Archives de catégorie : Ecole Française de vélo

Critérium route EFV

Quatorze jeunes et éducateurs et parents ont participé à ce critérium route parfaitement organisé par le club de Marbache et le binôme du Codep 54. Très convivial et bien maîtrisé, toutes les épreuves ont eu lieu le matin à partir de 10 heures, l’après-midi étant réservé aux parcours rallye et orientation. La météo plutôt favorable le matin a viré aux averses de giboulées l’après-midi avec un fort vent qui a obligé les cyclistes à forcer dans la grande côte de Saizerais. Aux résultats, de belles satisfactions avec la première place de Robin chez les moins de 13 ans ce qui lui a permis de faire un magnifique saut de cabri dès qu’il a su qu’il avait le podium et au top, en plus. Belle progression des autres participants toulois avec des classements intéressants. Chez les plus de 13 ans, Pierre termine premier lui aussi mais il nous a tellement habitué que l’on ne s’en étonne même plus. Bravo à lui. Juste derrière Lilian confirme sa forte progression qui est très encourageante tout comme Sacha qui, pour sa première année chez les grands, confirme de belles dispositions. De la future graine de champions pour Lilian et Sacha ? A confirmer en bossant un peu plus les ateliers annexes à la randonnée. Pour les autres grands, des résultats un peu moyens avec des capacités qui ne sont pas exploitées, les nouveaux arrivés cette année n’ayant rien à se reprocher. La découverte de ce sport exigeant qu’est la rando à vélo demande toujours de la persévérance. On va s’y atteler.
Gérard

EFV du samedi 16 mars

Notre directeur de l’école cyclo avait dit : « Samedi matin, je veux voir tout le monde, éducateurs et jeunes en colonne par deux devant le local à 09h00 tapantes ». Bon, la colonne n’était pas très droite, les éducateurs étant un peu rebelles et les jeunes avaient mieux que ça à faire ! C’est donc avec beaucoup de plaisir que nous avons eu une quinzaine de jeunes et 10 éducateurs pour réviser les VTT avant leur stockage d’été, revoir les vélos de route, faire quelques réglages pour adapter à la taille des pilotes, mais aussi faire un peu de maniabilité pour préparer au mieux nos jeunes au critérium de samedi prochain. Après avoir copieusement cassé la croûte au club, tout le monde se retrouvait donc pour partir en rando dans le Toulois, reprendre les bonnes habitudes du respect du code de la route et, à la demande des plus petits, faire encore un peu de maniabilité sur le parking de l’école de Blénod lès Toul.
Gérard

Critérium VTT

Quatorze jeunes et une dizaine de bénévoles toulois ont participé à ce critérium départemental. Évidemment la date de fin de vacances scolaires n’a pas favorisé la présence d’un plus grand nombre mais il faut faire avec… Une organisation remarquable par le club de Marbache a permis d’apprécier un déroulement sans anicroche. Les moins de 13 ans ont roulé en équipe avec la présence d’éducateurs et les plus de 13 ans en binôme ou seul selon les capacités et l’âge. En plus des parcours d’orientation qui sont la base de ces épreuves, un atelier mécanique, un test des connaissances et un parcours de maniabilité ont agrémenté cette journée passée sous un ciel gris mais quasiment sec. Les connaissances techniques et théoriques des jeunes ont été sollicitées mais les derniers arrivés au club ont plus subi que géré ce critérium, notre préparation n’ayant pas été au top pour leur permettre de vivre ces épreuves au mieux. Chez les plus jeunes, Robin est au pied du podium à son grand désespoir mais vu que c’est le plus jeune Toulois, pas de doute qu’il va bientôt grimper sur une des marches de ce podium. Tom a bien marché aussi mais c’est déjà un ancien au club. Pour les autres jeunes, l’expérience va venir avec l’assiduité dont ils font preuve mais pas de doute qu’ils vont progresser rapidement. Chez les plus de 13 ans, l’ancienneté a parlé. Nos derniers arrivés se sont débrouillés comme ils ont pu en découvrant ce type d’épreuves. Chez les plus anciens, Sacha et Lilian ont réalisé une bonne performance qu’ils pourront améliorer sans problème avec un peu de théorie à bosser. Enfin et ce n’est pas une surprise, Pierre Briffaux a pulvérisé les records avec 820 points sur 840 possibles, laissant la deuxième à 30 points. Autrement dit, deux fautes uniquement ce qui est tout à fait remarquable. Mais on n’est plus étonné par les performances de Pierre, l’arbre qui cache la forêt. Merci à tous pour leur excellent comportement pendant cette journée où il faut se confronter aux autres mais aussi à soi-même.
Le samedi 23 mars aura lieu le critérium route à la MJC de Marbache. Autre épreuve pour nos jeunes.
Gérard

