Tous les articles par Alain

Sortie VTT du 25 juillet

Le rendez-vous de ce jour nous incite à refaire le parcours prévu en juin ou nous avons eu beaucoup de déboires, mais cette fois on occulte le « tour de la côte barine » et bien nous en a pris, car au terme de la sortie, aucun incident à déplorer. Suite aux chemins bien connus passants au dessus de Bruley, nous nous dirigeons vers Lagney par l’ancien tracé du Thiaucourt en passant derrière le resto du « pressoir », rebaptisé « le quai voyages et saveurs » par le nouveau propriétaire du lieu. Aussi, nous attendons les commentaires par les futurs testeurs de cet estaminet. Les chemins qui nous mènent vers Menil la Tour et ensuite à Bouvron, sont bordés, soit de pieds de maïs hauts de 2m50 ou de blés non encore récoltés. Finalement la pluie de ces derniers jours, arrange bien nos cultivateurs. On traverse la D611 après le « bois du Ropage » et nous sommes dans la forêt de « Villey » et nouvelle trouvaille de girolles et cèpes. Et non, le Jean-Marie n’a pas tout ramassé lors de sa dernière visite du coin. Retour vers Toul par le chemin qui longe la piste cyclable, qui ressemblait plus, par endroit, à une piscine, mais ça lave les pneus. Arrêt, rue de Briffoux pour dé-briffer suite à 42 km et 470 m de dénivelé.
Jacques

Sortie VTT du 18 juillet

Aujourd’hui, c’est la grand bleu, et malgré ce temps exceptionnel, nous ne sommes que sept par ce beau matin à gravir l’ancienne route de « Vaucouleurs » et, visiblement, Emilio semble payer les efforts de la veille (il a retourné, à la bêche, svp, sa pelouse hier). Alors son genou est douloureux; il ne souhaite pas aggraver la situation, alors, il décide de rebrousser chemin. Sage décision. Nous poursuivons vers les bois au dessus de Rigny, où nous rencontrons quelques chercheurs de champignons. Rien à signaler au sein de notre groupe et de traverser « Rigny St Martin, avant de d’atteindre le haut de Chalaines où nous profitons d’une vue exceptionnelle sur la crue de la Meuse qui recouvre sur des kilomètres les prairies en contre-bas (voir photo). Le chemin que nous empruntons nous mène jusqu’à la ferme de la « Bicquotte ». Ce chemin est presque « sec » enfin en temps normal et ce n’est rien à coté d’un autre chemin, longeant un champ de blé, où nous avons dû , avec nos chaines et dérailleurs, effectuer la fenaison. Nettoyage sommaire fait, on poursuit et quelques mètres plus loin… le chemin que nous devions prendre est barré par de la rubalise et un arrêté municipal nous informant que ce chemin est strictement interdit, car il y a une espèce de crapaud « le crapaud sonneur à ventre jaune », merde alors! qui est protégé. Alors on dévie de notre parcours afin de ne pas écraser ces « pov’bêtes » pour aller à Uruffe et remonter la vallée de Tirva. Bernard le doué, en profite pour réparer son pneu arrière suite à crevaison; le compresseur fera son office et nous continuons par le bois de St Fiacre pour rejoindre « sèche fontaine », mais Bernard, la bb s’aperçoit qu’il a perdu son GPS… Alors, qu’il avait l’occas revenir cet après-midi pour essayer de retrouver son bien, c’est sans crier gare qu’il a dû rebrousser chemin à la rechercher du GPS perdu… Pour le reste de la troupe, grosse montée pour, enfin, rejoindre la ferme St Fiacre et le « cul du mont de la rue »pour aller à Choloy en passant par le « val de Passey » avec 37 km et environ 700 m de dénivelé.
Amicalement

Jacques

Sortie route du samedi 16 juillet

C’est pourtant les vacances mais nous étions encore 15 à rouler cet après midi. Les costauds sont vite partis, on aura sûrement plus tard des échos de la randonnée des vétérans, quant à la « Familiale », elle a réalisé ses 52 km préconisés sans jamais omettre de saluer les cyclos ou autres connaissances, et aujourd’hui la soeur « du Francis » à Mont…Temps un peu lourd, on a vite quitté le coupe-vent.
2ni

