Archives de catégorie : VTT

Sortie VTT du 18 juillet

Aujourd’hui, c’est la grand bleu, et malgré ce temps exceptionnel, nous ne sommes que sept par ce beau matin à gravir l’ancienne route de « Vaucouleurs » et, visiblement, Emilio semble payer les efforts de la veille (il a retourné, à la bêche, svp, sa pelouse hier). Alors son genou est douloureux; il ne souhaite pas aggraver la situation, alors, il décide de rebrousser chemin. Sage décision. Nous poursuivons vers les bois au dessus de Rigny, où nous rencontrons quelques chercheurs de champignons. Rien à signaler au sein de notre groupe et de traverser « Rigny St Martin, avant de d’atteindre le haut de Chalaines où nous profitons d’une vue exceptionnelle sur la crue de la Meuse qui recouvre sur des kilomètres les prairies en contre-bas (voir photo). Le chemin que nous empruntons nous mène jusqu’à la ferme de la « Bicquotte ». Ce chemin est presque « sec » enfin en temps normal et ce n’est rien à coté d’un autre chemin, longeant un champ de blé, où nous avons dû , avec nos chaines et dérailleurs, effectuer la fenaison. Nettoyage sommaire fait, on poursuit et quelques mètres plus loin… le chemin que nous devions prendre est barré par de la rubalise et un arrêté municipal nous informant que ce chemin est strictement interdit, car il y a une espèce de crapaud « le crapaud sonneur à ventre jaune », merde alors! qui est protégé. Alors on dévie de notre parcours afin de ne pas écraser ces « pov’bêtes » pour aller à Uruffe et remonter la vallée de Tirva. Bernard le doué, en profite pour réparer son pneu arrière suite à crevaison; le compresseur fera son office et nous continuons par le bois de St Fiacre pour rejoindre « sèche fontaine », mais Bernard, la bb s’aperçoit qu’il a perdu son GPS… Alors, qu’il avait l’occas revenir cet après-midi pour essayer de retrouver son bien, c’est sans crier gare qu’il a dû rebrousser chemin à la rechercher du GPS perdu… Pour le reste de la troupe, grosse montée pour, enfin, rejoindre la ferme St Fiacre et le « cul du mont de la rue »pour aller à Choloy en passant par le « val de Passey » avec 37 km et environ 700 m de dénivelé.
Amicalement

Jacques

Sortie VTT du 14 juillet

C’est le 14 juillet aujourd’hui… Nous pensons que c’est le 14 degré, avec un temps gris du 14 novembre, mais nous avons de la chance… il ne pleut pas ce matin. Alors profitons en, les neuf valeureux s’élancent pour un périple en passant vers la base d’Ochey (normal en ce 14 juillet) histoire de vérifier si les avions ont encore du kérosène dans le réservoir, eh ben! nous, juste après le « bois du manteau rouge »( perdu par le chaperon), on n’a pas assez d’essence pour monter la côte et c’est à pied que nous la gravissons pour rejoindre « la croix des aviateurs ». C’est un jour de commémoration, aussi nous passons au dessus du village de « Viterne » où l’ancêtre immortalise l’endroit de la fameuse chute de votre narrateur… Le retour par le bois de Viterne et Bainville se fait par des chemins quelque peu détrempés avec de belles mares testées par un certain nombre d’entre nous. On arrive à Bicqueley et Christophe, profitant de sa dernière année de cinquantenaire, nous offre le fût de l’amitié, juste avant la flotte…
Jacques

Sortie VTT du 11 juillet

Étape assez courte 33.5 km mais très vallonnée 773 m et en plus bien boueuse, pour ce jour sans pluie, les neuf courageux s’élancent à l’assaut du plateau de Domgermain, puis descente vers le « ruisseau de met fontaine » et remontée vers la « Viergeotte » par le » chemin des bœufs », avant une longue descente tranquille, enfin ce qui devait être, c’est sans compter avec les orages de ces derniers jours qui ont raviné ce chemin, le rendant plutôt pénible à négocier et en bas de cette descente, l’eau et la boue se sont agglutinées, piégeant Sébastien (voir la photo) qui s’est retrouvé dans un bain de boue. Et dire qu’il y a beaucoup de personnes qui sollicitent des cures!! On remonte pour rejoindre le bois d’Ugny par le « val de l’âne », et, au détour du chemin, un rond de girolles. On va quand même pas les laisser… d’autant que nous en retrouverons un peu plus loin. Retour par le bois du Grammont et le Moulin St Pierre. Reste plus que du plat et descente pour rejoindre Domgermain.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 04 juillet

Finalement, le temps étant très incertain ce matin, personne n’a osé aller à Badonvillers pour la rando des lacs, et nous sommes dix à partir direction sud est , suivant les conseils de Sébastien, qui a chaussé un pneu tout neuf suite à ses déboires de la semaine dernière. Après avoir passé sur le pont qui enjambe l’autoroute et enlevé le paquet d’herbes fraichement coupé et enroulé sur les galets de nos dérailleurs, on se dirige vers Bicqueley avec arrêt sous un abri pour cause de pluie, et comme la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin, on continu vers le « bois de Crézilles » avec un arrêt à la  » résurgence de la Deuille », presque à sec « étonnant!, avec ce qui tombe en ce moment .L’ancêtre , qui s’est proposé en photographe reporter en l’absence du titulaire, se retrouve presque à plat.. le compresseur est de nouveau sollicité pour pallier à l’incident. Petit détours par Blénod, puis le chemin « de la femme tuée » pour clore ce parcours, sans débrif, svp……
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 27 juin