EFV du samedi 10 février

Après le concours départemental d’éducation routière qui nous a donné des résultats intéressants, on passe maintenant à la préparation des critériums à la mi-mars, c’est-à-dire demain. Le premier problème des jeunes, c’est l’orientation. Pas simple de faire la comparaison terrain-carte. Donc on commence léger. Pour les 13 ans et plus, des binômes avec un éducateur qui va inciter, corriger, expliquer le pourquoi d’un cheminement par rapport à un autre, plus court mais beaucoup plus abrupt. L’azimut brutal n’est pas toujours le plus intéressant (ou plus rapide) chemin pour arriver au but. Pour les plus petits, de moins de 13 ans, c’est en groupe qu’on va œuvrer. Pour commencer, un peu de pilotage dans le single le long de la Moselle pour se rendre à l’ancienne gare de Pierre la Treiche. Rappel des mesures de prudence car l’eau n’est pas loin et les ragondins ont tendance à dévaster les berges. On se retrouve donc à la gare pour étudier la carte. D’abord, l’orienter. Qu’est-ce qu’il y a dans le coin ? La Moselle, un pont donc. On est où sur la carte. Où est le nord ? Cela fait, c’est direction le premier point à trouver, une grotte dite de la Reine puis ensuite une barrière d’une grande tranchée du bois de Chaudeney. La question à se rappeler en permanence: où suis-je sur la carte, d’où je viens, où est-ce ce que je veux aller, par quel cheminement. Une fois cela acquis, l’orientation devient un jeu… Il s’agit ensuite de se retrouver au point « mécanique » où les plus anciens devront démonter la roue arrière du vélo et les plus jeunes, la roue avant. Toujours de la progression. Enfin, direction le fameux « Champ de bosses » qui permet à tout gamin perdu dans le forêt de revenir à l’heure pour rentrer. Après quelques tours dans les bosses, c’est le retour au local pour laver des vélos qui en avaient bien besoin…
Gérard

EFV du samedi 20 janvier

Ce samedi, il fait froid, ce n’est pas une surprise, mais un très beau soleil nous promet une belle balade ! Une photo de groupe et les plus grands s’égaillent rapidement vers le plateau d’Ecrouves. Et pour les plus petits, me diriez-vous ? Et je répondrais : et nous aussi. Alors les petites rues et ruelles au dessus de Briffoux puis les mono-traces qui ramènent vers l’école St Michel appelée maintenant Lydie Le Piouff et direction Ecrouves, vers La Madeleine et les Oiseleurs où il faudra passer une chicane sans mettre pied à terre puis passage derrière la ComCom et direction Pagney par le chemin des Bouteilles. Oui, d’accord mais c’était sans compter sur le chemin défoncé par un tracteur et le redoux qui faisait déraper à qui mieux-mieux. La montée sur le plateau n’a pas posé de problème particulier sauf que c’est long et que ça monte ! Les jeunes sont impatients d’aller dans les carrières ce qu’on va leur accorder bien volontiers. Mais après leur avoir indiqué comment descendre une pente assez raide que presque tous feront spontanément, il aurait fallu penser à la grand plaque de glace qui nous était cachée par les arbres… Et que pensez-vous qu’ils fissent ??? Du vélo ou des glissades sur cette glace pas très très épaisse et peu profonde. Juste de quoi se tremper les pieds pour certains, heureux de passer où ça casse… Après « l’évacuation » du groupe vers un terrain moins hostile, on leur a demandé de relever le défi de remonter sur le haut de la carrière. Les photos vous prouveront que ce n’était pas facile, voire irréalisable ! Et pourtant ils ont essayé et se sont entraidés pour monter à pied en tirant ou poussant les vélos entre eux. Le vélo c’est un sport individuel qui se pratique en groupe ! Au retour, au lieu de redescendre par la route goudronnée, on a pris un single qui nous ramenait vers l’ex-voie Decauville pour ensuite rejoindre des terrains connus vers le centre de détention puis Ste Catherine où Romain pinça la roue arrière. Dépannage express au pied du pont de la voie ferrée et retour au club avec quelques minutes de retard mais quelle belle rando, n’est-ce pas les jeunes ?
Gérard

EFV du samedi 13 janvier

Samedi matin, préparation pour Seb et Gérard des 6 nouveaux VTT achetés par le club pour améliorer le parc dont certains vélos ont près de 20 ans. Equipés de sacoche et d’éclairage, ils sont attribués aux jeunes qui en ont le plus besoin, par la taille ou par l’état de leur bécane. L’après-midi, c’est le redoux (!!!) et la température au sol, avec un peu de vent ne permet pas de partir sur le terrain. Alors ce sera préparation du concours d’éducation routière pour tous, petits (fortement concernés) et plus grands (au titre de l’accompagnement et de la démonstration) Sauf qu’en matière de démonstration, les jeunes avaient plus envie de faire n’importe quoi que d’essayer de progresser. Il faut bien que jeunesse se fasse mais on va resserrer les boulons !!!!!!!!! Après une heure plutôt froide dans le parking couvert, on réintègre le club pour faire du code de la route, de la connaissance du vélo mais ça ne dure pas très longtemps avant qu’une partie de foot avec une balle mousse ne soit montée dans le hall. Sacrés jeunes. Fort heureusement, la séance a été raccourcie pour aller à la galette que certains de nos gamins ont honoré de leur présence.
Gérard