Sortie VTT du 14 juillet

C’est le 14 juillet aujourd’hui… Nous pensons que c’est le 14 degré, avec un temps gris du 14 novembre, mais nous avons de la chance… il ne pleut pas ce matin. Alors profitons en, les neuf valeureux s’élancent pour un périple en passant vers la base d’Ochey (normal en ce 14 juillet) histoire de vérifier si les avions ont encore du kérosène dans le réservoir, eh ben! nous, juste après le « bois du manteau rouge »( perdu par le chaperon), on n’a pas assez d’essence pour monter la côte et c’est à pied que nous la gravissons pour rejoindre « la croix des aviateurs ». C’est un jour de commémoration, aussi nous passons au dessus du village de « Viterne » où l’ancêtre immortalise l’endroit de la fameuse chute de votre narrateur… Le retour par le bois de Viterne et Bainville se fait par des chemins quelque peu détrempés avec de belles mares testées par un certain nombre d’entre nous. On arrive à Bicqueley et Christophe, profitant de sa dernière année de cinquantenaire, nous offre le fût de l’amitié, juste avant la flotte…
Jacques

Sortie VTT du 11 juillet

Étape assez courte 33.5 km mais très vallonnée 773 m et en plus bien boueuse, pour ce jour sans pluie, les neuf courageux s’élancent à l’assaut du plateau de Domgermain, puis descente vers le « ruisseau de met fontaine » et remontée vers la « Viergeotte » par le » chemin des bœufs », avant une longue descente tranquille, enfin ce qui devait être, c’est sans compter avec les orages de ces derniers jours qui ont raviné ce chemin, le rendant plutôt pénible à négocier et en bas de cette descente, l’eau et la boue se sont agglutinées, piégeant Sébastien (voir la photo) qui s’est retrouvé dans un bain de boue. Et dire qu’il y a beaucoup de personnes qui sollicitent des cures!! On remonte pour rejoindre le bois d’Ugny par le « val de l’âne », et, au détour du chemin, un rond de girolles. On va quand même pas les laisser… d’autant que nous en retrouverons un peu plus loin. Retour par le bois du Grammont et le Moulin St Pierre. Reste plus que du plat et descente pour rejoindre Domgermain.
Amicalement Jacques

Sorties route du 10 juillet

Ce samedi nous étions 17 au rdv au local dont deux convalescents bien retapés dans le lot des seignors.  Trois octogénaires et trois minettes ont constitué la « familiale » qui, à la suite d’une « échappée, a quelque peu cafouillé à l’approche de Liverdun. On s’est finalement rassemblés à nouveau sur la piste aux stops dont le feu est éternellement Rouge. Après Tremblecourt notre doyen un peu électrique nous a plantés là impatient de retrouver sa Douce.Le temps perdu ne se rattrape plus, les gouttes nous accueillant à Toul et nous gardons une larme pour ceux qui rentrent sur Pagney ou Domgermain.
2ni

 

 

 

 

 

 

 

 

Sortie VTT du 04 juillet

Finalement, le temps étant très incertain ce matin, personne n’a osé aller à Badonvillers pour la rando des lacs, et nous sommes dix à partir direction sud est , suivant les conseils de Sébastien, qui a chaussé un pneu tout neuf suite à ses déboires de la semaine dernière. Après avoir passé sur le pont qui enjambe l’autoroute et enlevé le paquet d’herbes fraichement coupé et enroulé sur les galets de nos dérailleurs, on se dirige vers Bicqueley avec arrêt sous un abri pour cause de pluie, et comme la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin, on continu vers le « bois de Crézilles » avec un arrêt à la  » résurgence de la Deuille », presque à sec « étonnant!, avec ce qui tombe en ce moment .L’ancêtre , qui s’est proposé en photographe reporter en l’absence du titulaire, se retrouve presque à plat.. le compresseur est de nouveau sollicité pour pallier à l’incident. Petit détours par Blénod, puis le chemin « de la femme tuée » pour clore ce parcours, sans débrif, svp……
Amicalement Jacques

