Sortie VTT du 27 juin

Ce matin… s’annonçait comme une journée mémorable, d’une part par le nombre important de vététistes, avec (c’est vous dire si le virus recule dans notre pays) la présence d’un revenant, Bernard la BB. Mémorable aussi par le nombre de candidats pour offrir le débrif de fin de sortie (pas moins de trois). C’est bien, on a de quoi faire… Après avoir salué nos amis routiers, nous partons par les petits chemins nous menant vers le « St Michel » et déjà, une crevaison. C’est Christophe qui étrenne la longue série de ce jour. Le compresseur portatif est déjà en service et n’y fera rien sur un pneu en montage tubeless. Nous sommes plus que douze à poursuivre vers le tour de la  » côte Barine » et Bernard la BB se prend un bout de bois mort qui lui explose le dérailleur. Pour un retour après plus d’un an d’absence, c’est gagné. Bref, nous ne sommes plus que onze à poursuivre, mais pas pour longtemps, car à la sortie du semblant de chemin, pléthore de crevaisons. C’est Bernard le lapin et Sébastien qui en sont victimes, le compresseur est sollicité. Prêts à repartir, c’est Emilio qui est également (son pneu arrière ) à plat. A cette allure, on est pas sûr de faire le parcours prévu, d’autant que vers Pagney, les 3 concernés par les crevaisons sont obligés de réparer (ils ont dû mettre des chambres à air pré-crevées). Bernard et Sébastien décident de quitter le groupe et nous nous retrouvons à 9 pour rallier Lucey et décidons de couper le parcours pour rejoindre Bouvron, mais c’est sans compter sur une nouvelle crevaison, cette fois c’est Gérard, l’élu en ce jour d’élection. C’en est trop. Nous décidons de regagner la capitale du Toulois, où nous sommes accueillis chez Dominique pour une super collation. Quand on vous dit mémorable, ce fut une journée mémorable. Bilan 28 km et 371 m de dénivelé , un dérailleur foutu, un pneu hs et 6 crevaisons : le mini compresseur sort vainqueur de la sortie.
Amicalement Jacques