EFV du 6 janvier

Les plus grands dirigés par Maîtresse Christine et avec Olivier et Jordane sont allés dans les bois de Dommartin-Chaudeney jusqu’à Villey le Sec. Les plus petits du groupe Jean-Paul, Ludivine et Marie-Antoinette ont pris le chemin des écoliers, le long de la Moselle canalisée, direction l’écluse de Gondreville. Puis sous la conduite d’Édouard qui avait déjà rodé dans le coin avec son père, direction  vers le fort du Vieux Canton par des chemins connus de lui seul dont l’un a paru bien dur à certains, tout détrempé qu’il était (le chemin, bien sûr). Après quelques exercices de pilotage dans les fossés du fort, c’est le retour à la boussole (enfin presque) qui a ramené le groupe vers la ferme du Jeune Bois puis la départementale afin de revenir au club…

Gérard

EFV du samedi 16 décembre

C’est la der de l’année et nous avons la chance d’avoir un temps superbe pour un mois de décembre. Bonne température, ciel dégagé bien que le sol soit « légèrement » humide…Le correspondant jeunes de la Fédé, notre camarade Georges Golse, nous demande quelques commentaires et photos qui décrivent l’activité de l’école cyclo alors on va essayer d’avoir une photo sur route avec des jeunes en mouvement puis une photo avec tous nos jeunes dans une activité purement VTT. Ca prend un peu de temps dans les fortifications près du Port de Toul. Et ensuite on passe aux travaux pratiques, c’est-à-dire direction la Côte Barine pour les grands et pilotage pour les plus jeunes afin de profiter du terrain accidenté des fortifications pour étudier la désolidarisation du pilote et de son vélo. Les jeunes semblent y prendre plaisir mais ce qui les intéresse c’est surtout les descentes, celles qui mettent un peu d’adrénaline. Tous y sont passés, délibérément sans qu’on les pousse, seulement en les encourageant à dépasser leurs craintes. On terminera pas la grosse pente des Promenades qui demandera un peu de témérité. Mais ce n’est pas le tout. Il va être 16h00 et il faut laver les vélos avant la petite sauterie de fin d’année. Des parents et éducateurs ont amené quelques gâteaux et autres friandises qui feront plus que tenter les uns et les autres. C’est l’occasion pour Sébastien de présenter le programme de l’année 2024 et à Gérard de donner quelques précisions sur le séjour de Stenay en avril prochain. Des promesses, oui mais pas que des promesses. Bonnes fêtes aux uns et aux autres et à bientôt sur les chemins du Toulois, le samedi 6 janvier.
Gérard

EFV du samedi 09 décembre

Avec ce qu’il tombe à 13h30, pas la peine de faire un brain-storming entre éducateurs. On est tous d’accord sans se poser la question. Pour le moment on ne roule pas au dehors… D’ailleurs, trop de jeunes ont anticipé en déclarant forfait pour cet après-midi alors qu’on a toujours quelque chose à faire dans une école cyclo, en particulier la préparation du concours départemental d’éducation routière fin janvier et les critérium départementaux en mars. Donc le directeur de l’école cyclo a bien anticipé en utilisant les parkings couverts de l’espace Dedon. Les jeunes sont partants et le matériel est bientôt mis en place pour débourrer nos plus jeunes cyclos dans la pratique du slalom en salle, passage sous la barre et autres finasseries qu’on leur concocte pour leur permettre de se sentir à l’aise sur le vélo, en toutes circonstances mais aussi de réaliser de bonnes performances dans les différents challenges cités ci-dessus…Le tourniquet avec la chaîne a créé bien des surprises pour nos jeunes qui ont dû réaliser du pédaler-freiner. Quelle idée de devoir pédaler tout en freinant ! Et pourtant c’est un bon moyen d’avoir une approche mesurée des obstacles que l’on peut rencontrer tant en route qu’en VTT. Le grelot au bout de sa chaîne a traîné plus d’une fois sur le sol mais pas de découragement, on recommence avec des progrès bien réels en fin de séance. Le passage sous la barre a aussi exigé de la souplesse et de la maîtrise du vélo pour amener la tête au niveau du guidon tout comme le slalom qui paraissait facile et pourtant. Ramasser une balle pour la mettre dans un petit pot n’est pas non plus aussi simple qu’il n’y paraît et il faut bien arriver à lever la jambe opposée à la main qui prend la balle… Pour terminer cette phase pratique, un carré magique, pas si magique que ça vu que certains n’auraient pu rester que quelques secondes en mettant un pied par terre ou en sortant du carré symbolisé par des piquets humains ! Enfin un course de lenteur a permis aux plus experts de bien maîtriser le surplace (ou presque) ce que Pierre-Louis a réussi en se calant dans un coin d’un poteau du bâtiment. Puis c’est le retour au local pour boire un bon chocolat que Seb a mis en place. Certains sont venus dans l’atelier pour le boire et aussi pour le renverser ce qui leur a valu une séance de nettoyage. Puis plusieurs groupes ont été formés pour faire du rando-guide urbain dans la salle de réunion, une révision des panneaux routiers et aussi de la mécanique avec une crevaison (réelle) et aussi apprendre à dériver une chaîne avec l’outil adéquat. Certains se sont bien débrouillés. Pour d’autres, ne pas dépasser le moment ou le rivet tombe de la plaque du maillon n’était pas facile. 9 demi-tours avec le dérive-chaîne est une bonne base de travail à aménager selon que l’on a 7 ou 8 ou 10 vitesses. Et Jean-Paul a montré qu’il était quasiment impossible de remettre le fameux rivet dans la plaque, même avec un marteau « presque » adapté…
Un peu déçus, les parents ont pu récupérer leurs gamins quasiment propres. Y-a plus de saison, j’vous dis !
Gérard