Sortie VTT du 27 juin

Ce matin… s’annonçait comme une journée mémorable, d’une part par le nombre important de vététistes, avec (c’est vous dire si le virus recule dans notre pays) la présence d’un revenant, Bernard la BB. Mémorable aussi par le nombre de candidats pour offrir le débrif de fin de sortie (pas moins de trois). C’est bien, on a de quoi faire… Après avoir salué nos amis routiers, nous partons par les petits chemins nous menant vers le « St Michel » et déjà, une crevaison. C’est Christophe qui étrenne la longue série de ce jour. Le compresseur portatif est déjà en service et n’y fera rien sur un pneu en montage tubeless. Nous sommes plus que douze à poursuivre vers le tour de la  » côte Barine » et Bernard la BB se prend un bout de bois mort qui lui explose le dérailleur. Pour un retour après plus d’un an d’absence, c’est gagné. Bref, nous ne sommes plus que onze à poursuivre, mais pas pour longtemps, car à la sortie du semblant de chemin, pléthore de crevaisons. C’est Bernard le lapin et Sébastien qui en sont victimes, le compresseur est sollicité. Prêts à repartir, c’est Emilio qui est également (son pneu arrière ) à plat. A cette allure, on est pas sûr de faire le parcours prévu, d’autant que vers Pagney, les 3 concernés par les crevaisons sont obligés de réparer (ils ont dû mettre des chambres à air pré-crevées). Bernard et Sébastien décident de quitter le groupe et nous nous retrouvons à 9 pour rallier Lucey et décidons de couper le parcours pour rejoindre Bouvron, mais c’est sans compter sur une nouvelle crevaison, cette fois c’est Gérard, l’élu en ce jour d’élection. C’en est trop. Nous décidons de regagner la capitale du Toulois, où nous sommes accueillis chez Dominique pour une super collation. Quand on vous dit mémorable, ce fut une journée mémorable. Bilan 28 km et 371 m de dénivelé , un dérailleur foutu, un pneu hs et 6 crevaisons : le mini compresseur sort vainqueur de la sortie.
Amicalement Jacques

Les sorties route du week-end

Samedi 26 juin, une belle affluence en cette sortie fin juin. Quatre groupes semblent se constituer à savoir les grandes pointures aux montures très performantes, les modernes qui ne boudent pas l’électrique, nos féminines toujours actives et les « familiale » au pédalage plus paisible qui n’en a pas moins parcouru tranquillement 55 km sous ce beau soleil .
2ni

Sortie route du 19 juin

Sans entrer dans le détail du « Pourquoi » ou du « Comment », cette semaine c’est Jean-Paul qui m’a réveillé…à moitié seulement, et le parcours vers Bicqueley en ce très chaud samedi a été d’abord détourné vers les frais ombrages de Chaudeney puis Pierre-la-Treiche. On a pourtant eu déjà chaud dans la longue montée, une pause à l’ombre retrouvée a été apréciée avant les toboggans annonçant la « Base » et la descente sur Thuilley où nous y avons aussi testé le confort d’un banc. Tout cyclo sait que la route de Viterne passe immanquablement par Germiny, nous avons eu le plaisir de goûter la fraîcheur de ses ombrages et d’y croiser Alain solitaire.
Je rassure Cécile, la côte après Germiny c’est la dernière, belle descente, on ne voit pas de Jean-Paul dans les rues de Viterne et on pense enfin à se rafraîchir au cimetière.
Maizières, Bainville, Pont-St-Vincent, on est content de retrouver la piste cyclable sans oublier d’avertir d’un risque de retard. Sexey-aux-Forges, novelle piste cyclable et Pierre-la-Treiche, heureusement que le confinement est levé, nous rentrons à 19 h 30 avec 69 km au compteur, bravo Mesdames.
2ni

EFV du mercredi 16 juin

La chaleur en a dissuadé plus d’un, bravo aux sept jeunes des deux premiers groupes réunis sous notre double vigilance. On a recherché les itinéraires ombragés, 34 km sans incidents si ce n’est un saut de chaîne sur un dérailleur et un porte-bidon qui se refuse obstinément à porter…Retour en ville rendu difficile par l’intensité de la circulation à 17 h, chacun des six manœuvrant parfaitement à sa place de par mon rétroviseur, Antoinette en arrière gardant le petit dernier sous son aile, bravo les jeunes !
2ni

