aingeray nous sommes passés vers le cimetière et avons dû gravir un chemin parsemé d’escaliers qui n’ont pas été au gout de certains. Mais un petit détour derrière le golf d’Aingeray calmera les esprits avec une petite grimpette dans le bois de la Fourasse, avant de rejoindre les stades des Rays au-dessus de Frouard, point culminant de notre sortie. La suite est une longue descente en pente douce jusqu’à Velaine et là , certainement qq uns d’entre nous sentant l’odeur de l’avoine, on raté le chemin qui nous menait chez Emilio par le chemin le plus court… Et pourtant, ils avaient le Gps avec la trace indiquée, mais quand on a la tête dans le guidon, on est moins attentif… La sortie s’est quand même bien terminée avec 40 km et 453 m de dénivelé et surtout un super débrief par la famille Piazu. .. Merci à eux
Jacques

AREMIG

Aujourd’hui, 11 septembre c’est le jour de l’AREMIG ! Quesaquo, l’AREMIG ? Alors, un peu de culture… C’est une Association pour la Recherche et les Études dans les Maladies Infantiles Graves, association crée par Mme le Professeur Sommelet, en 1982, alors chef du service d’oncologie pédiatrique au CHRU et de M. Dangé, papa de Christophe soigné dans le service. Zavez compris ? Non ? C’est pas grave, l’essentiel étant d’aller rouler en VTT ou route ou marcher à la manifestation organisée par l’association au profit de l’hôpital des enfants et de ses structures (dont la maison des parents). Alors une dizaine de vététistes, 4 routiers et 1 marcheuse se sont retrouvés à Brabois pour participer.
Départ dans le lotissement derrière le CHRU puis passage au dessus de la voie rapide. Ça change pour nous qui passons plus souvent dessous et sur nos vélos, pas de limitation à 90 comme dans le Grand Canyon. Après le bois du Four et celui de la Grande Fraize, ça roulait tellement vite que personne ne la ramenait. Puis la carte nous indique le clocher de Vézelise. Quoi, déjà ? Mais non, ce n’est qu’un lieu-dit. Passé le bois de la Champelle, direction la Haute Borne, au dessus de Clairlieu puis le Val Fleurion et la Vierge de Chaligny (totalement inconnue des vététistes de Toul) avec une belle descente et une longue montée pas très pentue.
Après le Bois du Four et la Friche des Moines, sur un non-single, c’est-à-dire une pseudo trace en devers et racines apparentes sur 500 m environ, le groupe a explosé devant la difficulté. C’était après Marie Chanois, un peu au dessous du gouffre des Chiens. Les autres participants ont aussi mis pied à terre pour avancer cahin-caha en s’appuyant de vélo pour avoir un peu d’équilibre. La décence m’interdit de relater ici le vocabulaire fleuri à destination des traceurs… C’est un fait que si la pente était faible dans le sens de la marche, on peut dire qu’elle était significative en travers en plus du terrain humide et de nombreuses racines ! Arrivé sur la route Maron-Clairlieu, à 100 m du panneau Maron, le Jacques, mûr de chez mûr, annonce à l’assistance publique : « je rentre par la route ». L’Ancêtre, comprenant « C’est l’heure de la soupe » décide tout de go de partir avec lui et deux autres. Les autres, arrivés à 50 m de là au point d’accueil, se demandent où sont passés Seb et Emilio ? Sont-ils devant ? Sont-ils derrière ? Jean-Marie avec l’assentiment de Bernard, William et Gérard décide de prendre la route pour rejoindre le 3e point de contrôle. Et là, on retrouve le Jacques et ses potes (il en a quelques uns)…
Le groupe étant quasiment reconstitué, (Seb et Emilio sont rentrés au plus court, l’heure étant bien avancée), la tribu touloise repart vers Brabois par des cheminements tout à fait acceptables avec quelques bosses significatives… Du vrai VTT, quoi ! Le reste du retour s’est fait sans problème par le bois de Remenaumont et la fontaine Charlemagne. Sacré Charlemagne, il en a fait des choses à cette époque et sans GPS ! Les plus pressés ayant mis EMTB sur leur pédarin, autant vous dire que ça n’a pas chômé pour rejoindre le site du CHRU et gouter la première bière offerte par le Doc. C’est à ce moment qu’ont rejoint les routiers et la marcheuse juste avant de s’égayer, nos gobelets étant vides, vers nos homes, sweet homes.
Au final, 37 km et 500 m de dénivelé.
Gérard