EFV du samedi 18 novembre

Le temps n’était pas très engageant et, en effet, quelques absents, peut-être craintifs d’être mouillés et pourtant…Pourtant, nous avons pratiquement pu rouler sans pluie même si c’était pour le moins humide. Une fois les groupes constitués, les 3 et 4 se dirigent vers le St Mich et le plateau d’Ecrouves avec des réussites plus ou moins grandes. Les chemins détrempés ne permettaient pas trop d’escapades dans les bois et sous-bois. Avec des fortunes diverses, le plateau a été atteint par certains qui ont profité du grand air…
Pour le groupe 2, 7 jeunes dont un nouveau et 3 éducateurs. Direction les bords de la Moselle canalisée pour reprendre les basiques du pilotage VTT. Apprendre à se désolidariser du vélo est une épreuve par rapport à la route. Dès qu’on est en pilotage, c’est 4 points d’appui mais les habitudes sont dures à perdre. Cependant, faire un peu de trottinette, attaquer la pente avec le bon développement, descendre la même pente en se mettant dans la pente, utiliser les deux freins simultanément et enfin, faire du surplace. Tels ont été les grands thèmes de cette sortie où nos jeunes ont montré de belles dispositions pour enregistrer les bases du VTT de randonnée. Cela leur permettra de mieux profiter du vélo en passant les obstacles avec plus d’aisance. Tout cela avant de passer à l’orientation mais c’est une autre histoire ! Samedi prochain, c’est l’AG et on compte sur vous, les jeunes !
Gérard

EFV du samedi 4 novembre

Seb avait donné rendez-vous à 09h00 pour éducateurs et jeunes de l’EFV pour une matinée maintenance au local club. 13 jeunes, 9 éducateurs et même le Président, étaient au rendez-vous. Le but était de remiser les vélos de route avec vérification du bon fonctionnement, dépannage éventuel ou, au moins, une fiche des réparations à effectuer au printemps prochain. Éducateurs et jeunes se sont attelés à la tâche et aux taches de graisse sur les vélos puis quelques réglages de dérailleurs et autres finesses mécaniques liées à une pratique régulière des machines. Les vélos de route et VTT ont été échangés avec les moyens classiques de la poulie magique et les bras d’Andrew et autres. Les VTT demandaient aussi un nettoyage sérieux et quelques vérifications basiques. Une liste de matériel à acheter a été établie pour finir notre maintenance d’automne. A midi, les jeunes se sont attelés à leur casse-croûte avec un rendement avéré pendant que Sébastien faisait cuire une gamelle de spaghettis qui ont rempli les estomacs des quelques adultes qui ont également profité d’un bon moment de convivialité. L’après-midi vélo a été annulée à cause des intempéries et du risque dû au vent et des chutes de branches. On se reverra donc le samedi 18 novembre pour reprendre les basiques du pilotage VTT en espérant une météo plus clémente !
Gérard

EFV du samedi 21 octobre

Ce samedi, c’est la der des der en matière de vélo de route. Mais c’est aussi le début des vacances. Donc pas mal d’absents à cette réunion. Éole a repris son souffle et nous gâte plus que de mesure. Donc, pas d’histoire, il faut absolument partir face au vent pour ne pas se griser en roulant au départ avec le vent dans le dos et rentrer à la ramasse à point d’heures. Vite une petite photo du groupe et c’est parti. Nos deux amazones, Christine et Édith partent avec les grands: direction Blénod et Vannes le Châtel. Bonne pioche pour que les forcenés de la vitesse puissent s’éclater avec un peu de côte. Mais St Éloi, le patron des mécaniciens n’est pas dans un bon jour. Et ce sera la crevaison. Seulement le pneu, à défaut d’être increvable est surtout indémontable et après avoir cassé un démonte-pneu, il a fallu se résoudre à appeler au secours. En l’occurrence, la maman du jeune qui est venu récupérer le vélo (mais aussi le gamin) pour rentrer dans le Toulois. Un peu de retard donc mais des péripéties dont on pourrait se passer. Les deux autres groupes avec les moyens et les petits se dirigent sur Bicqueley avec un peu de conduite en ville et un ou deux tourne-à-gauche pris allègrement avec des gamins bien attentifs. Jean-Paul et Antoinette, avec les plus jeunes, sont devant et on voit déjà au bout de quelques séances la différence entre les anciens de l’an dernier, ceux de début septembre et les derniers arrivés. Le groupe s’étire et le vent de face le long de la Bouvade met les mollets à rude épreuve. Ce sera aussi le cas pour le groupe d’Arnaud et Gérard dans lequel Damien s’accroche comme il peut mais comment comparer l’expérience des anciens avec 3 ans d’école cyclo avec lui qui débute. Mais toujours le sourire Damien et c’est là l’essentiel. La route vers Gye ne posera pas de problème particulier mais la longue ligne droite Gye-Blénod, en faux-plat léger et montant va créer des écarts importants dans les deux groupes. Le parking de la nouvelle école de Blénod sera le moment de repos tant attendu. On en profite pour monter des jeux d’adresse avec quelques bidons. Un slalom assez facile démontre l’utilité d’utiliser des petits braquets et d’avoir les mains sur les freins. Ramasser un bidon en roulant ! Quelle idée alors qu’il est si facile de s’arrêter !!! Est-ce que je bois ma bière en marchant? Je vous le demande ! Tout ça pour donner de l’aisance sur le vélo. Cette aisance permet d’éviter le trou imprévu, l’obstacle inattendu, le piéton téméraire, la voiture agressive… Les deux groupes ont bien travaillé ensemble et des progrès sensibles ont été constatés. Il y a encore du travail mais ça progresse. Au final, un jeu à 1 €. Il s’agit de mettre une pièce d’un euro au sol et chaque enfant passe une fois pour la ramasser et s’il y arrive, il la garde. Pour info, j’ai la même pièce depuis plus de 5 ans… Donc il y a encore du travail.
Allez, on se retrouve le 4 novembre pour la reprise du VTT mais Sébastien ne manquera pas de vous en parler auparavant.
Bonnes vacances à tous
Gérard