Ce matin… s’annonçait comme une journée mémorable, d’une part par le nombre important de vététistes, avec (c’est vous dire si le virus recule dans notre pays) la présence d’un revenant, Bernard la BB. Mémorable aussi par le nombre de candidats pour offrir le débrif de fin de sortie (pas moins de trois). C’est bien, on a de quoi faire… Après avoir salué nos amis routiers, nous partons par les petits chemins nous menant vers le « St Michel » et déjà, une crevaison. C’est Christophe qui étrenne la longue série de ce jour. Le compresseur portatif est déjà en service et n’y fera rien sur un pneu en montage tubeless. Nous sommes plus que douze à poursuivre vers le tour de la  » côte Barine » et Bernard la BB se prend un bout de bois mort qui lui explose le dérailleur. Pour un retour après plus d’un an d’absence, c’est gagné. Bref, nous ne sommes plus que onze à poursuivre, mais pas pour longtemps, car à la sortie du semblant de chemin, pléthore de crevaisons. C’est Bernard le lapin et Sébastien qui en sont victimes, le compresseur est sollicité. Prêts à repartir, c’est Emilio qui est également (son pneu arrière ) à plat. A cette allure, on est pas sûr de faire le parcours prévu, d’autant que vers Pagney, les 3 concernés par les crevaisons sont obligés de réparer (ils ont dû mettre des chambres à air pré-crevées). Bernard et Sébastien décident de quitter le groupe et nous nous retrouvons à 9 pour rallier Lucey et décidons de couper le parcours pour rejoindre Bouvron, mais c’est sans compter sur une nouvelle crevaison, cette fois c’est Gérard, l’élu en ce jour d’élection. C’en est trop. Nous décidons de regagner la capitale du Toulois, où nous sommes accueillis chez Dominique pour une super collation. Quand on vous dit mémorable, ce fut une journée mémorable. Bilan 28 km et 371 m de dénivelé , un dérailleur foutu, un pneu hs et 6 crevaisons : le mini compresseur sort vainqueur de la sortie.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 13 juin

Le temps est splendide ce matin. En route vers Lucey par les chemins au dessus des vignes, superbes vues sur la plaine de la Woevre et pour rejoindre « la croix Arnoux » au dessus de Lucey, le chemin a visiblement été oublié par les vététistes du club de Lucey car jonché d’arbres en travers de ce chemin. On se dirige vers Laneuveville après avoir justement, rencontré nos amis de Lucey et sans tronçonneuse. Le beau temps de ces derniers jours a permis d’assécher le chemins et nous en profitons pour emprunter les « monotraces » du secteur. Malheureusement, Michel a fait une chute dans un devers et lors de celle-ci, il a perdu un verre de ses lunettes. Malgré les recherches minutieuses du coin, nous n’avons pas retrouvé le verre. Aussi, le célèbre proverbe convient parfaitement à la situation (autant chercher une anguille dans une motte de soins). Avant Grandménil, nous avons l’occasion de tester le mini compresseur pour regonfler le pneu arrière de Dominique. L’ essai est concluant… Arrivée à Pagney en passant devant « chez Paulette », c’était chouette. Au bout de 30 km et 582m de dénivelé.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 06 juin

On est pile poil 10 au départ de Gondreville et les orages de ces derniers jours ont rendu les chemins plutôt boueux et même très glissants. Jean Luc en a fait la triste expérience en se retrouvant à terre à quelques centimètres d’une grosse mare remplie d’eau. Plus de peur que de mal. Cette fois pas besoin du 15… Nous poursuivons par delà la forêt de Haye pour atteindre « les fonds de Toul » par des singles « sympas », et atteignons « Clairelieu », après avoir traversé (j’invente pas), le  » bois Mengin » et vous assure qu’il ne m’appartient pas ni à ma famille. Après le carrefour du « gros charme »on rejoint la route de Villey le Sec et, suite à quelques escapades dans le « bois l’Évêque », (décidément, il est partout celui-là) on arrive à Gondreville avec 43 km et 606m de dénivelé.

Merci à Emilio, revenu tout bronzé de sa semaine de vacances, pour le débrif traditionnel.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 30 mai

En ce beau dimanche ensoleillé et depuis que le temps que l’on attendait… Mais certains d’entre nous ont préféré fêter les mères !! Et comme les absents ont toujours tort, nous partons vers le » bois du Chanot » et le ruisseau de la Deuille, pour emprunter un chemin inconnu qui longe la « vallée de la Charmotte » pour atteindre les environs de la » ferme des Gimeys ». Tout va bien, par delà les bois de « Maizieres -Xeuilley et Pont st Vincent », où nous passons devant le fort Pelissier. Petite halte pour admirer le panorama et l’aérodrome, décollage des amateurs de planeurs.