Sortie VTT du 13 juin

Le temps est splendide ce matin. En route vers Lucey par les chemins au dessus des vignes, superbes vues sur la plaine de la Woevre et pour rejoindre « la croix Arnoux » au dessus de Lucey, le chemin a visiblement été oublié par les vététistes du club de Lucey car jonché d’arbres en travers de ce chemin. On se dirige vers Laneuveville après avoir justement, rencontré nos amis de Lucey et sans tronçonneuse. Le beau temps de ces derniers jours a permis d’assécher le chemins et nous en profitons pour emprunter les « monotraces » du secteur. Malheureusement, Michel a fait une chute dans un devers et lors de celle-ci, il a perdu un verre de ses lunettes. Malgré les recherches minutieuses du coin, nous n’avons pas retrouvé le verre. Aussi, le célèbre proverbe convient parfaitement à la situation (autant chercher une anguille dans une motte de soins). Avant Grandménil, nous avons l’occasion de tester le mini compresseur pour regonfler le pneu arrière de Dominique. L’ essai est concluant… Arrivée à Pagney en passant devant « chez Paulette », c’était chouette. Au bout de 30 km et 582m de dénivelé.
Amicalement Jacques

Sortie route des 12 et 13 juin

J’ai cru compter 19 vélo au départ et 6 sur la « Familiale » dont l’itinéraire fut un peu bousculé par bien des hésitations.Après Villey-St-Etienne, petite maintenance avant Avrainville sur la monture de JJ qui dès Manoncourt, avec des obligations familiales, racompagnera Denyse dont c’est une première sortie après une longue interruption. Cécile tentée un instant continue finalement avec nous vers Martincourt,  Manonville,  Royaumeix, Ménil-la-Tour, La Croix Juré, et si Claude qui a un rendez-vous s’impatiente un peu après Lagney et nous quite à Bruley, elle rendue à Pagney ne regrette plus son effort, y retrouvant son Prince.
2ni

EFV du 09 juin

Un temps superbe au départ, on s’attendait à plus de jeunes, tant pis pour ceux qui ont cru à une météo pessimiste. Je découvre un troisième groupe assez homogène est forcément plus rapide, heureusement il y a eu quelques pauses techniques et mon poids pour compenser dans les descentes… Route sur Villey-St-Etienne, puis Liverdun plage, la côte de la Flye, Aingeray, Fontenoy et un dérrapage heureusement sans gravité sur une route mouillée en Gondreville où un nuage avait dû passer, pour rentrer enfin par la piste le long de la Moselle.
2ni

Sortie VTT du 06 juin

On est pile poil 10 au départ de Gondreville et les orages de ces derniers jours ont rendu les chemins plutôt boueux et même très glissants. Jean Luc en a fait la triste expérience en se retrouvant à terre à quelques centimètres d’une grosse mare remplie d’eau. Plus de peur que de mal. Cette fois pas besoin du 15… Nous poursuivons par delà la forêt de Haye pour atteindre « les fonds de Toul » par des singles « sympas », et atteignons « Clairelieu », après avoir traversé (j’invente pas), le  » bois Mengin » et vous assure qu’il ne m’appartient pas ni à ma famille. Après le carrefour du « gros charme »on rejoint la route de Villey le Sec et, suite à quelques escapades dans le « bois l’Évêque », (décidément, il est partout celui-là) on arrive à Gondreville avec 43 km et 606m de dénivelé.

Merci à Emilio, revenu tout bronzé de sa semaine de vacances, pour le débrif traditionnel.
Amicalement Jacques

EFV du mercredi 02 juin

Les travaux aussi profitent du beau temps pour se réaliser en ville, le groupe « 1 » se faufile pour s’en échapper. On dépasse des plus grands affairés autour d’un cours magistral de « Pratique Mécanique ».
Sur un choix absolument démocratique, on rejoint à Pierre-la-Treiche la piste cyclable – car là ça ne monte pas – le long de la Moselle vers Maron. 41 km au compteur toutefois, on rentre avec un peu de retard mais bravo !!
2ni

Sortie VTT du 30 mai

En ce beau dimanche ensoleillé et depuis que le temps que l’on attendait… Mais certains d’entre nous ont préféré fêter les mères !! Et comme les absents ont toujours tort, nous partons vers le » bois du Chanot » et le ruisseau de la Deuille, pour emprunter un chemin inconnu qui longe la « vallée de la Charmotte » pour atteindre les environs de la » ferme des Gimeys ». Tout va bien, par delà les bois de « Maizieres -Xeuilley et Pont st Vincent », où nous passons devant le fort Pelissier. Petite halte pour admirer le panorama et l’aérodrome, décollage des amateurs de planeurs.

