EFV du samedi 20 janvier

Ce samedi, il fait froid, ce n’est pas une surprise, mais un très beau soleil nous promet une belle balade ! Une photo de groupe et les plus grands s’égaillent rapidement vers le plateau d’Ecrouves. Et pour les plus petits, me diriez-vous ? Et je répondrais : et nous aussi. Alors les petites rues et ruelles au dessus de Briffoux puis les mono-traces qui ramènent vers l’école St Michel appelée maintenant Lydie Le Piouff et direction Ecrouves, vers La Madeleine et les Oiseleurs où il faudra passer une chicane sans mettre pied à terre puis passage derrière la ComCom et direction Pagney par le chemin des Bouteilles. Oui, d’accord mais c’était sans compter sur le chemin défoncé par un tracteur et le redoux qui faisait déraper à qui mieux-mieux. La montée sur le plateau n’a pas posé de problème particulier sauf que c’est long et que ça monte ! Les jeunes sont impatients d’aller dans les carrières ce qu’on va leur accorder bien volontiers. Mais après leur avoir indiqué comment descendre une pente assez raide que presque tous feront spontanément, il aurait fallu penser à la grand plaque de glace qui nous était cachée par les arbres… Et que pensez-vous qu’ils fissent ??? Du vélo ou des glissades sur cette glace pas très très épaisse et peu profonde. Juste de quoi se tremper les pieds pour certains, heureux de passer où ça casse… Après « l’évacuation » du groupe vers un terrain moins hostile, on leur a demandé de relever le défi de remonter sur le haut de la carrière. Les photos vous prouveront que ce n’était pas facile, voire irréalisable ! Et pourtant ils ont essayé et se sont entraidés pour monter à pied en tirant ou poussant les vélos entre eux. Le vélo c’est un sport individuel qui se pratique en groupe ! Au retour, au lieu de redescendre par la route goudronnée, on a pris un single qui nous ramenait vers l’ex-voie Decauville pour ensuite rejoindre des terrains connus vers le centre de détention puis Ste Catherine où Romain pinça la roue arrière. Dépannage express au pied du pont de la voie ferrée et retour au club avec quelques minutes de retard mais quelle belle rando, n’est-ce pas les jeunes ?
Gérard