Et c’est à quelques encablures de ce lieu, à proximité de Viterne (à 10h29 et à 26 km/h, c’est ce que le GPS indique !) que votre narrateur a fait un super vol plané en passant au dessus de sa mob, pour s’écraser( je vais pas être vulgaire, vous me connaissez!!). Ouah, la vache, sonné le mec… Le casque a explosé, le genou, refait à neuf avec un prothèse, est bien éraflé. Vu l’état de la bête, Bernard et Jean-Marie m’interdisent de remonter sur le vélo et décident d’appeler, les pompiers… enfin le 15, Ils arrivent rapidement, ceux de Viterne et Neuves-Maisons et m’embarquent vers les urgences de « Nancy Central ». Je suis pris en charge et après examens divers, je peux quitter les lieux vers 15h30, sans rien payer( j’avais aucuns papiers sur moi). Elle est pas belle notre France? Chapeau à nos pompiers, soignants etc. qui travaillent le dimanche, pendant que des… (je vous laisse le soin d’extrapoler).

Allez, salut les amis et merci pour votre dévouement, je vais aller me reposer et à bientôt pour de nouvelles aventures.
Bien amicalement

Jacques

Sortie VTT du 24 mai

Il n’y avait que les retraités ce lundi de Pentecôte. Les actifs étaient au travail!!!! On démarre par la « voie des ânes » et n’y voyez aucune allusion…  pour nous retrouver devant un « rond de sorcières » rempli d’avrillots (voir les photos) le sac à dos de l’Ancêtre servira à transporter la cueillette. Ceci fait, Bernard prend les commandes du groupe dans une longue descente qui aboutit dans une sorte d’oued, où l’on galère pendant plus d’un kilomètre. Grosse grimpette pour rejoindre l’ancienne voie de Vaucouleurs, répertoriée GR5 qui relie la mer du nord à Nice sur plus de 2200 km. Et nous rencontrons un pèlerin parti de Lille pour rejoindre Genève en complète autonomie, avant de rejoindre St Jacques de Compostelle ! Chapeau l’artiste. Bref, pour nous, on termine à Choloy, chez Jean Luc où Robert nous a rejoints pour le débrif.
Jacques

Sortie VTT du 23 mai

Au départ d’Allamps, c’est une sortie prévue depuis quelques semaines que nous faisons ce jour, donc tout devait être prêt pour cette rando, à savoir, bonne humeur, vélos révisés et en parfait état, pneus gonflés à la bonne pression et pour les VTTAE, avoir mis assez de watts dans le réservoir des batteries. Et bien non! Il est pourtant président (peut être plus pour très longtemps), le « Gainsbarre Gérard » n’en avait plus que deux sur cinq pour poursuivre notre parcours et il décide d’écourter sa sortie malgré la proposition de Michel, d’échanger son VTTAE car il ne se sert pratiquement jamais de l’assistance. Finalement à l’issue de notre sortie, la plupart d’entre nous n’avons utilisé que deux barres!!! Gérard a pu aller rendre visite à Mauricette et Marcel Morlot, à qui il n’a pas manqué de leur transmettre toute notre sympathie. Les premiers kilomètres sont assez tranquilles par delà le « bois de Saulxures » jusqu’à « la croix St Rémy ». S’ensuit une montée courte mais pierreuse, donc tout le monde à pied, avant de rejoindre Sauvigny et passé ce lieu, à l’unanimité, le groupe décide de passer par Burey la Côte. Et elle est dure n’est-ce pas Jean Marie ? Mais il y a la descente et un long chemin avant de rejoindre le fameux tunnel de « Traveron », vestige de l’ancienne voie ferrée qui reliait Void à Neufchâteau et au bout ce tunnel, avec nos lumières, on a pu voir le « château de Monbras ». On aime tellement ce tunnel que l’on repasse au-dessus pour rejoindre Pagny la Blanche Côte. On rejoint Vannes en longeant le « ruisseau de la Viole » où nous avons rencontré deux cavalières qui montaient deux grands poneys. Et bien sûr, les « soi-disant étalons » du groupe ont fantasmé… sur le ruisseau. Bref, passé Vannes, on rejoint le terme de notre sortie avec 41 km et 663 m de dénivelé. Et merci à Michel pour le débrif.
Amicalement. Jacques

Sortie VTT du 16 mai

C’est bien le dérèglement climatique que nous subissons en ce mois de mai, à peine 10°. Heureusement que nous démarrons par une côte pour rejoindre le bois de Charmes. La pluie de la nuit a rendu le terrain bien boueux mais surprise, que voit-on au bord du chemin, mais c’est un « rond de sorcières », rempli d’un des meilleurs champignons de nos contrées, « le tricholome de la st Georges » ou « avriot », Le régional du coin, met une option pour venir chercher le plus rapidement possible le « pactole », ce qui fut fait cet après midi, malgré la pluie, (voir photos jointes). Hum! une bonne omelette… meilleure que celle de la mère Poulard, ça vous dirait? Promis je vais essayer d’organiser ça un de ces jours. On se dirige vers « la Camardière » et descendons la côte du « velot » mais à vélo et rejoignons Rigny St Martin, pour aller faire un vœu à la « fontaine de la bonne vierge », avant de regagner Domgermain en passant devant la petite fille de la Vierge, je cite, « la viergeotte » avec 32 km et 630m de dénivelé.
Amicalement