Et c’est à quelques encablures de ce lieu, à proximité de Viterne (à 10h29 et à 26 km/h, c’est ce que le GPS indique !) que votre narrateur a fait un super vol plané en passant au dessus de sa mob, pour s’écraser( je vais pas être vulgaire, vous me connaissez!!). Ouah, la vache, sonné le mec… Le casque a explosé, le genou, refait à neuf avec un prothèse, est bien éraflé. Vu l’état de la bête, Bernard et Jean-Marie m’interdisent de remonter sur le vélo et décident d’appeler, les pompiers… enfin le 15, Ils arrivent rapidement, ceux de Viterne et Neuves-Maisons et m’embarquent vers les urgences de « Nancy Central ». Je suis pris en charge et après examens divers, je peux quitter les lieux vers 15h30, sans rien payer( j’avais aucuns papiers sur moi). Elle est pas belle notre France? Chapeau à nos pompiers, soignants etc. qui travaillent le dimanche, pendant que des… (je vous laisse le soin d’extrapoler).

Allez, salut les amis et merci pour votre dévouement, je vais aller me reposer et à bientôt pour de nouvelles aventures.
Bien amicalement

Jacques

Sortie route du 29 mai

En ce bel après midi seulement 10 candidats à la balade vélo.
Pour Denyse c’était une reprise et nous nous sommes contentés des 22 km jusqu’à Liverdun.
Quand je découvrirai comment extraire un MMS je vous montrerai quels sont les deux malins qui ont visité la « Cantina » de Manonville…
2ni

Sortie VTT du 24 mai

Il n’y avait que les retraités ce lundi de Pentecôte. Les actifs étaient au travail!!!! On démarre par la « voie des ânes » et n’y voyez aucune allusion…  pour nous retrouver devant un « rond de sorcières » rempli d’avrillots (voir les photos) le sac à dos de l’Ancêtre servira à transporter la cueillette. Ceci fait, Bernard prend les commandes du groupe dans une longue descente qui aboutit dans une sorte d’oued, où l’on galère pendant plus d’un kilomètre. Grosse grimpette pour rejoindre l’ancienne voie de Vaucouleurs, répertoriée GR5 qui relie la mer du nord à Nice sur plus de 2200 km. Et nous rencontrons un pèlerin parti de Lille pour rejoindre Genève en complète autonomie, avant de rejoindre St Jacques de Compostelle ! Chapeau l’artiste. Bref, pour nous, on termine à Choloy, chez Jean Luc où Robert nous a rejoints pour le débrif.
Jacques

Sortie VTT du 23 mai

Au départ d’Allamps, c’est une sortie prévue depuis quelques semaines que nous faisons ce jour, donc tout devait être prêt pour cette rando, à savoir, bonne humeur, vélos révisés et en parfait état, pneus gonflés à la bonne pression et pour les VTTAE, avoir mis assez de watts dans le réservoir des batteries. Et bien non! Il est pourtant président (peut être plus pour très longtemps), le « Gainsbarre Gérard » n’en avait plus que deux sur cinq pour poursuivre notre parcours et il décide d’écourter sa sortie malgré la proposition de Michel, d’échanger son VTTAE car il ne se sert pratiquement jamais de l’assistance. Finalement à l’issue de notre sortie, la plupart d’entre nous n’avons utilisé que deux barres!!! Gérard a pu aller rendre visite à Mauricette et Marcel Morlot, à qui il n’a pas manqué de leur transmettre toute notre sympathie. Les premiers kilomètres sont assez tranquilles par delà le « bois de Saulxures » jusqu’à « la croix St Rémy ». S’ensuit une montée courte mais pierreuse, donc tout le monde à pied, avant de rejoindre Sauvigny et passé ce lieu, à l’unanimité, le groupe décide de passer par Burey la Côte. Et elle est dure n’est-ce pas Jean Marie ? Mais il y a la descente et un long chemin avant de rejoindre le fameux tunnel de « Traveron », vestige de l’ancienne voie ferrée qui reliait Void à Neufchâteau et au bout ce tunnel, avec nos lumières, on a pu voir le « château de Monbras ». On aime tellement ce tunnel que l’on repasse au-dessus pour rejoindre Pagny la Blanche Côte. On rejoint Vannes en longeant le « ruisseau de la Viole » où nous avons rencontré deux cavalières qui montaient deux grands poneys. Et bien sûr, les « soi-disant étalons » du groupe ont fantasmé… sur le ruisseau. Bref, passé Vannes, on rejoint le terme de notre sortie avec 41 km et 663 m de dénivelé. Et merci à Michel pour le débrif.
Amicalement. Jacques