EFV du samedi 16 septembre

Après un samedi de forum des associations avec quelques touches, on n’espérait pas trop de celles-ci. De 8 à 14 ans, huit jeunes ont confirmé leur souhait de participer à notre activité ou sont venus essayer le vélo sous toutes ses formes. Les plus grands sont mis dans le groupe du milieu et les plus petits persévèrent dans les débutants ou confirmés. Il va falloir apprendre les rudiments de la circulation en groupe en ville mais aussi à utiliser au mieux son vélo avec le freinage, le changement de vitesses, la ligne de chaîne, le pied d’appel… On s’arrêtera là, le but étant comme toujours, selon mes principes d’éducateur que les jeunes roulent en sécurité, se fassent plaisir et progressent autant que possible. Les trois groupes se dispersent vers Liverdun ou Foug. Des crevaisons sont de mise avec un pincement pour l’une d’elles donc des pneus sous-gonflés… Il va falloir reprendre les bonnes habitudes : contrôle de sécurité du vélo, habillement du cyclo, petit en-cas et un bidon avec de l’eau.Les jeunes sont rentrés avec le sourire et la promesse de les revoir samedi prochain. Espérons
Gérard

EFV du samedi 9 septembre

On n’est probablement pas le grand jour mais le forum est l’occasion de se faire connaître par les visiteurs. Sauf que l’organisateur a trouvé utile de mettre le stand de démonstration de BMX devant le local cyclo nous obligeant à trouver une solution pour accueillir jeunes et adultes du club à 14h00…
Les jeunes étaient peu nombreux entre ceux qui ne viennent plus, ceux qui ne viennent pas encore, ceux qui vont venir ou peut-être venir et ceux qui viennent déjà. Nous accueillons donc quelques nouveaux dont une jeune fille qui roule très bien avec une bonne maîtrise de son engin. Sous la chaleur, deux groupes se sont donc retrouvés à l’ombre sur la piste cyclable de Maron avec quelques incidents dus à l’étourderie, la fatigue, la chaleur… Allez savoir !
Pendant ce temps, les sédentaires se sont mis dans l’étuve du forum dans les parkings, sous le soleil qui filtrait par le toit. Quelque contacts tant pour les adultes que pour les jeunes mais il va falloir les transformer en adhésion pour peu que ces candidats potentiels veuillent bien adhérer aux propositions du club et à ses valeurs associatives.
Gérard

EFV du mercredi 21 juin

Le pli est pris on fait deux groupes.
Jannick propose Bicqueley, Allain et redescendre sur Crésilles.
La pause à Bulligny à l’ombre dans le virage, on reprendra de l’eau pour les bidons au cimetiere de Blénod. Retour par plusieurs tours sur la Place Ronde pour participer à son animation avant de retrouver notre local dans une ponctualité remarquable avec 38 km au compteur. L’autre groupe rentra un peu plus tard, mais avec une bonne dizaine de km parcourus en plus…
2ni

 

 

EFV du mercredi 14 juin

14 enfants ont participé à cette séance. Nous avons donc groupé 1 avec 2 emmenés par Bernard et Jean-Paul.
Partant par Chaudeney et Piere-la-Treiche on envisageait Sexey-Aux-Forges mais préférons l’ombre le long de la Moselle.
Parvenus à Maron on ose le Balle-Trap que chacun a gravi sans aucune défaillance…Retour par Villey-le-Sec et Gondreville pour reprendre la piste le long du canal et retour au local dans les temps avec 39 km au compteur. Pilotés par Edith, Christine et Sébastien, les groupes 3 et 4 plus ambitieux passèrent par Uruffe leur circuit dépassant les 50 km.
2ni