Jacques

Sortie VTT du 13 mai

Même les crevaisons ont lieu entre le domicile et le lieu de rdv. C’est ce qui est arrivé à Bernard ce matin. Pas mal, pour une mise en forme et de bonne humeur, pour une fois qu’il ne prend pas son » cageot pollueur » ! On est devant chez le Robert, tout semble paisible, il doit être parti en vacances, se dit-on ? Que nenni vers 8h32, un volet s’ouvre, « Salut les potes », etc. On est presque déconfiné et partons à 6 plus 2 par delà le plateau d’Ecrouves pour rejoindre Trondes par le chemin le plus court, comme le loup du petit chaperon rouge, ou l’inverse. Après Trondes, nous sommes dans l’inconnu et après avoir emprunté le « val des loups, on se retrouve dans « la taille des loups » mais toujours pas de chaperon. Pas grave car on a vu les chevaux sauvages du marais de Pagny. Retour vers Ecrouves avec la flotte et une température de « Toussaint », mais nous sommes réconfortés chez Robert et Christiane. Merci à eux.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 09 mai

Mais qu’est ce qui ce passe sur cette planète ce matin, plus de 20° et un vent du sud à décorner les cocus. Heureusement pas un de nous n’a eu à déplorer cet incident. Alors direction Charmes par le chemin dit « de la côte Balile », traversée du village et direction » la côte Labeur », suivie de celle de la « côte Monnaie ». Comme quoi nos aïeux avaient de la suite dans les idées, et tout à gauche pour grimper au fort de Domgermain pour rejoindre les étangs du Val de Passey (il est un peu trop tôt pour la mousse et trop tard pour le café). Alors on emprunte le fameux bois « de la Berthe » et constatons que les sapins plantés il y a cinquante ans, font maintenant 1,85 m (de haut, et non de circonférence), mais ne sont pas touchés par le scolyte. On poursuit pour atteindre la « Viergeotte » et faire un vœu pour que les sapins se transforment en séquoias géants, mais c’est une autre histoire. On reste sur le haut du bois de Charmes et traversons la D960 pour faire un petit single à proximité du « balltrap » de Blénod, et là, on a réussi à perdre notre ami le « doc ». Hésitations, appels téléphoniques, rien n’y fait, bon alors on rebrousse chemin et nous retrouvons Michel qui nous attendait, tranquille au dernier point de séparation. Cette application est enseignée par les éducateurs des écoles cyclos en cas de problème. Le groupe reformé, on se dirige vers « la source et la chapelle de Meine » pour remonter vers le « mont Gaillard » par un petit single bien sympa. Descente vers Blénod pour rejoindre Mont par la « côte Bigot » (pensait-on y trouver des grenouilles de bénitier?) afin de rejoindre le terme de notre rando, par le nouveau pont « de Maçon », récemment construit pour enjamber le ruisseau du Saussy, nous menant directement chez Yves en toute discrétion avec 35 km et 796 m de dénivelé. Bravo aux musculaires !!.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 8 mai

Frisquet ce matin pour notre sortie, mais ça va se réchauffer, direction le bois sous roche pour rejoindre le barrage sur la moselle, le chemin est truffé de branches laissées par les débardeurs (vraiment un travail de M……….), si des affouagistes faisaient un pareil cirque, je pense qu’ils se feraient appelé « Arthur » et plus encore. On fait un arrêt sur le pont barrage pour une photo souvenir, c’est Bernard (encore apprenti) qui se charge du cadrage sous les recommandations du « prof » proche de la retraite, et continuons par le chemin qui longe la Moselle jusqu’au « bois monsieur », le sous bois est propice pour une nouvelle prise de vue , mais Bernard, n’arrive pas à voir tout le groupe dans son objectif, c’est alors que fuse une remarque de Seb: eh! Montagnié, enlève tes lunettes de soleil, et peut être pourras tu cadrer, c’est vrai qu’il avait des allures de Gilbert, notre Bernard avec ses belles lunettes, ce petit intermède passé, direction la « ferme st anne » et la source du même nom pour aller au dessus de Viterne et rejoindre le « bois juré », puis le ruisseau de la ‘deuille d’ochey  » et enfin Pierre la treiche avec 33 km et 533m
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 02 mai

Retrouvailles en fanfare ce matin : l’ancêtre est de retour et ne s’est pas privé de se moquer de nos galères de la veille. Mal lui en pris, car à peine avoir fait 2 km sous la direction de notre guide du jour, qu’il subi une crevaison, l’épine dans le pneu retirée et réparation faite, Jean-Marie nous fait passer par les petits sentiers avant de nous faire découvrir celui du « mont st Michel », et nous n’avons pas pu déguster la célèbre omelette de la « mère Poulard »… On a le droit de rêver. Après avoir fait le tour de « la côte Barine, direction le plateau de Pagney, nouvelle réparation suite à une crevaison. Cette fois, c’est Bernard le lauréat. Nous empruntons les nombreux singles au dessus de Bruley avant de redescendre vers le « val des nonnes », et nouvel incident. Yves a touché une racine avec sa pédale qui a provoqué sa chute, heureusement sans gravité. Le retour se fera sans autres incidents si ce n’est Bernard qui nous a mis la pression…
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 1er mai

