Sorties VTT des 8 et 9 mai

On a finalement un départ d’Ecrouves ce matin, sur les conseils de Robert, le maitre des lieux. On est huit à s’élancer avec un temps plutôt mitigé, pour contourner le « bois de Mortemoselle », le chemin qui doit nous mener sur le plateau va s’avérer une galère. Il est rendu très glissant et boueux suite au grand beau temps? de ces derniers jours et de ce fait on occulte la fontaine pétrifiante du lieu (le chemin qui y mène doit être dans un triste état). Le single qui va au site des Trois Chênes de Lucey va calmer les ardeurs de certains. Nous passons « la Croix Arnould pour « resingueler »( c’est un nouveau mot) vers l’ancien fort de Lucey, descente ver Laneuveville. Le chemin est presque verglacé (c’est celui d’été!). Je vois que mes copains commencent à en avoir marre, alors on décide de couper quelque peu le parcours prévu, nous ferons 30 km et 510 m de dénivelé pour arriver chez Robert et Christiane qui , comme d’hab… nous on régalé.
Jacques

_____________________

Comme vous pouvez le constater, le beau temps était revenu ce matin au départ de Vannes. On est six à prendre le single qui va au dessus de Saulxures et déjà un arrêt technique pour un problème de réglage de selle pour le « doc ». Réparation faite , on poursuit avec un autre single et là, grave incident : un bout de bois a eu raison du dérailleur et de la chaine du vélo d’Eric qui doit rebrousser chemin au bout de 7 km. A peine 1 km plus loin, c’est votre narrateur qui se retrouve sans assistance sur son VAE tout juste révisé par un Pro.. Retour jusqu’au point de départ et après avoir retiré la batterie et la remettre… oh… miracle… ça remarche. Je vais donc à la rencontre de mes copains et les rejoins sur le parcours (vive le GPS). Les vues plongeantes au dessus de la vallée de la Meuse débordante de son lit, sont magnifiques. Après une bonne grimpette au dessus de Pagny, on se dirige vers le but de cette sortie et c’est au tour de Bernard de casser la chaine de son biclou. Dérive chaine + maillon rapide et c’est reparti, non sans avoir mouillé les chaussures pour longer l’Aroffe débordant quelque peu de son lit. Bref sortie super de 33 km et et 709 m de dénivelé et débriefée par Michel le doc avec le beau temps revenu.
Jacques