Sortie VTT du 04 septembre

Départ de Blénod ce matin, et avons le plaisir de saluer quatre routiers courageux qui profitent de la fraicheur pour faire un périple de 80 km, pour notre part c’est à dix que nous partons vers Bulligny en cheminant entre vignes et vergers, et avant de monter la côte « inédite » du Mont chatillon, nous sommes doublé par des bolides lotus, mercedes etc.. , enfin beaucoup d’argent sur cette petite route d’Allamps. Dans le bois de Charmonde, Williams a la désagréable surprise de constater que son pneu avant est à plat, la pluie de la veille n’encourage pas à mettre les mains dans le « cambouis », la réparation sera faite, nous continuons vers Saulxures, avant d’emprunter les monotraces jusqu’à Vannes. Le retour par le bois de Bulligny ne sera pas de tout repos, avec des arbres tombés fragilisés par la sécheresse et une chute de Gérard sans gravité, on arrive au but suite à 42 kms et 560 m de dénivelé.
Jacques

Sortie VTT du 28 août

On est neuf à être prêt à partir, quand Yves reçoit un coup de grelot sur sa cabine téléphonique, lui indiquant que Didier sera un  » peu en retard » pour le départ, donc, on l’attend. Chouette, il est là, donc on part vers le fort de Domg, redescendons vers la voie de ânes, passons devant notre buvette et remontons le chemin des bœufs et en haut de chemin, le Michel nous annonce qu’il veut rentrer suite à un problème d’épaule. Non mais, ne fais pas du cinoche comme les joueurs de foot, dixit l’Ancêtre, et finalement Michel a fait tout le parcours… Quel coach Yves. On passe devant « la Viergeotte » avant de rejoindre le single du  » bois de St Fiacre », qui mériterait d’être élagué, dixit Gérard. La prochaine fois… tout le monde aura un sécateur ou scie !! Le mono trace suivant sera plus dégagé pour rejoindre le « Loupchien  » et « la Camardière ». Didier, un peu dégonflé, en profite pour tester le compresseur portatif. Le bois de Sèche Fontaine, surtout en cette période, sera le théâtre d’une chute de l’ex-président et d’une mauvaise interprétation du parcours prévu. Bref, tout rentre dans l’ordre pour le retour, sauf que dans la descente vers le « Moulin des onze fontaines », Didier… encore lui… quand c’est pas le jour!! se prend… et presque se pend sur un liane qui trainait sur cette descente, lui occasionnant une balafre sur le visage, nécessitant quelques soins. Bref on prend la route goudronnée de « St Fiacre « pour rejoindre Charmes et Domgermain au bout de 33 km et 695 m de dénivelé. Françoise avait fait les petits fours qui allaient bien avec les boissons offertes par Michel … Tu vois, quand tu veux, tu n’as plus mal à l’épaule.
Jacques

Sortie VTT du 21 août

St Christophe (absent ce jour), nous sommes tout neufs à nous élancer des « Boilettes » pour un périple semé d’embuches surtout dans la première partie du parcours à tel point que Seb nous fait une remontrance en constatant que seulement 10 km sont effectués au bout de 1h30 et en plus nous devons faire une descente » infernale », pire que celle du Jean-Marie (mais quel « c.. » a proposé ce parcours de m… »). La longue montée du » grand vallonier » nous permet d’atteindre le point le plus haut de notre sortie. Ça tombe bien, nous sommes à mi-parcours, donc plus que de la descente pour rejoindre notre point de chute en passant par le fort de Villey le Sec avec 37 km et 495m de dénivelé et au dire de l’Ancêtre, notre hôte du jour manque de dextérité et de réactivité pour le service. On le remercie malgré tout.
Jacques