Ce matin, je pars serein, tel un canari, mais sans mon voisin (l’ancêtre) qui encore une fois nous fait faux- bond car il déménage (pas encore du ciboulot) et lui souhaitons de revenir rapidement parmi nous. Bref, je pensais que cette sortie du 1er mai serait très cool, suivant le tracé que j’avais prévu, départ 8h30 et à peine le vélo sorti de la camionnette du Jean Marie que celui -ci est à plat « oui, pourtant, j’ai réparé hier avec une chambre à air neuve ». Finalement, une épine, grosse comme une seringue d’aztra zeneca était fichée dans le pneu, vous imaginez le JM en colère, même nos mères qui n’y étaient pour rien, l’ont entendu. Allez c’est parti, on longe l’autoroute pour rejoindre la carrière de Pagny, en innovant pour couper au court le long ……des golfes par très clairs, ça monte de trop, alors on contourne, mais çà change par grand chose, sauf un détour de 2 kms « Oh Jacques, parcours de merde!!, on se serait cru au bon vieux temps de notre ami Bada ». On passe la carrière et direction « la chapelle de Massey ». La bifurcation à gauche, après un long chemin à plat, nous oblige à jouer du dérailleur, sauf que celui de Dom, va plus loin que prévu, et la, grosse galère pour essayer de décoincer la chaîne. Après 20 minutes d’efforts, la mort dans l’âme, Dom décide de nous abandonner et de rejoindre la dite chapelle pour demander « mondiale assistance » pour rejoindre Toul. Nous on continue mais le chemin que j’avais prévu et repairé sur ign s’avère aléatoire, et qui croyez vous arriver, le Dominique, sa chaîne, s’étant décoincée peut être par la grâce de la bonne … et gardienne de la chapelle de Massey. Nous constatons que le tracé prévu serait trop long, on décide de couper (un peu) et en profitons pour découvrir de nouveaux passages, avant de rejoindre la montée du « Mosbach » 3 km de montée pas très raide, mais 3 km, c’est là que notre président en profite pour perdre un galet avec ce que va avec de son dérailleur. On retrouve qq pièces, mais pas assez pour réparer et poursuivre, que faire………. Finalement une solution est trouvée, (Berleux devrait s’en inspirer) une chambre à air enroulée autour de la tige de selle d’un VTTAE en l’occurrence celui de Bernard et notre Gégé est tracté allégrement jusque à notre lieu d’arrivée, où nous sommes réconfortés par Jean Luc et Marie Anne et rejoints par notre Robert, le convalescent, pour partager le moment de convivialité. Et pour clore cette journée pleine de péripéties, cet après midi, Gérard et Marie Antoinette, ne savant pas quoi faire, ont décidé de voir si le muguet était fleuri vers le « Mosbach », et qu’ont-ils trouvé, je vous le donne en mille, la pièce manquante de ce matin, quand on vous dit, qu’il faut honorer la bonne Vierge de la chapelle de Massey (c’est le dimanche suivant le 15 Août).
Jacques

VTT, dimanche 25 avril

Super temps ce matin, le soleil, ciel azur, les gars sont motivés, et c’est pas le Mic avec son petit problème de connexion de batterie qui va nous empêcher de gravir la terrible montée qui va à l’ancien terrain de foot de Bull pour info la pente sur 450 m est de + de 18%? .. c’est rien par rapport à cette course cycliste petits joueurs ….allez, hop, direction meine par descentes et montées pour atteindre Uruffe, s’ensuit la direction du fort de Pagny et du point de vue de la « blanche côte », superbe panorama sur les méandres de la Meuse. Pour rejoindre Pagny, on emprunte un single qui descend à flan de colline, pas intérêt à dévier, la chute serait impressionnante. On fait du tourisme ce matin, alors direction la « tête de rousseaux » haut lieu de départ de parapente ou aile delta et encore un magnifique panorama, bref, il faut rentrer, alors qq montées et descentes avant de rejoindre Bull avec 34 kms et 776m (pas mal) et merci au doc qui avait prévu un médicament anti corona pour regonfler le moral des troupes.
Jacque

 

Sortie VTT du dimanche 18 avril

Allez les mecs, on va innover ce matin : direction Sexey les Bois, par les champs. Et pour preuve que les paysans ne s’emmerdent plus pour relever le soc de leur charrue. Je joins le cadastre du coin où nous avons eu des scrupules pour traverser le dit champ. Et ça a au moins le don d’alimenter les discutions entre passionnés, bref. On passe à l’arrière du golf d’Aingeray et personne n’est tombé dans les trous, même pas dans la mare aménagée pour les sangliers au dessus de Liverdun (voir photos) où notre président se mire devant. On continue vers Frouard par le plateau de Rays et c’est à ce moment-là, que notre Jean-Marie, ayant peur d’arriver en retard, propose de raccourcir le parcours prévu, vous connaissez le guide… jamais, il faut le suivre… Après quelques hésitations, on retrouve le parcours et rejoignons Velaine en Haye sur l’ancienne voie ferrée qui relayait la base militaire américaine à Aingeray, et retour à Gondreville avec 37 km et 350 m de dénivelé( peut mieux faire). Merci pour nos hôtes de ce jour pour le débrif de fin de sortie .
Amicalement
Jacques