EFV du 07 juin

Une surprise de Raymond accompagné de Robert un important (Ex)Président de notre club vélo, heureux de retrouver ses amis et constater le maintien de notre vitalité. On a trouvé deux vélos à bonnes tailles, deux frères ont pu partager notre randonnée de 38 km le long de la Moselle sur Gondreville puis la côte de Fontenoy et celle de Sexey avant de redescendre sur Aingeray.. Les racines s’insinuent sous le tronçon récemment goudronné menant au barrage, on en reste un peu secoué. Retour par Villey-St-Etienne, Gondreville et la piste le long du canal.
2ni

EFV du mercredi 31 mai

Petite participation des enfants et une crevaison lente retarde le départ du groupe 2. Jannick démarre tambour battant contre le vent par la Moselle vers Gondreville puis Villey-St-Etienne.avec la côte vers le stade pour terminer l’echauffement. Francheville, visite du cimetière allemand d’Andilly, retour par Bouvron et une route cabossée vers Lucey. Après Bruley on se libère du traffic routier en tournant sur Pagney et le bas d’Ecrouves. Retour par la piste le long du canal avec 38 km de belle randonnée.
2ni

EFV du mercredi 24 juin

Petite participation des enfants pour cete séance, on a donc regroupé le 1 et le 2 qui ont parcouru 41 km sur du plat par Gondreville, Villey-St-Etienne et Liverdun, puis pour un peu plus corser, on a rejoint Aingeray par la Flye, Fontenoy et Gondreville pour rentrer par la piste longeant le canal de la Moselle.
Les groupes 3 et 4 pilotés par Christine et Robert nous devançant à Liverdun ajoutaient une quinzaine de bornes à la sortie en biffurquant vers le Nord.
2ni

Critérium route et VTT du 07 mai

Les critériums route et vtt se sont déroulé au CFA de Pont-à-Mousson du samedi 6 mai au dimanche 7 mai
1 participant en vtt et 5 participants en route.
Deux jeunes sont qualifié pour la finale nationale:
Pierre BRIFFAUX en vtt
Mohammed ARSAOUIA en route
Félicitations à eux.

Le concours d’éducation routière c’est déroulé au CFA de Pont-à-Mousson le dimanche 7 mai
3 participants de l’école cyclo
Pas de qualifié mais une 8ème place pour Sacha URVOY

Ecole des champions

Participation des plus jeunes à l’Ecole des Champions ce mercredi 10 mai. A notre stand tenu par Jannick, Saïd et 2ni, nos candidats AL Toul ont tous réussi un sans-faute aux questions posées à notre stand.

 

EFV du mercredi 3 mai

Nous avons groupé le 1 et le 2, départ vent de face pour penser au retour. Gondreville puis Villey-St-Etienne par la piste Moselle, découverte de Liverdun le Haut et ses descentes pavées. Retour accéléré en vent favorable dès le bas du village pour rejoindre le local presque dans les temps.
2ni

Séjour EFV à Carspach

Vendredi 21 avril: Le compte rendu de la journée

Aujourd’hui, petite sortie de 38 km environ pour faire tourner les jambes avec un retour au centre vers 11h15 puis un pique-nique pris au centre dans la salle de convivialité (si, si, ça existe la convivialité !) avant de partir au Musée de l’Automobile de Mulhouse, à 25 km de Carspach. Là, on peut dire qu’on a été peinards, nous les éducateurs. Rendez-vous 2h1/2 plus tard et tout le monde s’égaye dans le musée. On en voit 3 ici, 2 là-bas mais tout bien, sans dérapage ce qui serait dommage dans un musée de voitures… Les Jeunes ont fait un double tour dans la voiture-tonneau, un montage qui permet aux passagers de se rendre compte partiellement de l’effet des tonneaux dans une voiture accidentée, le bruit en moins. Certains bavaient devant les Maserati, les Bugatti, les Gordini et autres De Dion-Bouton. Des générations de voitures parfaitement disposées et avec des explications succinctes mais suffisantes pour comprendre l’évolution de la mécanique, de l’aérodynamisme, etc. A 17h15, tout le monde était dehors après être passé par le magasin aux souvenirs pour maman, pour papa ou pour moi, ces souvenirs, des nids à poussières qui vont encombrer vos étagères pendant quelques années.
Demain départ prévu à 09h00 pour une arrivée au club à 12h00. Surtout, parents, venez récupérer vos gosses car nous on n’en peut plus. Chic, ils arrivent, ouf ils partent !!!!!
Gérard

____________________________

Jeudi 20 avril: Le compte rendu

C’est le 5e jour et les cuisses sont douloureuses, les jambes lourdes et la météo pas très clémente. Ce matin on part vers Bretten pour faire nos 3 derniers BPF dans la journée, soit Rougemont le Château, Cravanche et Belfort. Pas possible de faire deux randonnées dans ces directions proches sans avoir une révolution de la génération montante. On part de Carspach sous une pluie fine qui s’atténue en cours de route. Le départ se fera donc couverts chaudement (4°) mais en allant vers le beau et 13° !!! Et oui, 13° c’est presque un record cette semaine. A la lecture du CR des jeunes vous comprendrez qu’ils en ont plein les baskets sauf les plus petits qui prennent les choses comme elles viennent, sans se poser de questions philosophiques sur le rétro-pédalage et la transformation d’un braquet en distance parcourue. La visite de Belfort sera rapide, ne comprenant que la visite au lion et une montée sur la terrasse de la citadelle pour ceux qui en ont eu le temps (ceux qui n’ont pas pu y aller vous diront peut-être pourquoi). La randonnée s’est plutôt bien passée mais les éducateurs des grands étaient un peu remontés, allez savoir ? Quant aux petits, RAS. Beaucoup de courage et de ténacité…
Gérard