Sorties VTT des 14 et 15 août

En ce jour de pèlerinage à la chapelle de Massey, nous sommes onze au départ de Choloy direction Pagny sur Meuse en passant par les singles au dessus de la « Savonnières » puis le « Val de l’Âne ». Après avoir traversé la Meuse à Pagny, nous contemplons une multitude de cigognes qui commencent leur migration et il semblerait qu’elles ne soit pas farouches. Un peu plus loin, nous passons devant un piège à corneilles ou 7 ou 8 corneilles, enfermées dans une cage, sont chargées d’effrayer leurs congénères, et ce, pour protéger les semis des agriculteurs du coin. On se dirige vers la chapelle de Massey en passant dans un champ chaumé et on n’a pas chômé pour le traverser, le retour se fera par le bois de « St Germain » et de « Gramont » avant de rejoindre notre buvette du « val de Passey » où nous retrouvons notre copain Bada qui fête dignement son anniversaire. Merci à lui.
Jacques

______________

La pluie du matin , n’arrêtant pas le pèlerin, c’est à sept que nous fonçons vers Villey St Étienne par le » Bois la Ville ». Il ne pleut plus, les absents ont donc eu tort . La sortie ou l’entrée du single qui traverse le Terroin est chicané par des poteaux en bois, ne permettant pas le passage des VTT. Le spécialiste des fils barbelés va remédier à la situation pour nous permette de passer sans problème. Une centaine de mètres plus loin, le Robert, par trop de puissance, casse sa chaine( de vélo), et encore une fois, le spécialiste répare l’incident en moins de 5 minutes chrono, il est fort le Jean-Marie. Nous continuons vers Avrainville en longeant le golf et empruntons le tracé de l’ancienne voie ferrée qui allait à la base militaire de Rosières, quand soudain Y23 sur l’écran du VAE de Robert… Ce code coupe l’assistance car trop de puissance au capteur… Robert , pédales douces stp! Bref on appelle Yves assistance pour tracter l’infortuné, et malgré un fort vent de face, nous arriverons à bon port chez Jean-Marie et Agnès au bout de 38 km. Notre copain Bada se joindra au groupe pour le débrief de fin de sortie.
Jacques

Sortie VTT du 07 août

La fête étant finie, je suis donc de retour, ce matin, avec un ciel sans nuages qui nous accompagnera pour cette sortie et même qu’il fait un peu frisquet. En tout cas rien à voir avec la température qu’il faisait jeudi AM, (n’est ce pas Bernard!). On se met en jambes direction le « fort paint ball de Blénod » pour rejoindre la « vallée de Méhéva », et surprise… plus d’arbres à contourner; bref un chemin nickel chrome.On dirait que le Gérard, est passé par là avec sa serpe et ses gros bras musclés pour déblayer ce chemin!!!. Après avoir constaté que la source de Meine n’est pas tarie, on arrive à Vannes (qui ne sont pas fermées, elle est bonne celle là). Le long chemin qui suit nous mènera vers la « tête des Rousseaux avec une vue plongeante sur la vallée de la Meuse pour rejoindre Pagny la Blanche Côte. Pierre en profite pour faire un saut de chaine, sans conséquences pour la suite. On passe Uruffe et nous longeons le ruisseau de la Deuille avant d’attaquer la montée du « grand canyon ». Yves le dépanneur en profite pour tester le câble qui relie son VAE à celui musculaire d’Emilio pour monter cette pente à plus de 20%. La suite sera plus cool pour nous propulser chez l’Ancêtre au bout de 41 km et 708 m de dénivelé et nous avons le plaisir de partager le pot de fin de sortie avec notre ami Bada.
Jacques