VTT dimanche du 11 avril

Ce matin à 8h30, il faisait, allez, presque beau. Nous déplorons l’absence de l’Ancêtre qui se remet doucement de sa chute de la semaine dernière. Nous contournons le « bois de Mortemoselle » pour nous diriger vers le fort de Bruley avec un petit single concocté par nos copains de Lucey. Les singles semblent plaire aux participants de ce jour, alors allons-y par celui qui va de « la croix Arnoux  » à la source du Goulot et de là on va à celle de « Domfontaine » et à force de visiter ces sources, le ciel en profite pour nous doucher, pratiquement au même endroit qu’il y a un mois ou nous avions dû abandonner à cause de tempête de neige. Passé les « vignes l’évêque », la pluie s’arrête, alors on en profite pour faire un tour sur le plateau du fort de Lucey et avons la surprise de voir un super coq faisan, nous accompagner, pas sauvage le bougre. Pour preuve, le Jean-Marie attrape et montre le volatil comme un trophée et finalement relâche la « galinette cendrée » qui part à la chasse à la poule faisane. Quelques hectomètres plus loin, Seb, appuyant trop fort sur les pédales, casse la chaine et le dérailleur, Bernard joue du dérive chaine pour faire une réparation de fortune, qui permettra à Sebastien de pouvoir rentrer avec le groupe au bout de 30 km et 510 m de dénivelé.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 28 mars

La campagne est givrée ce matin et malgré cette température et la nouvelle heure, on est neuf au départ, le Seb a fait réparer ses cinq rayons cassés sur sa roue arrière, (voir cr de la semaine dernière), sauf qu’il n’avait pas réparé une crevaison de la dite roue, ce qui a dû être fait sur place, c’est plus sympa à plusieurs… On se dirige vers Villey le sec par le « bois sous roche », et après avoir traversé la Moselle par le barrage, on se coltine une longue montée dans les bois de Pierre la Treiche, le chemin emprunté recèle de nombreuses petites branches et une, plus sournoise que les autres, s’est invitée dans le dérailleur de Michel le T. Constat est fait par nos spécialistes de la mécanique et après redressement et remise en alignement du dérailleur, Michel a pu continuer avec le groupe, vers le bois de Bicqueley. Est-ce le temps annonçant le printemps qui fait que nous rencontrons de nombreux pratiquants en montures de toutes sortes, dont un « graveleux », je sais pas si c’est comme cela que l’on nomme un pratiquant du vélo gravel, toujours est-il que c’est la première fois que nous en rencontrons un sur un chemin forestier. On rentre sur Chaudeney après 32 km et 500 m de dénivelé et nous avons le plaisir de voir notre Robert avec son cœur tout neuf, nous témoigner de son amitié, en attendant qu’il rejoigne le groupe.
Amicalement.

Jacques

Sortie VTT du 21 mars

Le temps est plutôt clément ce matin pour nos onze valeureux vététistes et impossible de se perdre, quatre d’entre nous ont un GPS « twonav » et deux ont un « garmin ». On suit le tracé prévu qui va vers Bulligny par le chemin qui serpente à mi-côte et bien connu de Jean-Marie et Yves, qui avaient, il y a trois ans, modifié le tracé du parcours de la « Viergeotte » à cause d’arbres obstruant ce passage et les obligeant à adapter ce parcours, en contournant ces obstacles. Malheur leur en a pris, car ils ont empiété sur une parcelle d’un proprio récalcitrant et obligeant le président du club à remédier à ce désagrément sous peine de plainte déposée. Après avoir longé la « côte Gérard » et le vignes des coteaux de Bulligny, nous nous dirigeons vers Barisey en suivant le ruisseau du « boucher » et devinez ce qu’il arriva, le Jean-Marie B en profite pour percer du pneu arrière, sous les quolibets de ses camarades (oui, l’ancêtre t’a vendu de la m… , les initiateurs de l’école cyclos sont là, profites-en, pour qu’ils te montrent comment réparer). Bref, au bout d’un quart d’heure, réparation faite, on continue vers Barisey, et la « chapelle de notre dame des gouttes », la plaisanterie ayant assez duré on bifurque à droite et on met tout à gauche pour escalader la côte qui mène à l’observatoire du Maurice. On a attendu que le maitre du lieu, nous fasse voir Mars, avec son télescope, mais n’étant pas persévérants, on lève le camp par la descente vertigineuse qui nous mène directement devant le domicile de Michel le toubib, avant de poursuivre par le chemin  » des plantes Gérard » (j’invente pas) et d’attaquer la montée du « bois de la dame » pour rejoindre la baraque de chasse au dessus de Bulligny, petite galère (on avait six GPS) pour retrouver le chemin qui contourne le « mont gaillaud », et c’est à ce moment que Seb se prend un morceau de bois dans les rayons de sa roue arrière. Résultat, une dizaine de rayons cassés. Par chance, nous étions à 1 km de Blénod qu’il a pu rejoindre, tranquille, par la route. Pour notre part on atteindra l’arrivée par les chemins et singles au bout de 32 km et 689 m de dénivelé.
Amicalement
Jacques

