Sortie VTT du 18 juillet

Aujourd’hui, c’est la grand bleu, et malgré ce temps exceptionnel, nous ne sommes que sept par ce beau matin à gravir l’ancienne route de « Vaucouleurs » et, visiblement, Emilio semble payer les efforts de la veille (il a retourné, à la bêche, svp, sa pelouse hier). Alors son genou est douloureux; il ne souhaite pas aggraver la situation, alors, il décide de rebrousser chemin. Sage décision. Nous poursuivons vers les bois au dessus de Rigny, où nous rencontrons quelques chercheurs de champignons. Rien à signaler au sein de notre groupe et de traverser « Rigny St Martin, avant de d’atteindre le haut de Chalaines où nous profitons d’une vue exceptionnelle sur la crue de la Meuse qui recouvre sur des kilomètres les prairies en contre-bas (voir photo). Le chemin que nous empruntons nous mène jusqu’à la ferme de la « Bicquotte ». Ce chemin est presque « sec » enfin en temps normal et ce n’est rien à coté d’un autre chemin, longeant un champ de blé, où nous avons dû , avec nos chaines et dérailleurs, effectuer la fenaison. Nettoyage sommaire fait, on poursuit et quelques mètres plus loin… le chemin que nous devions prendre est barré par de la rubalise et un arrêté municipal nous informant que ce chemin est strictement interdit, car il y a une espèce de crapaud « le crapaud sonneur à ventre jaune », merde alors! qui est protégé. Alors on dévie de notre parcours afin de ne pas écraser ces « pov’bêtes » pour aller à Uruffe et remonter la vallée de Tirva. Bernard le doué, en profite pour réparer son pneu arrière suite à crevaison; le compresseur fera son office et nous continuons par le bois de St Fiacre pour rejoindre « sèche fontaine », mais Bernard, la bb s’aperçoit qu’il a perdu son GPS… Alors, qu’il avait l’occas revenir cet après-midi pour essayer de retrouver son bien, c’est sans crier gare qu’il a dû rebrousser chemin à la rechercher du GPS perdu… Pour le reste de la troupe, grosse montée pour, enfin, rejoindre la ferme St Fiacre et le « cul du mont de la rue »pour aller à Choloy en passant par le « val de Passey » avec 37 km et environ 700 m de dénivelé.
Amicalement

Jacques