Sortie VTT du 31 juillet

On aurait pu dire au moment de partir que, comme dans le Tour de France masculin ou féminin, on était dans une journée de transition. Petit groupe, pas de trace envoyée par le gourou du VTT… On se retrouve donc à 9 au départ d’Écrouves, près du point d’eau où on pourra reprendre force et vigueur au retour, quand l’astre solaire sera au top avec plus de 30°. Mais on n’en est pas là.
LE Jacques est absent pour cause de fête de famille (près de 100 personnes la veille, çà c’est de la fête). LE Jean-Marie est aux abonnés absents, lui aussi comme d’autres habitués des randonnées du dimanche matin tels LE Seb, LE Michel, LE, LE et LE… Questions : où on va et qui va faire la trace ? Pour éviter les pentes type « La planche des beaux mecs », on décide que Michel, en vélo musculaire et bon connaisseur du secteur, va nous emmener sur des parcours plutôt cools, si on peut dire. On attaque donc par l’église d’Écrouves pour rejoindre l’ancienne voie ferrée Decauville des fortifications touloises et continuer vers l’ancien fort de Bruley par des séries de singles tout à fait intéressants. Le Bulletin-Fayemont puis le carrefour de la Croix Arnoux sont traversés. Tout le monde paraissant satisfait de la prestation de Michel, on continue par d’autres singles particulièrement « escarpés » au-dessus de Laneuveville dans le bois de Domfontaine et sa source qui devait être à sec. On fait alors un peu de hors piste le long d’une clôture et en traversant un pré quasiment carbonisé .
A un regroupement, la question est : Où va-t-on maintenant ? Michel, sagement, nous propose de nous diriger vers les hauts de Lay St Rémy après avoir laissé Trondes sur notre droite mais en ayant pu admirer la ferme équestre du lieu. On traverse donc le bois de Romont en enchaînant bosses, creux, virages, etc. Vous connaissez maintenant la musique ! Une bosse, un virage, un creux, un autre virage, une branche dans la figure… Il y en avait pour tous les goûts. On traverse alors le Vaux Mallard qu’on évitera de remonter puis le Moulin à Vent qui était un bon cru cette année avant de rejoindre la Voie des Morts (de soif). On part alors en direction du Tancul, du Haut de Curemont et la Marsaigaine. Emilio devant repasser son costume pour se rendre à une cérémonie dans une quinzaine de jours, il doit être à 11h30 au plus tard à Écrouves. Dont acte. On rejoint l’ouvrage du Val des Nonnes et on met le cap sur le point d’eau, au plus direct… Seul incident du jour : un saut de chaine. Pas la moindre crevaison, pas la plus petite chute. Décidément, les traditions se perdent. A moins que le chat noir ne soit pas avec nous !
Finalement 31 km et 422 m de dénivelé avec un point culminant à 386 m. Un débriefing sera effectué chez LE Robert dont l’épouse, LA Christiane nous a régalé avec des amuse-gueule offerts avec le sourire. Quant à l’Ancêtre qu’on ne voit pas sur les photos, ce n’est pas un adepte du selfie ! Merci à lui de se dévouer pour agrémenter ces CR.
Gérard

Sortie VTT du 24 juillet

Ce matin, c’est Domgermain.Jacques étant parti voir les Pierres Qui Roulent, c’est Jean Marie qui se met dans la peau du chef de file, et nous trouve un parcours: 32 km et 700 mètres de dénivelé. Nous sommes 9 à nous élancer bon train vers le plateau, Michel, le local, nous rappelle que l’on est pas tous en VAE c’est donc sur un rythme plus acceptable que la montée se termine. Les montées, les descentes s’enchaînent, on passe la Viergeotte , dévalons le chemin des bœufs qui pour une fois est sec, un petit tour dans les bois de St Germain, pour rentrer par le bois de Grammon. Vous noterez au passage mes compétences géographiques.💪 ET LA c’est le drame, lol😂😂😂, mutinerie au sein du groupe, oui vous avez bien lu…… Alors que Jean Marie s’est élancé dans une descente, les 8 autres lascars refusent de suivre le chef pour éviter la montée qui suit. Même Robert avec son petit fils croisé à ce moment la n’arriveront pas à lui faire faire demi tour. C’est donc chez Françoise et Michel qui nous reçoivent que nous retrouvons notre guide. Merci à nos hôtes pour ce moment de convivialité.
Petit dernier mot pour Jacques : il paraiterait , aux dires de Françoise, que nous ayons raté un petit apéro Catalan et que tu n’y serais pas pour rien. Tes oreilles ont dues siffler ce midi.
Dominique