Sortie VTT du 14 mars

Décidément ce dimanche de la mi-mars, porte la poisse, l’an dernier, c’était le 1er jour du confinement et il y a 3 ans, nous avons du annuler la « viergeotte » pour cause de neige et a grandement contribuer à l’abandon de cette manifestation. Ce matin nous sommes onze valeureux pédaleurs à nous élancer vers Bruley et le plaisir d’accueillir Jean Luc après plus d’un an d’absence. A peine parti, les premières gouttes de pluie commencent a tomber, et le chemin des vignes est bien boueux suite aux intempéries de ces derniers jours, on traverse Lucey pour aller vers Lagney par le chemin des « vignes l’évêque », la pluie se transforme en neige, et c’est une véritable tempête que nous essuyons, le chemin est de plus en plus glissant et encombré de nombreux arbres tombés et c’est a l’unanimité que nous décidons de rebrousser chemin pour regagner Pagney par le plateau, au bout de 17 km, et transis de froid.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 07 mars

Je vous préviens , aucun commentaire sur les déboires concernant les innombrables crevaisons subies par votre narrateur depuis une semaine (on peut pas tout faire, raconter et réparer, pour info, je vous invite à visiter le site pour consulter le compte rendu du président suite à notre sortie de jeudi 04/03). Voila, j’ai crevé, en comptant dimanche dernier, 4 fois, soit changement de chambres à air 3 fois plus 3 bombes de gonflage, comme c’est des pneus en 2.80, les chambres à air (difficilement trouvables dans les magasins de l’agglo) enfin trouvées à ~~14 € plus 3 bombes à ~~ 8€ les 100ml, voyez un peu le prix de la sortie soit ~~68€, même au prix de l’essence, le quad serait plus économique!! mais enfin, quand on aime, on compte pas.

Allez c’est parti par un temps superbe et quelques degrés sous 0, alors quoi de mieux qu’une bonne montée pour se réchauffer et première chute de Dom, quelques hectomètres plus loin, nous sommes dans l’obligation de jouer de la mini tronçonneuse et à force de fonctionner, la lame commence à s’élimer, aussi, notre président se propose d’adopter un castor du bois de Gye afin de l’entrainer à déblayer les chemins. Nous continuons vers le moulin des onze fontaines (est ce une fake news ou pas, cet endroit aurait servi de studio d’enregistrement à Charlélie Couture dans les années 80) endroit fort agréable au demeurant. Nous poursuivons vers la ferme de la « Camardière, petit single et nouvelle chute de Dom, avant de rejoindre Gibeaumeix par la vallée des vignes puis nous longeons l’Aroffe jusqu’à Rigny. Retour par la montée de « la pierre froide » qui provoquera quelques ennuis de dérailleur à Dom (quand ça veut pas ça veut pas) et à Seb et ça sera les seuls incidents de cette sortie de 32 km et 615 m de dénivelé. Merci à Michel et Françoise pour la 3éme mi-temps.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du jeudi 04 mars

Depuis le parking de l’Arsenal, 6 vététistes ont longé les bords Moselle pour remonter Valcourt et découvrir dans les bois menant à Gye, un adepte du BTP créant son barrage personnel en vue de sa production d’énergie propre. Pas fainéant le castor pour s’attaquer à un arbre de cette taille. Chemins plutôt secs et roulants avant de remonter vers Domgermain avec du vent de face assez fort et un ciel s’assombrissant. Juste ce qu’il fallait de délai pour que la mobylette à Moustache du maître du VTT ne faillisse à nouveau de la roue arrière sous les imprécations de l’Ancêtre à qui ça n’arrive jamais ou presque. Dépannage fait, ça repart pour quelques centaines de mètres avec, à nouveau la roue arrière à plat. Grande diatribe de l’Ancêtre sur la formation des jeunes dans l’école cyclo avec des éducateurs de cet acabit, etc. etc. Mais pris de remords (si, si, ça peut arriver) il offre sa chambre à air de rechange (pré-crevée mais on l’a su seulement après) qui fera quelques centaines de mètres avant qu’on lui injecte le contenu d’une bombe anti-crevaison qui aura l’avantage de couler sur la jante… J’vous dis pas la galère et surtout la sonorisation de l’incident, toujours par le même. Bon, heureusement on l’avait aussi en Inspecteur des Travaux Finis, les mains sur les bretelles de son sac. En pleine bourre, le gars ! Après une troisième réparation sous une pluie fine, Jean-Marie a offert le réconfort dans un de ses nombreux logements de secours à Toul. Merci Jean-Marie. On apprécie.
Aux dernières nouvelles, Maître Jacques, confus, a commandé 3 pneus et 5 chambres à air neufs sur un site indonésien producteur de gomme à caoutchouc. Livraison prévue par UPS fin mars… 2023 !
Gérard

Sortie VTT du 28 février

Oh m***e.. 3 assistés et 7 musculaires… que fait’on? Faut’il en appeler aux maires de Paris, de Nancy ou de Nice pour prendre la bonne décision! Allez c’est parti par cette belle et fraiche matinée par le chemin des grottes en passant sur le barrage de Villey le sec, nous empruntons le chemin qui mène au dessus de la Moselle et la, pif, paf, pouf crevaison du VTTAE fraichement révisé (a croire qu’un chat noir le poursuit), bien sur l’ancêtre ne manque de l’ouvrir (ouais ça fait la troisième fois..etc) sauf que lui ne se rappelle déjà plus de ce qui lui est arrivé la semaine dernière( Alzheimer est proche). On continue vers Sexey aux forges par un chemin qui nous conduit au « dent de la roche » avec un magnifique panorama sur la vallée de Maron. Le retour se fait par le bois de sexey et et single qui contourne la ferme des Gimeys, puis le ruisseau du Larot, déjà à sec, mais obstrué par de nombreux arbres couchés par les intempéries de cet hiver, on arrive sur le parking de  » bière la fraiche » au bout de 30 km et et 360m de dénivelé, et Dom a prévu l’apéro distancié sur ce parking des anges…. ou personne ne nous dérange..Merci à lui pour ce bon moment.
Amicalement Jacques

