EFV du mercredi 17 mars

Drôle de journée pour le VTT. La météo annonce une journée plutôt correcte pour l’après-midi. C’est plutôt correct entre les averses. Pas de quoi ne pas rouler, on a connu pire dans d’autres temps. Mais cette année avec cette saleté de Covid, le mental des jeunes n’est pas trop tourné à l’esprit club, au regroupement autour d’une pratique collective d’un sport individuel… Une petite vingtaine de présents, quelques excusés, le reste aux abonnés absents. Grandeur et servitude du bénévolat !
Quoi qu’il en soit, les jeunes sont motivés pour rouler et c’est vers Dommartin, au fameux abri bus du Luxembourg que le départ du rando-guide est donné. Les grands de plus de 13 ans sont censés rouler seuls et les plus petits accompagnés par les moniteurs qui les ont initiés à la pratique du rando-guide, une sorte de jeu de piste qui remplace la carte IGN AU 1/25000e. Un jeu donc mais pas si facile puisque les erreurs ont été nombreuses, l’absence de compteur sur le vélo des grands ayant amplifiés les risques de se tromper. Il faut dire que l’analyse des données demande réflexion et attention dans le déroulé. Une gymnastique donc pour le cerveau et les muscles… Chez les plus petits, la persévérance a été de mise avec des chemins lourds et pour certains à la limite du praticable. Il faut, dans ce cas, anticiper la trace pour trouver le meilleur parcours. Une habitude qui évite les déconvenues avec les pieds dans la boue pour pousser le vélo !
Tout le monde est rentré pour 16h15 au « champ de bosses » de Chaudeney et a rejoint le local pour un nettoyage en règle des vélos qui en ont bien besoin. Les directives gouvernementales et le bon sens nous ont empêché d’offrir aux participants le chocolat chaud qui aurait été le bienvenu. Espérons dans des temps meilleurs.
Gérard