Sortie VTT du 16 juillet

Eh ben voilà ! On y arrive à cette sortie programmée sur la journée, avec un départ et arrivée depuis Vannes. Il est 8h45 et toujours pas de Jean-Marie : il pensait que le RDV était à 9h. Bref nous immortalisons le départ depuis le kiosque qui orne la place de la halle et nous dirigeons vers le ruisseau de la « Viole » que nous longeons jusqu’à la croix st Rémy. Nous avons un peu de répit entre Sauvigny et Goussaincourt, avant d’attaquer la côte qui nous mènera sur le plateau en passant par Vouthon-Haut. Nous traversons des champs d’éoliennes qui fonctionnaient et ne faisaient pas de bruit.;on a pu constater. La longue traversée du bois de Vaudeville est rendue difficile par la végétation laissée à l’abandon. Nous passons Chermisey et au détour d’un chemin qui croise la route de Séraumont, au lieu dit « la queue de la poêle ». Nous tombons nez à nez avec Bernard et Édith qui ont préféré faire de la route et nous nous retrouvons au resto « la marmite  » à Greux, apprécié par l’ensemble du groupe pour la qualité (nous remercions par avance notre président Eric, pour la prise en charge de l’addition, la trésorière avait oublié le carnet de chèques). Il est presque 15 h et c’est avec regret que nous quittons ce lieu, d’autant que la température extérieure a monté d’un cran et nous devons en mettre des crans pour nous hisser jusqu’à la chapelle de Beauregard au-dessus de Maxey sur Meuse. Un peu de calme jusqu’à Clérey la Côte et il y en a une bonne (23% de matière…) et c’est quasiment la dernière avant d’arriver au terme de notre périple avec 65 km et 982 m de dénivelé.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 14 juillet

Nous sommes six à célébrer le 14-Juillet avec ce temps magnifique et on commence par suivre le ruisseau du Larot et deviner quoi… il est à sec et il en sera de même pour tout le parcours de ce jour. Les mono-traces dans la forêt de Blainville nous mènent sur les hauts de Viterne. Le retour se fait par le bois de Bicqueley pour rejoindre « bière la fraiche » et comme il est 11 heures on à le temps de retester la terrasse de Beaurivage au bout de 30 km et 381 m de dénivelé, plus deux tournées bien méritées offertes par deux copains.. C’est quand même bien le VTT et les copains.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 10 juillet

Que demander de plus avec ce super temps ce matin pour nos huit valeureux pédaleurs, avec le retour d’un ancien qui a retrouvé des muscles pour nous accompagner. Bravo à Bernard le râleur et qui n’a pas râlé et c’est par l’ancienne route de Vaucouleurs que nous débutons notre parcours pour rejoindre Rigny st Martin et Chalaines. Suit un parcours découverte en passant par Vaucouleurs avec la montée vers les vestiges du château où le 13 mai 1428 le seigneur de Baudricourt a reçu la visite de  » Jeanne la pucelle!! ». La suite, ça monte encore un peu avant de passer à proximité de l’ancienne faïencerie de Burniqueville (voir l’histoire). Nous montons dans un grand champ de blé nous laissant porter par le courant mais on n’est plus des enfants… (arrête ton char, Jack) et rejoignons le château de « Gambervaux » et comme le Jean-Marie a terminé son chantier, il se propose de venir terminer l’édifice pour la fin 2023, mais avant il doit aider Bernard qui a percé de la roue arrière. Bref tout rentre dans l’ordre pour rejoindre notre auberge où Christophe nous offre le pot de l’amitié à l’occasion de son anniversaire.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 03 juillet