_____________________________

Mercredi 19 avril : Le compte rendu du jour

Durs, durs les lendemains de grosse sortie comme celle d’hier avec la montée du Ballon d’Alsace. La rando du jour était, à priori, beaucoup plus facile mais c’était sans compter sur la fatigue de certains jeunes (bien normal pour les débutants, voire d’autres), le relief plus prononcé que prévu et la circulation intense au sud de Mulhouse avec deux comportements d’automobilistes assez inexcusables mais sans bobo en ce qui nous concerne. Le but de la sortie était d’aller à Kembs, la plus vieille centrale électrique au fil de l’eau avec l’écluse adjacente construite entre 1928 et 1932… Certains jeunes ont découvert des péniches et des barges de forte dimension, un peu plus grosse qu’à l’écluse de Toul. Ce soir il y a de la fatigue dans l’air Le CR de ce soir vous dira le reste. Un CR comme on les aime
Gérard

________________________

Mardi 18 avril: Le compte rendu des jeunes

Vu la densité du CR des jeunes je me dois de donner un peu plus d’info aux parents en priorité et aux amis en plus…
Ce jour, c’est le grand jour, tant attendu par nos « grimpeurs » mais tout est relatif et c’est au pied de la montée de 20 km qu’on voit le cyclo. Carspach – Valdoie en voiture pour nous amener au pied du Ballon d’Alsace. Après un petit problème de parking avec un local qui avait confondu parking privé et parking public, on part en deux groupes vers Giromagny que les plus anciens ont pu connaître pour sa course de côte automobile. Les premières pentes font déjà la différence et les moniteurs, éléments modérateurs, se chargent de rassurer les plus timides. Nous aurons alors de belles surprises chez les petits en voyant notre Basile s’accrocher aux roues de Sacha et monter « allègrement » le ballon alsacien. Au final, une heure d’écart entre les premiers et le groupe des « rase-moquette ». Le temps était couvert et la température allant de 8° le matin au pied de la montée à 3° en haut. Brrrrr… disait l’autre en se tapant sur les cuisses pour se réchauffer. Bravo à tous mais aussi à Timéo, notre benjamin qui n’a rien lâché, à son rythme, en dosant bien l’effort dans les pentes à 6%. Le casse-croûte sera pris dans la salle « hors du sac » du syndicat d’initiative après qu’on s’est fait refuser l’accès dans une auberge proche où il y avait peu de monde ! Peu de photos aujourd’hui car les cyclos étaient vraiment trop disséminés. Au retour, les grands passent par Sewen et Massevaux puis Rougemont le Château pendant que les plus petits rentrent au plus direct. Finalement, ce sera 75 km et 1100 m de dénivelé pendant que les petits feront 52 km et 800 m de dénivelé, quand même !!!
Peut-être pas besoin de berceuse ce soir ! Fais dodo, Colin mon p’tit frère…
Gérard

__________________________

Lundi 17 avril: Le compte rendu de la journée

Pour notre 2e randonnée des jeunes, on part plein sud vers la frontière suisse pour les plus grands et directement vers Réchizy pour le groupe 2. A Réchizy, c’est un BPF (les jeunes expliqueront alors alors à leurs parents ce qu’est un BPF…). De plus on pourra manger à l’abri du préau de l’école près de l’église car on ne peut pas dire qu’il fasse chaud. Le repas pris, c’est direction Delle, autre BPF du département 90 (les jeunes expliqueront à leurs parents…) où les deux groupes arriveront simultanément en ayant pris des chemins différents. C’est alors le retour vent de face vers Jonchery, puis Dannemarie et enfin Carspach, vent de face mais avec un arrêt près d’un char Sherman de la guerre 1944 où l’équipage français de l’Armée d’Afrique mourut carbonisé. Une autre époque ! Finalement, c’est 75 et 85 km que les deux groupes auront fait, sans regimber. Ce soir, c’est relax ! Quartier libre pour tout le monde. Quand on dit quartier libre, c’est quand même une liberté surveillée dans le parc fermé de Sonnenberg jusqu’à 22h00 retour dans les chambres et 22h30, coupure des portables !
Gérard

________________________

Dimanche 16 avril:  Le compte rendu de la journée

_____________________

Depuis notre départ de Toul en début d’après-midi et après 3 heures de route en passant pas le col de Bussang, nous sommes arrivés dans la plaine d’Alsace en direction de Thann, Cernay, Altkirch et enfin Carspach où nous avons été superbement accueillis par Élisabeth, l’intendante du lycée Sonnenberg. Magnifique bâtisse du début du siècle dernier, lycée professionnel confessionnel sous contrat d’État, très bien tenu avec chambres spacieuses, salles de cours équipées et un immense parc que les jeunes vont pouvoir découvrir demain, en rentrant de la sortie vers Ferrette, BPF du Haut-Rhin. Nos jeunes ont l’air intéressés par ce challenge cyclotouristique. Espérons !
Avec bien entendu, le compte-rendu de Louis et Aubin qui ont fini avec une migraine atroce pour avoir planché sur le thème : Caisse queue geai fée ô jourdui ?