EFV du mercredi 19 mai

Météo incertaine mais les courageux sont toutefois venus. Pour les plus jeunes, nous avons organisé par pessimisme deux heures de maniabilité sur le parking…
La pluie tardait à se manifester, nous avons fini par décider une sortie, le dernier groupe n’a pas eu le temps de démarrer, une tornade subite l’a poussé à l’abri dans la travée où on a révisé masqués les panneaux de signalisation.
2ni

Sortie VTT du 16 mai

C’est bien le dérèglement climatique que nous subissons en ce mois de mai, à peine 10°. Heureusement que nous démarrons par une côte pour rejoindre le bois de Charmes. La pluie de la nuit a rendu le terrain bien boueux mais surprise, que voit-on au bord du chemin, mais c’est un « rond de sorcières », rempli d’un des meilleurs champignons de nos contrées, « le tricholome de la st Georges » ou « avriot », Le régional du coin, met une option pour venir chercher le plus rapidement possible le « pactole », ce qui fut fait cet après midi, malgré la pluie, (voir photos jointes). Hum! une bonne omelette… meilleure que celle de la mère Poulard, ça vous dirait? Promis je vais essayer d’organiser ça un de ces jours. On se dirige vers « la Camardière » et descendons la côte du « velot » mais à vélo et rejoignons Rigny St Martin, pour aller faire un vœu à la « fontaine de la bonne vierge », avant de regagner Domgermain en passant devant la petite fille de la Vierge, je cite, « la viergeotte » avec 32 km et 630m de dénivelé.
Amicalement

Jacques

Sortie VTT du 13 mai

Même les crevaisons ont lieu entre le domicile et le lieu de rdv. C’est ce qui est arrivé à Bernard ce matin. Pas mal, pour une mise en forme et de bonne humeur, pour une fois qu’il ne prend pas son » cageot pollueur » ! On est devant chez le Robert, tout semble paisible, il doit être parti en vacances, se dit-on ? Que nenni vers 8h32, un volet s’ouvre, « Salut les potes », etc. On est presque déconfiné et partons à 6 plus 2 par delà le plateau d’Ecrouves pour rejoindre Trondes par le chemin le plus court, comme le loup du petit chaperon rouge, ou l’inverse. Après Trondes, nous sommes dans l’inconnu et après avoir emprunté le « val des loups, on se retrouve dans « la taille des loups » mais toujours pas de chaperon. Pas grave car on a vu les chevaux sauvages du marais de Pagny. Retour vers Ecrouves avec la flotte et une température de « Toussaint », mais nous sommes réconfortés chez Robert et Christiane. Merci à eux.
Amicalement Jacques

EFV du mercredi 12 mai

Malgré une belle journée, une moindre participation des enfants et de l’encadrement. On a donc fusionné le groupe « 1 » avec un groupe « 2 » qui exprimait le souhait de découvrir la Place Ronde…Challenge réussi à travers les feux et dans un pic de circulation. On retrouve enfin notre piste cyclable particulièrement fréquentée aujourd’hui le long de la Moselle. Gondreville, Villey-St-Etienne, les Eaux Bleues, quand on aime on ne boude pas de revenir par le même chemin, le vent qui à notre insu nous donnait des ailes ralentit maintenant notre retour. 34 km au compteur ! C’est nouveau pour le groupe « 1 » qui grisé par sa performance va bien dormir cette nuit.
Denis