Super temps pour ce parcours de ce jour, nous sommes neuf au point de rendez vous, que dis je, dix avec une cyclote qui attend des acolytes pour l’accompagner sur les routes du toulois… et c’est avec regret que nous l’abandonnons à son triste sort, pour nous propulser dans le  » bois la ville » à la recherche d’un peu de fraicheur après avoir traversé le site de Kleber, immortalisé par une photo, prise par l’ancêtre, de la fameuse boule, qui trône toujours au cœur de ce site (ah! nostalgie , quand tu nous tiens). Nous rejoignons un single qui serpente dans les carrières de Villey et le long du « terroin », puis de cheminer dans la forêt de Villey et de retraverser le » terroin » au niveau des « flots bleus ». Le retour se fera par Francheville, le bois du » Ropage », puis Bruley et le local au bout de 44.5 km. A noter 200 m de singles de m… juste avant l’arrivée, avec quelques ronces jalonnant ce sentier, qui vont bientôt être éradiquées par Gérard et le Jean marie!!!!!!!!!! . Merci à Bernard qui nous à permis d’étancher notre soif par ce beau dimanche.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 26 juin

P.. DE SA RACE!!!!!!!!!!! Ce matin à 8h 20, premières gouttes de pluie, annoncées depuis la veille, juste pour faire ch… les dix courageux venus ce matin, pour arpenter un parcours inédit. Et cette pluie vite estompée n’a pas arrêté les pèlerins de ce matin. Le départ est assez ardu, dixit Dom, revenu parmi nous, qui, après plusieurs séjours à l’étranger… mais toujours pour le boulot!! (eh oui, y a en qui travaillent !), revient cycler avec un vélo en parfait état… mais lui, à voir… Après les vignes de Bulligny, nous contournons le massif de « Chatillon », traversons le bois de « Charmonde » et les chemins découverts pour aller vers « Bagneux » commencent à coller aux pneus, ce qui agace notre Jean-Marie, qui trouve son VTT plus adapté pour la ville que pour la campagne (peut être une affaire à faire!!). Le retour en passant par la résurgence de la Deuille et le bois de Bicqueley, nous fera apprécier quelques monos traces inédits avant de rejoindre notre point de départ, au bout 39.5 km et 535 m de dénivelé. Merci à Yves qui n’a pas mégoté sur le débrif du jour.
Jacques

Sortie VTT du 19 juin

Belle affluence en cette « hot » matinée, pour participer à la « valding » de Neufchâteau. C’est dix représentants du club qui s’élancent dans les innombrables singles qui jalonnent le parcours et qui ne manqueront pas de provoquer les » valdings » de l’Ancêtre, de Bernard et de Jean-Luc. Après avoir traversé le gué de la « Frezelle », nous nous restaurons au ravito de Rollainville, avant de poursuivre sur le plateau, d’emprunter un très long mono trace au dessus des carrières de Harchéchamp et atteindre le deuxième ravitaillement. Le compteur du vélo indique 31 km, il ne reste donc plus que 4 km pour boucler le 35 km. Que nenni, au terme de la rando on aura plus de 40 km. Y sont généreux ces Vosgiens. Bref, la petite mousse offerte par William au terme de cette rando sera bien appréciée.
Jacques

Sortie VTT du 12 juin

Ce jour, nous renouons avec les traditions, nous sommes cinq à nous rendre à « la mussipontaine » ou seulement 240 participants sont venus (cyclotouristes et vététistes), les organisateurs sont un peu déçus de la participation, malgré un super temps pour cycler. Peut être que certains ont préféré aller aux urnes (citoyens)!! Pour notre part, nous avons fait un super parcours avec un dénivelé important, et juste ce qu’il faut de technique, les ravitaillement étaient copieusement garni ,et même Yves a commencé à débaucher les charmantes hôtesses au ravito de Preny (quel dragueur notre ancêtre), une boisson offerte par l’organisation ponctuera notre sortie avec 35 km et 819m de dénivelé.
Jacques