On est partis du club a 14H direction Carspach dans un lycée. On a fait 3H de route ou on est arrivé à 17H environ. C’était magnifique.A l’arrivée on a fait du foot avec une balle en mousse .puis on a déchargé les voitures .On a mis les valises dans l’ascenseur on a monté 2 étages. Puis on a déchargé les valises , poser toutes les affaires et on a manger.

Soyez rassurés, tout le monde va bien et serait censé dormir !!!!
Gérard – 23h23 !

EVF: Critérium du 1er avril

Ce samedi, 1er avril, ce n’est pas l’ouverture de la pêche mais après avoir bien appâté, un maximum de jeunes Toulois étaient présents à ce critérium route départemental. Les séjours scolaires étant au calendrier on a dû se passer de quelques uns mais c’est aussi la règle.Vers 09h30, il a encore fallu équiper des vélos en dépit du travail déjà effectué mercredi. Faire et défaire… A 10h00, tout le monde est présent, jeunes, parents bénévoles et éducateurs, bien entendu. Les épreuves théoriques se déroulent très calmement et les jeunes des clubs de Blénod lès PAM, Marbache, Champigneulles et Toul suent sang et eau pour savoir qui du corbeau ou du héron est un échassier et si la carte route est au 100.000e ou au 25.000e ? Vaste problème, n’est-il pas ? La mécanique des grands (démonter une chaîne avec une maille rapide et remonter sur le vélo) en fait transpirer plus d’un pendant que d’autres s’échinent à contourner les obstacles du parcours de maniabilité. Pendant ce temps, la pluie et le vent laissent sceptiques les éducateurs qui vont devoir prendre le vélo l’après-midi pour accompagner les moins de 13 ans sur le parcours de 20 km. Le repas est pris sur place avec force casse-croûtes. La java des mandibules occupe bien les jeunes qu’il vaut mieux inviter au cinéma qu’au restaurant ! Et c’est parti pour le rallye et l’orientation. Les petits partent accompagnés par des éducateurs pendant que les grands se retrouvent face à la carte routière pour s’orienter, tenter de suivre la trace, trouver les balises. L’entraînement et l’habitude portent leurs fruits et les plus aguerris font la différence. Il suffira de persévérer pour entrer dans le groupe des experts. Aux résultats, on a des surprises plus ou moins bonnes. Une erreur d’orientation se paie cash et quand 50 ou 100 points manquent au compteur pour cause de balise ratée, il ne faut pas espérer. Nous avons donc des surprises avec des jeunes qui se surprennent avec, pour certains, des résultats plus qu’encourageants et d’autres qui sont déçus de leur prestation. C’est aussi l’apprentissage de la vie qui oblige à remettre 100 fois l’ouvrage sur le métier. Au final, Jules Martin-Goudot et Arthur Longuet chez les moins de 13 ans et Pierre Briffaux et Lilian Dangien en plus de 13 ans tirent leur épingle du jeu en terminant respectivement premier et second dans leur catégorie.Bravo à tous, aux jeunes qui ont participé avec un mental apprécié et les adultes, éducateurs et parents bénévoles sans qui, rien ne serait possible.
Gérard

EFV du 29 mars

Quelques éducateurs sont venus le mardi matin pour procéder à l’échange d’une partie des vélos, passage du VTT à la route, oblige. Quelques VTT restés très sales après l’échange des écoles du samedi précédent, sont restés sagement dans l’atelier afin que leur pilote puisse leur faire une toilette correcte avant de rejoindre le « grenier ».
Ce mercredi, quelques absents. Y-a-t’il eu confusion entre la séance d’échange et notre activité normale compliquée par les différents critériums ? Allez-savoir. Nos séances restent actuellement le mercredi et exceptionnellement, on aura des échanges avec les clubs du coin, le samedi. Donc, ce mercredi on passe à la préparation des vélos de route pour les critériums. Il a fallu changer de monture pour certains jeunes, l’hiver leur ayant permis de prendre quelques centimètres… Équipement de catadioptres, de matériel de dépannage, éclairage, etc. ont pris quelques temps avant de faire une zone de maniabilité devant l’Arsenal où nos jeunes se sont essayés aux « acrobaties » habituelles de la maniabilité avec des vélos de route. Des progrès indéniables ont été réalisés en utilisant le pédaler-freiner pour approcher les obstacles si nécessaire mais aussi trouver les bons développements pour faciliter la maniabilité et la vélocité. Pas toujours simple. Comme disait un Chti’mi de mes connaissances ‘Plus j’pédalos, plus j’traços ! ». La fin de la séance a permis aux jeunes de faire de 20 à 30 km dans la région, de quoi reprendre les bonnes habitudes d’éducation routière après des mois de VTT.
Gérard