Sortie VTT du jeudi 25 février

Devant cette journée magnifique pour le vélo, 5 vététistes se sont retrouvés au départ de Mont (la capitale du VTT toulois) pour explorer les chemins vers Uruffe. D’abord le plaisir d’avoir rencontré le Seigneur de Lowenbruck dans ses vignes de Blénod, avec, pour la culture, une petite démonstration dans le palissage de ses ceps. Puis montée sur le plateau par un chemin barré par de nombreux arbres abattus suite aux chutes de neige mouillée du début du mois. Les forêts sont tristes, de moins en moins exploitées donc entretenues avec beaucoup de bois mort dans les parcelles ou dans les chemins… Une fois sur le plateau, très belle descente sur Uruffe le long, le long, le long (non il n’y a pas de golf pas très clair) d’un ruisseau vif à l’eau claire. Puis remontée à nouveau par une ligne droite interminable mais roulante avant de traverser la route Blénod-Vannes et rouler dans des chemins plus ou moins (plutôt moins) praticables car peu utilisés et retour sur les antennes de Blénod dans un dédale de singles assez techniques quand ils ne sont pas obstrués. Le chemin de la Femme tuée a été la montée finale avant de terminer par la descente sur Mont, juste le bon chemin pour pourrir les vélos avec la boue résiduelle. Une bien belle sortie et bravo à Michel qui a bien pédalé avec son antiquité non motorisée 😂
Gérard

Sortie VTT du 21 février

Ils sont un groupe de 6 en VTT musculaires ce matin par un temps, allez on va dire printanier. Nous, nous sommes 4 avec nos mobylettes à leur poursuite. On s’aperçoit en arrivant au bout de 2 kilomètres sur l’ancienne « route de Vaucouleurs » que les chasseurs, profitent du temps idéal de cette journée pour clore la saison. En ce qui nous concerne, on se dirige vers les sources des 7 fontaines et entamons la montée du « bois du chanois » obstrué, par de nombreux baliveaux, et la, le « massacreur à la tronçonneuse » propose au président d’effectuer pour l’ensemble du groupe (médusé), le dégagement de ce chemin avec sa super scie, et ça a pris à peine cinq minutes. Les chasseurs nous obligent a improviser le parcours et nous nous dirigeons vers »Lay st rémy » après avoir côtoyé la carrière de Pagny. La suite se fera par un super « single » proposé par Michel, adopté à l’unanimité, et avant la descente sur Foug, »Bernard le doué »(m’enfin il y en avait qu’un ce jour de Bernard), doit regonfler son pneu arrière en piteux état, la réparation(quand c’est crevé, c’est crevé) est effectuée un peu plus loin, sous les quolibets de l’ancêtre, et mal lui en a pris, car à peine le groupe remis en selle, que c’est à son tour de devoir réparer suite à une crevaison (et ça a pris…. du temps), comme quoi, il faut toujours tourner sa langue sept fois…. Bref belle sortie de 30 km et 510 m de dénivelé.
Jacques

 

Sortie VTT du 14 février

Nous étions 7 au départ de Toul. Beau soleil, beaucoup de neige et une température de -10°. Après avoir escaladé le Mont Saint Michel, nous perdons notre copain Bernard Guenser apprenant le décès de sa maman. Puis c’est au tour d’Emilio de nous quitter après une chute sur la glace en bas de la Côte Barine. Nouvelle chute mais sans gravité de l’Ancêtre. Sur le retour Jean-Marie sauf l’honneur en nous invitant a boire une petite mousse dans sa nouvelle demeure.Circuit de 24km et 487 mètres d’ascension.
Le groupe VTT présente à Bernard et à toute sa famille ses sincères condoléances.
Yves

Sortie VTT du 07 février

Temps idéal ce matin pour notre groupe de 6 plus 3 comme préconisé par notre fédé, direction Blénod par les chemins gorgés d’eau , pour une fois que l’on ne monte pas vers le fort, quelques uns d’entre nous semble le regretter!!. La plaisanterie ayant assez duré, nous nous dirigeons vers le » mont gaillaud » et son éperon barré datant de l’âge de fer, plusieurs branches tombées récemment à cause du vent et de la neige lors des dernières semaines, obstruent le chemin, c’est l’occasion pour votre narrateur d’essayer sa mini tronçonneuse à batterie et l’essai s’est avéré concluant.😁La suite se fera sans problème, même si il y avait, en ce jour, beaucoup plus de chasseurs que de gibier et que la montée du »grand canyon » est restée dans les jambes des » vététistes musculaires », pour les mobs, pas de problèmes. On arrive à Mont après 27 km et 550m de dénivelé, l’ancêtre perpétue la tradition avec une petite collation.
Amicalement Jacques