Sortie VTT du 26 mai

Jacques étant encore en pension complète dans le Vaucluse, c’est encore à moi de servir de guide au groupe de 6, mais cette fois-ci la parité n’est pas respectée, 2 musculaires et 4 VAE. Nous quittons Domgermain pour 35 km en passant par Charmes-la-Côte, Rigny-Saint-Martin, Gibeaumeix et retour par Saint Fiacre. Nous commençons par escalader les rues de Charmes afin de rejoindre le sentier du blaireau, traversons la route de Vaucouleurs et c’est là que Jean-Marie décide de prendre les commandes du groupe et part à fond la caisse et au lieu de tourner à droite vers Rigny-Saint-Martin il vire à gauche et prend le chemin du retour direction la ferme Saint-Fiacre. Nous le récupérons sur la route de Vaucouleurs, il est même pas 10h, mais bonne nouvelle, notre Jean-Marie a retrouvé le moral, il râle et rit de bon cœur, ça fait plaisir. Je reprend les commandes pour improviser un parcours dans les bois de Domgermain, Rigny-la-Salle, Grammont avec une pause bien méritée au Val de Passey et retour à Domgermain après 37km et 841m d’ascension.
L’Ancêtre

Sortie VTT du 22 mai

Pour cause de braderie, le rendez-vous de Chaudeney à été déplacé à Pierre-la-Treiche. Nous sommes un petit groupe de 6 au terrain de foot, 3 musculaires et 3 VAE. Que des jeunes (moyenne d’âge 50 ans), les anciens étant parti une semaine en Ehpad à Apt dans le Vaucluse. Nous quittons Pierre-la-Treiche direction le barrage de Villey-le-Sec par le chemin des grottes, passons la Moselle direction le Bois l’Évêque puis la Ferme de Gimeys et retour par le ruisseau de Larot. Après 35 km et 450 m d’ascension et vu l’heure  » 10h45″ est oui, sans les vieux, la moyenne augmente sérieusement, nous décidons d’aller au camping de Villey-le-Sec pour prendre un pot, pas de chance le bar est fermé. Nous faisons demi-tour pour rejoindre la mort dans l’âme le Chalet Beau Rivage ou 4 cyclos de Lucey étaient déjà entrain de sucer la glace et impossible de leur faire payer une tournée. Jean-Marie en profite pour fêter son anniversaire et bonne surprise, le demi à 3 euros et avec s’il vous plaît des biscuits offerts par la maison. Jacques étant à Apt, je serai encore de service jeudi 26 mai et c’est Jean-Marie ou Dominique qui prendrons le relai pour la sortie de dimanche 29 mai.
L’Ancêtre

Sortie VTT du 15 mai

Aujourd’hui, pour la première fois, nous avons un départ depuis Andilly. Malheureusement, la rando se fera sans le résident du lieu, en effet, lors de notre dernière sortie à Laxou, suite à une chute anodine sur le moment, celle ci s’est révélée plus handicapente, bref, William ne nous accompagne pas ce matin, mais il va se rattraper en nous concoctant un apéro à l’issue de la sortie digne de « top chef ». Le photographe attitré étant de retour après son intronisation « tête de veau » de la semaine dernière, (peut être aura t’on une photo de l’événement!!!, va pas se dégonfler l’ancêtre…). Nous sommes onze à sillonner le parc naturel de la forêt de la reine, avec de grandes allées, mais aussi quelques chemins défoncés par des débardeurs peu scrupuleux de l’environnement. Après une vingtaine de kilomètres de quasiment plat, nous passons à proximité de l’abbaye de « Rangéval » et le terrain change avec du dénivelé, montées, descentes, monotraces pour rejoindre Lagney et ses vergers. Le retour se fera par l’ancienne voie du « Thiaucourt » et arrivons à Andilly ou nous sommes accueillis comme des rois par nos hôtes de ce jour après 45 kms, encore merci pour ce bon moment.
Jacques